Pâturage

image Pâturage

Articles traitant du pâturage des bovins lait et viande, de l'herbe, des prairies.

19Juin
Prairie permanente

Analyser l'herbe pour piloter la fertilisation PKS

Ce n'est pas parce qu'elles sont permanentes, qu'il faut laisser les prairies de longue durée de côté, notamment concernant la fertilisation. D'ailleurs, Didier Deleau d'Arvalis explique qu'il faut privilégier l'analyse d'herbe pour connaître les ressources du sol et faire les apports en conséquence.

14Juin
Paroles de lecteurs

Faut-il ou non sortir les vaches ?

Le pâturage est-il toujours gage de bien-être animal ? Pour de nombreux lecteurs de Web-agri, qui ont réagi à la vidéo de l'agriyoutubeur Étienne Fourmont où il montre la stabulation de ses vaches laitières, c'est une évidence. Pour d'autres beaucoup moins... Les bêtes, elles, qu'en pensent-elles ? Apparemment, toutes n'aiment pas sortir et ce sont surtout les consommateurs qui rejettent l'élevage en bâtiment toute l'année. L'essentiel, donc, que les éleveurs soient heureux dans leur système !

7Juin
Système herbager

J-F Glinec (29): « Nos vaches à 4000 l sont plus rentables que celles à 10 000 »

Jean-François et Olivier Glinec sont éleveurs laitiers dans le Finistère. Ils ont témoigné de leur mode de travail dans le documentaire Terre à terre de l'association d'étudiants "Déterreminés". Comme deux autres éleveurs européens interrogés, les Bretons sont dans une démarche d'agriculture durable et économiquement rentable. En effet, en système tout herbe et avec des vaches à 4 000 litres de moyenne, les éleveurs parviennent à vivre correctement de leur métier et même « mieux que dans le système intensif dans lequel nous avons démarré. »


29Mai
Gaec Le Houx (35)

Passer de l'intensif à la bio grâce à l'autonomie protéique et le croisement

Passer d'un système "intensif" à une production laitière bio basée sur l'herbe ne se fait pas du jour au lendemain. Les associés au Gaec Le Houx en Ille-et-Vilaine (35) ont d'abord amélioré leur autonomie protéique grâce à la production de luzerne. Ils ont ensuite mis en place un croisement trois voies (Holstein x Jersiaise x Rouge Scandinave) et ont lancé leur conversion. Des changements importants qui ont forcément fait chuter la production et pourtant, « la rentabilité de l'exploitation s'est améliorée », explique Yoann Humbert.

28Mai
Lu sur les réseaux

« Pourquoi toutes les vaches ne sont pas à l'herbe ? »

« Tout indique que nourrir des ruminants à l'herbe est une bonne chose, alors pourquoi il n'y a pas plus de rations à base d'herbe ? » Voici la question posée par Adrien aux éleveurs sur les réseaux sociaux. Entre les systèmes herbagers et les classiques maïs/soja, les réponses fusent...

16Mai
Finition à l'herbe

Du pâturage pour une viande de qualité mais pas forcément plus tendre

Chez les éleveurs de bovins viande, la question de la finition à l'herbe ou à l'auge divise. Jérôme Normand de l'Institut de l'élevage a étudié les impacts d'une finition au pâturage sur la qualité de la viande. Si celle-ci s'avère moins grasse, enrichie en oméga 3 et en vitamines E, la couleur du gras et de la viande est quelque peu modifiée. En revanche, l'expert tord le cou aux idées reçues : un animal fini à l'herbe ne présentera pas forcément une viande plus tendre qu'un autre fini à l'auge.

10Avril
Pâturage

Une ouverture automatique et programmée des barrières grâce au Batt-Latch

Le Batt-Latch est un outil qui assure l'ouverture automatique des barrières. Aide précieuse pour les éleveurs pâtureurs possédant des parcelles lointaines ou pratiquant du pâturage en robot, cet automate est programmable et autonome. L'éleveur enregistre au préalable les plages horaires d'ouverture et la minuterie déclenche ensuite l'ouverture de la porte.

5Avril
Gaec des Violettes

Dans le Puy-de-Dôme, 40 vaches laitières 100 % herbe font vivre 4 personnes

Avec ses 65 ha d'herbe et 40 vaches laitières, le Gaec des Violettes fait vivre quatre personnes dans le Puy-de-Dôme. Rémi Bony, l'un des associés explique : « Les ressources de l'exploitation sont basées sur une optimisation des charges et des produits, de la vente directe et un accueil de groupes tout au long de l'année. »

3Avril
Parasitisme

Privilégier le pâturage tournant pour limiter la pression des strongles

Un pâturage tournant permet de limiter le risque parasitaire lié aux strongles digestifs. Il n'existe pas de « recette miracle » mais des outils de simulation permettent d'y voir plus clair quant aux périodes à risque (excrétion des ½ufs). La gestion des parcelles devra tenir compte de la pression parasitaire, que ce soit pour les vaches comme pour les jeunes animaux non immunisés.