Veaux et génisses

Articles traitant de l'élevage des veaux et des génisses.

31Mai
Paroles de lecteurs

Le mot « veau » vous fait partir au quart de tour tant les prix sont faibles !

Il a suffi du mot « veaux » dans le titre d'un article et les réactions des lecteurs de Web-agri ont démarré en trombe ! Et leurs propos sont souvent vifs. Il faut dire que vu le temps passé à les faire naître, les identifier, les nourrir, les soigner, etc., il y a de quoi être énervé quand on ne les vend qu'une centaine d'euros, quand ce n'est pas moins de 5 ¤ comme l'a vécu un éleveur du Morbihan selon le journal Ouest-France.

28Mai
Comportement

Relation Homme/animal : un travail de tous les jours pour plus de bien-être

Vaches dominantes, taureaux qui chargent, animaux peureux... : ces comportements présentent des risques pour les animaux entre eux mais aussi pour l'éleveur et les personnes qui interviennent dans l'exploitation. Xavier Boivin a longuement étudié les interactions Homme/animal et fait le point sur la marche à suivre pour améliorer ce bien-être réciproque.

24Mai
L'agriculture au féminin

« S'occuper des veaux : une tâche réservée aux femmes ? »

Elle élève des vaches laitières au Québec et s'occupe principalement des veaux sur l'exploitation familiale. Avec beaucoup d'humour, Christine Aubin raconte qu'elle s'est vu confier cette tâche comme une évidence : « parce que je suis une femme, parce que je suis supposée avoir un instinct maternel bien développé. »

16Mai
Production et prix des bovins

Agreste dresse un bilan en demi-teinte pour l'année 2018

En 2018, selon le service de la statistique et de la prospective du ministère de l'agriculture, Agreste, la production de gros bovins finis augmente en poids, tout comme les abattages de vaches laitières. La production de veaux de boucherie, elle, poursuit son recul et le cheptel de vaches allaitants sa décapitalisation. Quant à la consommation de viande bovine, elle est orientée à la hausse alors que les achats des ménages demeurent en berne. Côté prix, les cours des bovins finis sont inférieurs en moyenne à ceux de l'année dernière mais les prix du lait et des veaux de boucherie s'améliorent.


10Mai
Fin de carrière

Avant dernier vêlage pour PH qui prendra prochainement sa retraite

En Saône-et-Loire, PH partage son avant-dernier vêlage dans une nouvelle vidéo postée sur sa chaîne Youtube. L'éleveur de Charolaises est quelque peu mélancolique car après plus de 40 ans de carrière, il effectue des gestes maintes et maintes fois répétés pour la dernière fois avant de prendre sa retraite.

15Avril
[Sondage] Organisation du travail

Deux éleveurs sur trois portent encore les seaux aux veaux à chaque buvée

Deux fois par jour, la buvée des veaux laitiers est une astreinte assez chronophage. Si la majorité des éleveurs portent encore les seaux et brocs à chaque buvée, certains ont investi dans des chariots, taxi-lait ou Dal. Outre le matériel, d'autres pistes permettent de gagner du temps comme passer de deux à une seule buvée par jour, utiliser des bacs à tétines collectifs, faire appel à des vaches nourrices, voire déléguer complétement l'élevage des génisses.

3Avril
Parasitisme

Privilégier le pâturage tournant pour limiter la pression des strongles

Un pâturage tournant permet de limiter le risque parasitaire lié aux strongles digestifs. Il n'existe pas de « recette miracle » mais des outils de simulation permettent d'y voir plus clair quant aux périodes à risque (excrétion des ½ufs). La gestion des parcelles devra tenir compte de la pression parasitaire, que ce soit pour les vaches comme pour les jeunes animaux non immunisés.

2Avril
Vêlages groupés de printemps

Ronan Guernion (22) : « En février, la salle de traite est fermée ! »

Ronan Guernion est éleveur laitier à Tonquédec (22). Après avoir repris l'exploitation familiale en 2008, il s'inspire d'un système herbager voisin pour bâtir le sien : il passe en tout herbe en groupant les vêlages. De cette manière, sa salle de traite reste fermée deux mois l'hiver et l'éleveur avoisine les 35 h/semaine tout en restant productif.

6Février
[Conseil d'expert]

« Écorner jeune, avec une bonne contention, puis prendre en charge la douleur »

Vincent Dufour, de l'Institut de l'élevage, dispense des formations aux éleveurs sur l'écornage des veaux. Il rappelle les fondamentaux : « Disposer d'une contention suffisante, écorner jeune, prendre en charge la douleur pendant et après l'intervention ». Qu'importe la matériel, l'éleveur doit maitriser le geste et tout ce qui l'entoure pour être le moins invasif possible.