Montbéliarde

image Montbéliarde

Articles traitant de la race bovine montbéliarde : index, concours, ventes.

1Mai
Résultats de contrôle laitier 2018

Production en hausse sur des lactations plus courtes avec des taux stables

Moins de vaches mais une production plus élevée sur des lactations plus courtes : voici comment ont évolué les résultats de contrôle laitier français sur 2018. FCEL et l'Idele nous dévoilent les chiffres race par race, avec en tête les trois principales (Prim'holstein, Montbéliarde et Normande) qui représentent encore 91,6 % de l'effectif contrôlé.

30Avril
Races laitières

Carrefour des ventes aux enchères 2019

Retrouvez sur cette page les dates des ventes aux enchères de bovins laitiers 2019 (Prim'holstein, Montbéliarde, Normande, Brune, Jersiaise, Pie-Rouge). Cliquez sur les liens pour voir les catalogues ou accéder aux sites des ventes. Le calendrier est régulièrement mis à jour. N'hésitez pas à nous contacter pour que nous ajoutions d'autres dates.


15Février
Gaec Lombardot (25)

« Soigner autrement le troupeau pour être en accord avec soi-même »

Isabelle et Xavier Lombardot élèvent une quarantaine de Montbéliardes dans le département du Doubs. Après une véritable remise en question, ces producteurs de lait à Comté sont passés des traitements systématiques et préventifs sur leur troupeau aux médecines complémentaires. Après s'être formée à l'homéopathie, à l'aromathérapie et même à l'ostéopathie et aux massages, Isabelle se sent aujourd'hui « plus en accord avec ses valeurs de respect de la nature, de l'animal, et l'envie de ne plus utiliser de la chimie partout. »

1Février
Reportage sur le Procross

H. Dion (60) : « Des animaux croisés productifs adaptés à un système intensif »

« Nous nous sommes d'abord tournés vers le Procross pour palier les problèmes de fertilité de certaines Prim'holsteins du troupeau. » Hubert Dion, éleveur laitier à Bazancourt (60) pratique ce croisement trois voies depuis une dizaine d'années. Le Procross gagne d'ailleurs du terrain dans cet élevage car plus de la moitié des 160 vaches laitières du troupeau y sont passées. « Ça nous apporte des animaux plus rustiques mais tout aussi productifs, ce qui correspond bien à notre système d'élevage. »

3Novembre
2018
Top articles

Sécheresse, calamités agricoles et protection de l'environnement à la Une

Cette semaine le ministère de l'agriculture a annoncé le déblocage de 15 M¤ d'aides pour calamité agricole suite à la sécheresse. Vous avez jusqu'au 12 novembre pour déposer votre dossier. Jean-Marc Burette, éleveur laitier dans le Pas-de-Calais lutte contre le changement climatique en réduisant ses émission de GES de 17 % sans pénaliser sa production. Web-agri vous présente les résultats d'une étude réalisée pour définir qui de la Montbéliarde ou de la Prim'holstein est la race la plus rentable. Julien Wyckaert présente son unité de méthanisation, une solution de diversification rentable. Enfin, nos lecteurs ont vivement réagi à l'article sur le prix du lait payé aux éleveurs américains.

26Octobre
2018
Montbéliarde VS Prim'holstein

Production, santé, impact environnemental : quelle race est la plus rentable ?

Dans le cadre du projet Eco'Montbéliarde, l'association de la race a réalisé une étude comparative pour définir la rentabilité de la Montbéliarde face à la Prim'holstein. Il semblerait, selon les résultats annoncés, que la Montbéliarde soit la grande gagnante à tous les niveaux : santé, productivité et impact environnemental.

12Octobre
2018
Salle de traite mobile

Camille Marguet (25) : « Les vaches sont traites 6 mois de l'année au pâturage »

Produire du lait pour la fabrication du Comté demande de respecter un certain cahier des charges dans lequel le pâturage compte beaucoup. C'est le cas de Camille Marguet, éleveur laitier du Doubs qui fait pâturer ses animaux 6 mois de l'année. Si ses champs sont trop éloignés de l'exploitation pour que les vaches aillent se faire traire, Camille a trouvé la solution : c'est la salle de traite qui vient aux vaches ! Équipé d'une salle de traite mobile, l'éleveur fait tourner ses animaux d'une parcelle à l'autre en déplaçant son outil de traite qui est, malgré ce qu'on pourrait croire, confortable, moderne et pas plus cher qu'un tracteur.