Autonomie alimentaireViser la protéine avec les associations lupin + céréales

| par | Terre-net Média

La graine de lupin présente une forte teneur en protéines (35 % de MAT) mais est très salissante si elle est cultivée pure. En l'associant avec des céréales, on peut maîtriser ce salissement et obtenir de bons rendements. Le blé semble d'ailleurs être la céréale adaptée au regard des résultats d'essais du programme Reine Mathilde.

Associé aux céréales, le lupin reste propre et permet de produire un aliment riche en protéines Associé aux céréales, le lupin reste propre et permet de produire un aliment riche en protéines (©Reine Mathilde)

À l’issu de huit années d’essais pour améliorer l’autonomie alimentaire des élevages bovins bios, le programme Reine Mathilde dévoile ses résultats. Pour cet essai, il est question des associations lupin + céréales. (Retrouvez tous les résultats d'essais du programme dans le sommaire tout en bas de l'article.)

Associer pour limiter le salissement du lupin

Si la graine de lupin est riche en protéines , la culture pure est propice au salissement. Il est donc important de l'associer. Entre lupin d'hiver ou de printemps, les experts préféreront le lupin d'hiver qui est plus productif et se récolte plus tôt (début septembre).

Le lupin blanc d'hiver (salissant en culture pure) s'associe très bien avec le blé Le lupin blanc d'hiver (salissant en culture pure) s'associe très bien avec le blé (©Reine Mathilde)

Lupin blanc + blé : une association qui fonctionne

Le lupin blanc d'hiver s'associe très bien avec le blé. Ils donnent de bons rendements et limitent le salissement. Il faudra labourer la parcelle pour éviter les mouches du semis et inoculer la semence si la parcelle n'a jamais reçu de lupin. Le semis se fait en deux temps : le lupin est semé en septembre (25 grains/m 2 comme en pur pour résister à la concurrence) puis les céréales seront sursemées en décembre (< 216 grains /m 2 ). Avec le lupin de printemps, le semis simultané convient.

Si la parcelle est sale au moment de la récolte, il faudra trier le grain ou l'inerter si la récolte est trop humide. Il faudra ensuite privilégier une culture très couvrante sur la parcelle.


Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article

Soyez le premier à commenter cet article