Vaches allaitantes

Tous les articles sur les vaches allaitantes et sur la pmtva.

18Juillet
Élevage allaitant

Organisation du travail, vêlages, équipements : des pistes pour gagner du temps

Il existe une grosse disparité de temps de travail chez les éleveurs allaitants : entre 11 et 29 heures de travail par vêlage et par an. Ces gros écarts ont permis aux membres du dispositif Inosys réseaux d'élevage d'identifier les pratiques qui permettent d'économiser du temps. Organisation de l'éleveur, groupage des vêlages, équipements, il est possible de grappiller sur de nombreux postes. Avoir plus de temps pour soi et sa famille, ça vous tente ?

6Juillet
Innov'Space 2018

Découvrez les 39 innovations primées du Space 2018

Au total, 39 dossiers ont été récompensés par les trophées Innov'Space 2018, après avoir été examinés par un jury d'experts (Chambres d'agriculture, instituts techniques, vétérinaires, éleveurs et journalistes de la presse spécialisée). 9 d'entre eux obtiennent la mention spéciale deux étoiles (**). Rendez-vous au Space du 11 au 14 septembre pour les découvrir.


26Avril
Pâturage

D'après Jean-Baptiste Carrié (12), « le PTD c'est tout bénef ! »

Jean-Baptiste Carrié élève des vaches allaitantes limousines dans l'Aveyron. Converti depuis trois ans aux méthodes du pâturage tournant dynamique, il ne reviendrait plus en arrière à ce jour. Cela lui a permis d'augmenter la durée du pâturage, de faire grimper les rendements, de supprimer ses intrants et d'améliorer l'état général du troupeau.

20Avril
Race à faible effectif

Sébastien Vétil élève et valorise une vingtaine d'Armoricaines en 100 % herbe

L'Armoricaine est peu connue en France et a bien failli disparaître. Sébastien Vétil, passionné par la race, élève une vingtaine de ces allaitantes en Bretagne, berceau de cette vache à robe rouge. Conduit en système extensif à l'herbe, son troupeau lui permet de valoriser des veaux sous la mère et des b½ufs en circuit court.

19Avril
Alimentation

Réforme des tables de l'Inra : les calculs de rations se compliquent !

Un papier, un crayon et une calculatrice ne suffiront bientôt plus à calculer une ration. La réforme des tables de l'Inra, initiée en 2010, est désormais effective. L'objectif était de mieux prédire les réponses des animaux selon les rations proposées. Ainsi, les apports répondant à des besoins stricts et prédéfinis sont remplacés par des objectifs de production et des réponses animales hypothétiques qui permettent à l'éleveur de choisir la ration la plus adaptée à son système.

6Avril
Marchés de la viande bovine

En janvier 2018, la production totale de bovins progresse de 3,8 % par rapport à celle de 2017, notamment en ce qui concerne les bovins finis (+ 0,8 %). Bien que les exportations de veaux de 8 jours et de broutards soient à la hausse (+ 0,6 %), les importations de viande bovine augmentent de 7,5 %, d'où une nouvelle dégradation en volume du solde des échanges de viande bovine. En parallèle, en février 2018, les abattages totaux de bovins femelles et de veaux de boucherie progressent sur un an, à l'inverse de ceux bovins mâles. Ainsi, les cours des bovins, à l'exception de ceux des vaches allaitantes, restent supérieurs à ceux de 2017.

26Mars
Comportement des animaux

Observez votre troupeau sous un autre angle grâce au service Opti'view !

Optival et Oxygen, les groupes de conseils en élevage du nord et de l'est de la France, proposent un nouveau service à leurs éleveurs. En filmant le comportement des animaux durant 24 heures, les conseillers établissent un diagnostic du troupeau et peuvent alors orienter l'éleveur dans ses pratiques.

23Mars
Conseils de nutritionniste

Les points clés pour réussir la mise à l'herbe de son troupeau

Si ce n'est pas déjà fait, vous songez à mettre vos animaux à l'herbe. Cela paraît simple. Pourtant, il ne s'agit pas seulement d'ouvrir la barrière et de laisser les vaches dehors. Yan Mathioux, nutritionniste du cabinet BDM, énonce plusieurs points de vigilance : matériel à préparer, transition à ne pas rater, quelques chiffres pour se repérer... Tout ça pour un seul et même objectif : économiser !

21Mars
Filière viande bovine

La production devrait diminuer en 2018

Au 31 décembre 2017, le cheptel bovin français présente un recul de 3,8 % par rapport à 2016. Les effectifs de vaches laitières et allaitantes diminuent respectivement de 3,9 % et 3,7 %. De même, l'effectif de bovins de moins de 8 mois enregistre une chute de 17 % sur un an. Toutefois, on compte + 6,2 % de génisses de plus de 24 mois sur les exploitations, d'où une légère hausse de la production totale bovine. Compte tenu des effectifs présents, le service statistique du ministère de l'agriculture estime que la production totale de viande bovine devrait reculer en 2018.