Génétique

Articles traitant de génétique animale et bovine - races laitières et allaitantes - concours - index

12Septembre
Space 2019 - Concours bovin

Le Maine-et-Loire réalise un doublé au concours Prim'holstein Atlantique

Deux vaches du Maine-et-Loire franchissent les plus hautes marches du podium du concours Prim'holstein Atlantique du Space 2019. C'est Izella du Mezou (Dempsey Li x Bolton), propriété du Gaec Bois Brillant et de Rey Holsteins (49) qui remporte le titre de grande championne, avec pour réserve Emeline (Minister M x Kite), propriété du Gaec Bords de Moine (49). Après avoir suivi le direct, retrouvez désormais le palmarès, les photos et le replay du concours.

11Septembre
Vente aux enchères

8 600 ¤ pour Ocherrie, top Isu +213, de la famille de Smithden Allen Alison VG88

La traditionnelle vente Genomic Elite organisée par Évolution au Space a encore attiré un grand nombre de curieux mais aussi d'acheteurs. Les 26 femelles ont toutes été vendues avec des enchères qui n'ont cessé de grimper. C'est Ocherrie, une génisse prim'holstein fille de Kerryhill (Kerrigan x Modena) à 213 d'Isu.


16Aout
Reportage

Rémi Briant, éleveur (29) : « La Pie Rouge : entre Holstein et Normande »

Éleveur mais aussi vice-président d'Évolution et président de la Pie Rouge, Rémi Briant est un véritable passionné de la race. Il élève 70 laitières et leur suite à Brélès dans le Finistère (29). Avec sa femme et ses deux enfants sur l'exploitation, il conduit son troupeau de façon à faire progresser la race. Cela passe par une sélection génétique pointue avec des collectes d'embryons et la vente de reproducteurs.

21Juin
Reportage

À l'Earl les Fromenteries (45), faire vieillir ses vaches est une évidence !

Confort, sélection génétique, conduite des génisses, tarissement et chance : voilà les facteurs de réussite du troupeau de Sébastien Bonamy, éleveur laitier à l'Earl des Fromenteries. Sur 64 vaches à la traite, 23 ont dépassé les 4 lactations. Des vaches rentables dont la carrière ne se limite pas aux 2,5 lactations de la moyenne nationale. Parmi elles, Team EHB, bien connue des rings, qui vient de quitter la stabulation pour prendre sa retraite à 17 ans et bien plus de 100 000 litres de lait produits.

29Mai
Gaec Le Houx (35)

Passer de l'intensif à la bio grâce à l'autonomie protéique et le croisement

Passer d'un système "intensif" à une production laitière bio basée sur l'herbe ne se fait pas du jour au lendemain. Les associés au Gaec Le Houx en Ille-et-Vilaine (35) ont d'abord amélioré leur autonomie protéique grâce à la production de luzerne. Ils ont ensuite mis en place un croisement trois voies (Holstein x Jersiaise x Rouge Scandinave) et ont lancé leur conversion. Des changements importants qui ont forcément fait chuter la production et pourtant, « la rentabilité de l'exploitation s'est améliorée », explique Yoann Humbert.

27Mai
Renouvellement du troupeau

Bien calculer son besoin pour ne pas pousser trop de vaches à la réforme

Ni trop, ni pas assez : combien de génisses devrais-je élever pour assurer le renouvellement sans non plus pousser de bonnes vaches vers la sortie par manque de place ? Jean-Christophe Boittin, d'Évolution, préconise de bien calculer son besoin en femelles et viser les meilleures bêtes du troupeau grâce au génotypage et aux semences sexées : un investissement coûteux mais rentable, d'après l'expert.

1Mai
Résultats de contrôle laitier 2018

Production en hausse sur des lactations plus courtes avec des taux stables

Moins de vaches mais une production plus élevée sur des lactations plus courtes : voici comment ont évolué les résultats de contrôle laitier français sur 2018. FCEL et l'Idele nous dévoilent les chiffres race par race, avec en tête les trois principales (Prim'holstein, Montbéliarde et Normande) qui représentent encore 91,6 % de l'effectif contrôlé.

26Avril
L'Herbagère en Belgique

Urbain Moureaux : « La génétique, une passion devenue diversification »

Passionnée par l'élevage laitier, la famille Moureaux a peu à peu développé la génétique de son troupeau. Représentant la 4e génération, Urbain Moureaux a fait de son hobby une véritable diversification de l'exploitation. En Belgique comme ailleurs, l'Herbagère est une véritable institution pour les amateurs de concours holsteins, avec notamment des vaches connues comme Cachette et Image. S'il génère un revenu non négligeable, l'investissement humain dans la génétique et les concours est tout de même important.

23Avril
Reproduction

Eye breed facilite l'insémination en s'affranchissant de la fouille rectale

Inséminer sans aucune fouille rectale, c'est possible. Axce présente son dispositif Eye breed qui, grâce à sa caméra et son système d'aspiration, permet de déposer la semence en quelques mouvements simples. Ainsi, les éleveurs souhaitant inséminer eux-mêmes ne devront suivre qu'une petite formation de 4 heures.

23Avril
Des vaches à 25 000 kg de lait

À quoi ressembleront les troupeaux laitiers dans 50 ans ?

Scientifique et expert du milieu agricole, l'américain Jack Britt explique qu'un gros chantier attend le secteur laitier pour subvenir aux besoins d'une population en croissance. S'il ne sera pas possible de doubler le nombre de vaches laitières dans le monde pour nourrir les 10 milliards de personnes en 2050, il faudra travailler la productivité par vache. Selon l'expert, atteindre les 25 000 kg de lait par vache est possible, à condition d'y mettre les moyens.

18Avril
Ingenomix

Génotyper des bovins allaitants pour accélérer le progrès génétique

Génotyper des bovins allaitants permet de choisir précisément les reproducteurs ou les génisses de renouvellement, raisonner les accouplements et améliorer la génétique globale du troupeau. Pour Solange Faurisson d'Ingenomix, l'investissement peut être vite rentabilisé par de nombreux paramètres (moins de frais d'élevage, meilleure productivité, moins de jours d'entretien, moins de génisses à élever, etc.).