Génétique

Articles traitant de génétique animale et bovine - races laitières et allaitantes - concours - index

6Novembre
Génétique

En lait comme en viande, le croisement de races se justifie

Environ 5 % des vaches laitières françaises sont croisées. Si le troupeau croisé peut légèrement perdre en lait, de nombreux avantages se dégagent comme l'amélioration des taux ou encore l'effet hétérosis. Si la pratique est moins répandue chez les éleveurs allaitants, le croisement de races peut pourtant avoir également des effets bénéfiques.

25Octobre
IPE

De plus en plus d'éleveurs reprennent l'insémination en main

Le nombre d'éleveurs pratiquant l'IPE (insémination par l'éleveur) augmente chaque année. 10 % des IA déclarées sont réalisées par des IPE et elles concernent principalement les grands troupeaux. Attention tout de même : en reprenant la main là-dessus, il ne faut pas oublier la partie administrative en déclarant les inséminations en temps et en heure !


3Octobre
La Blonde d'Aquitaine

Pour Olivier Tarlevé (53), l'élégance et les performances sont au rendez-vous

Troisième race à viande française, la Blonde d'Aquitaine tient cette année son concours national au Sommet de l'élevage. Les meilleurs animaux de la race se succèdent alors sur le ring, pour la plus grande fierté de leurs éleveurs. C'est le cas d'Olivier Tarlevé, éleveur en Mayenne, pour qui la Blonde est une évidence, même dans son système très herbager. Preuve que cette race tantôt admirée, tantôt redoutée, s'adapte partout et pour tous.

12Septembre
Space 2019 - Concours bovin

Le Maine-et-Loire réalise un doublé au concours Prim'holstein Atlantique

Deux vaches du Maine-et-Loire franchissent les plus hautes marches du podium du concours Prim'holstein Atlantique du Space 2019. C'est Izella du Mezou (Dempsey Li x Bolton), propriété du Gaec Bois Brillant et de Rey Holsteins (49) qui remporte le titre de grande championne, avec pour réserve Emeline (Minister M x Kite), propriété du Gaec Bords de Moine (49). Après avoir suivi le direct, retrouvez désormais le palmarès, les photos et le replay du concours.

11Septembre
Vente aux enchères

8 600 ¤ pour Ocherrie, top Isu +213, de la famille de Smithden Allen Alison VG88

La traditionnelle vente Genomic Elite organisée par Évolution au Space a encore attiré un grand nombre de curieux mais aussi d'acheteurs. Les 26 femelles ont toutes été vendues avec des enchères qui n'ont cessé de grimper. C'est Ocherrie, une génisse prim'holstein fille de Kerryhill (Kerrigan x Modena) à 213 d'Isu.

16Aout
Reportage

Rémi Briant, éleveur (29) : « La Pie Rouge : entre Holstein et Normande »

Éleveur mais aussi vice-président d'Évolution et président de la Pie Rouge, Rémi Briant est un véritable passionné de la race. Il élève 70 laitières et leur suite à Brélès dans le Finistère (29). Avec sa femme et ses deux enfants sur l'exploitation, il conduit son troupeau de façon à faire progresser la race. Cela passe par une sélection génétique pointue avec des collectes d'embryons et la vente de reproducteurs.

21Juin
Reportage

À l'Earl les Fromenteries (45), faire vieillir ses vaches est une évidence !

Confort, sélection génétique, conduite des génisses, tarissement et chance : voilà les facteurs de réussite du troupeau de Sébastien Bonamy, éleveur laitier à l'Earl des Fromenteries. Sur 64 vaches à la traite, 23 ont dépassé les 4 lactations. Des vaches rentables dont la carrière ne se limite pas aux 2,5 lactations de la moyenne nationale. Parmi elles, Team EHB, bien connue des rings, qui vient de quitter la stabulation pour prendre sa retraite à 17 ans et bien plus de 100 000 litres de lait produits.

29Mai
Gaec Le Houx (35)

Passer de l'intensif à la bio grâce à l'autonomie protéique et le croisement

Passer d'un système "intensif" à une production laitière bio basée sur l'herbe ne se fait pas du jour au lendemain. Les associés au Gaec Le Houx en Ille-et-Vilaine (35) ont d'abord amélioré leur autonomie protéique grâce à la production de luzerne. Ils ont ensuite mis en place un croisement trois voies (Holstein x Jersiaise x Rouge Scandinave) et ont lancé leur conversion. Des changements importants qui ont forcément fait chuter la production et pourtant, « la rentabilité de l'exploitation s'est améliorée », explique Yoann Humbert.

27Mai
Renouvellement du troupeau

Bien calculer son besoin pour ne pas pousser trop de vaches à la réforme

Ni trop, ni pas assez : combien de génisses devrais-je élever pour assurer le renouvellement sans non plus pousser de bonnes vaches vers la sortie par manque de place ? Jean-Christophe Boittin, d'Évolution, préconise de bien calculer son besoin en femelles et viser les meilleures bêtes du troupeau grâce au génotypage et aux semences sexées : un investissement coûteux mais rentable, d'après l'expert.