Reportages en élevage

image Reportages en élevage

Retrouvez ici tous les reportages en élevage et les témoignages d'éleveurs en photos et vidéos. D'ailleurs, n'hésitez pas à solliciter la rédaction de Web-agri pour un reportage sur votre exploitation !

27Novembre
Témoignages d'éleveurs

« Nous avons arrêté de traire le dimanche soir pour gagner en qualité de vie »

À l'année ou sur quelques mois, des éleveurs choisissent de supprimer la traite du dimanche soir pour se dégager du temps libre. Yoann ou encore Béatrice l'ont fait et ne reviendraient pas en arrière. De son côté, Jérémy Cerclet d'Eilyps donne quelques conseils pour franchir le pas.

25Novembre
Transformation laitière

S. Rivet (76) : « Avec le confinement, nos ventes ont explosé ! »

Si la crise sanitaire actuelle affecte de nombreux commerces et corps de métier, le confinement n'est pas synonyme de pertes pour tout le monde. Lancée depuis deux ans dans la transformation du lait produit sur l'exploitation de son conjoint en Normandie, Stéphanie Rivet a vu son activité se développer de façon exponentielle depuis le premier confinement.

13Novembre
Élever des génisses pour tiers

EARL Macé (22) : « Un bâtiment amorti à occuper sans la contrainte de traite »

Se spécialiser dans l'élevage de génisses, c'est le choix qu'ont fait Denis et Véronique Macé, agriculteurs à Plumaugat (22), pour leur reconversion après l'arrêt du lait en 2018. Ils élèvent trois lots de 35 génisses chaque année pour tiers, avec une marge moyenne de 580 ¤/génisse.

6Novembre
Gaec Alletru (85)

Des vaches qui ne boivent plus et qui ont perdu 9 l de lait sans explications

C'est un appel à l'aide que lance Charles Alletru, éleveur laitier vendéen démuni face à la baisse de production incompréhensible de son troupeau. « On est passé de 30 à 21 l de lait par jour et par vache sans rien modifier à la ration ou aux conditions de logement. On a fait venir tout le monde : nutritionnistes, techniciens, conseillers, géobiologues... Rien n'y fait ! Pourtant depuis deux ans, les vaches ne boivent plus assez et ne produisent plus. On n'y arrive plus ! »


23Octobre
Pâturage régénératif

Julien Mermon (19) : « Mon objectif : un fort chargement et aucun refus »

Très proche du pâturage tournant, le pâturage régénératif permet de valoriser encore mieux l'herbe, quitte à augmenter ses stocks de fourrage. Julien Mermon, éleveur de 40 mères limousines en Corrèze, le met en pratique depuis un an. Il a divisé son parcellaire et gère son troupeau au jour le jour en déplaçant les fils trois à quatre fois dans la journée. L'objectif : avoir un chargement très important sur une petite surface. Et depuis, il n'observe plus aucun refus.

16Octobre
Gaec des 3 villages (56)

Une astreinte hivernale de 17 h/UTH par semaine contre 30 h en moyenne

En modifiant le logement du troupeau, montant un roto de traite et en remplaçant la mélangeuse par un robot d'alimentation, les associés du Gaec des 3 villages parviennent à se libérer du temps. Leur astreinte hivernale hebdomadaire n'est que de 17 h/UTH contre 30 h en moyenne pour le réseau Inosys.

25Septembre
Gaec Collin-Berrée (35)

Un double objectif : réduire les phytos et la charge de travail sur l'élevage

Julien Collin témoigne de ses pratiques pour réduire le recours aux produits phytosanitaires sur son exploitation en polyculture élevage. Autre challenge pour l'éleveur : réduire la charge de travail en vue du départ en retraite de ses parents qui approche.

18Septembre
Reportage

Au Gaec l'Abbaye (35), près de la moitié des vaches laitières sont en location

Pour agrandir son troupeau, le reconstituer après un problème sanitaire ou garder des capacités financières pour d'autres projets, la location de vaches laitières est une solution à explorer. C'est celle retenue par Marie-Hélène et Hubert Morin, producteurs de lait en Ille-et-Vilaine qui ont fait appel à la société Gestel.

4Septembre
Reportage au Gaec Pierre (14)

Des Blondes d'Aquitaine parmi l'élite de la race dans le Calvados

Si c'est assez atypique de voir des Blondes d'Aquitaine dans le Calvados, c'est bien parce qu'on est loin de leur berceau. Pourtant, le troupeau du Gaec Pierre a toute sa place au sein de la race. En effet, Laurence et Éric Pierre, tous deux passionnés de génétique et de concours, ont su faire évoluer leur troupeau et décrocher de prestigieux titres. Ils témoignent de leur parcours et leur amour pour cette vache du Sud-Ouest.

26Aout
[Synthèse] Témoignages

Le partage d'expériences, une aide précieuse pour s'installer

Rien de tel pour aider les futurs éleveurs à construire leur projet, mieux cerner les démarches à effectuer, voire à sauter le pas, que de lire les témoignages de ceux qui sont passés par là avant eux. Pour preuve : le succès de ces articles auprès des lecteurs de Web-agri. Découvrez ou redécouvrez ceux parus ces derniers mois avec Théo et Robin, installés hors cadre familial, Clara, Amandine, Julien et Hugo, passionnés de concours bovins...

14Aout
Ferme des Pâtis (14)

« Normande : la race idéale pour notre système et la transformation laitière »

Installés depuis sept ans à Mery Corbon, entre Caen et Lisieux dans le Calvados, Émilie et Antoine Houssiaux ont su développer leur exploitation, et notamment l'atelier de transformation laitière. De plus, en orientant le troupeau mixte vers du 100 % Normande par passion pour la race, ils ont aussi vu les répercussions positives sur leurs produits.

31Juillet
Chez Yannick Przeszlo à Beugnies (59)

De déficitaire en fourrage, il devient excédentaire grâce au pâturage tournant

Yannick Przeszlo, éleveur laitier du Nord, a modifié son système, déjà basé sur l'herbe, pour le rendre encore plus performant. Il est passé d'une gestion au fil au pâturage tournant dynamique. Moins de refus et d'astreinte, mais également une meilleure marge et productivité de l'herbe : la stratégie est gagnante.

24Juillet
Gaec de Pécane (56)

« Grâce au système Nénufar, on produit de l'électricité à moindre frais »

Le système Nénufar permet de récupérer les gaz émis par la fosse à lisier. En Bretagne, la famille Cadio, qui élève 150 vaches laitières, a décidé d'utiliser cette ressource pour alimenter un moteur de cogénération. Et de nombreux avantages se dégagent de ce récupérateur de biogaz : une fosse couverte des eaux de pluie, une production d'énergie rentable avec des frais limités et peu de travail de plus.