Vaches allaitantes

Tous les articles sur les vaches allaitantes et sur la pmtva.

19Juillet
Innov'Space 2019

Bioret gratte une opportunité pour plus de confort dans les stabulations

Il y a parfois la queue devant les brosses installées dans les stabulations. Les vaches aiment se frotter et se gratter, c'est un comportement naturel. En bâtiment, elles utilisent parfois un coin de mur ou une partie métallique. Pour améliorer leur confort, l'entreprise Bioret agri lance son Dairy scratchy : une station de grattage horizontale et/ou verticale en caoutchouc.

5Juillet
Innov'Space 2019

Les 46 innovations primées et dévoilées au Space 2019

Pas moins de 46 dossiers ont été récompensés par les trophées des Innov'Space 2019 après avoir été examinés par un jury d'experts. 14 innovations reçoivent même la distinction deux étoiles (**). Elles seront toutes présentées au Space au 10 au 13 septembre 2019 et les exposants lauréats connaitront à l'occasion de la soirée des exposants les mentions spéciales "coup de c½ur du jury".

2Juillet
Accord UE-Mercosur

Indignations, manifestations : Ce qu'il faut retenir de la contestation générale

La conclusion d'un accord politique de libre-échange entre l'UE et les pays du Mercosur vendredi 28 juin a provoqué un tollé général, tant de la part des agriculteurs que des ONG et personnalités politiques. À l'appel des FDSEA et de Jeunes agriculteurs dans plusieurs départements, les agriculteurs doivent manifester devant les préfectures à partir de mardi 2 juillet.


27Juin
Vu sur les réseaux

Vers une nouvelle flambée de la paille pour 2019 ?

Seuls un tiers des éleveurs sont autosuffisants en paille. Les autres font des échanges ou en achètent à l'extérieur. Avec la sécheresse en cours, les manques de fourrage (notamment d'herbe dans les pâtures) se font ressentir. Pour aider les éleveurs, le département de la Creuse a déposé un arrêté préfectoral qui interdit le broyage des pailles. La nouvelle suscite de nombreuses réactions sur la toile.

4Juin
[En chiffres] Agriculture biologique

7,5 % de la SAU, + 31 % en grandes cultures: 2018 marque un tournant vers le bio

L'Agence bio présentait, mardi 4 juin, les chiffres de l'évolution de la production biologique pour l'année 2018. Une année marquée par un « cap franchi » et un tournant vers la production bio en France, qui concerne désormais 2 Mha, soit 7,5 % de la surface agricole utile, près de 10 % des producteurs et 14 % des emplois dans la production agricole.

28Mai
Comportement

Relation Homme/animal : un travail de tous les jours pour plus de bien-être

Vaches dominantes, taureaux qui chargent, animaux peureux... : ces comportements présentent des risques pour les animaux entre eux mais aussi pour l'éleveur et les personnes qui interviennent dans l'exploitation. Xavier Boivin a longuement étudié les interactions Homme/animal et fait le point sur la marche à suivre pour améliorer ce bien-être réciproque.

28Mai
Lu sur les réseaux

« Pourquoi toutes les vaches ne sont pas à l'herbe ? »

« Tout indique que nourrir des ruminants à l'herbe est une bonne chose, alors pourquoi il n'y a pas plus de rations à base d'herbe ? » Voici la question posée par Adrien aux éleveurs sur les réseaux sociaux. Entre les systèmes herbagers et les classiques maïs/soja, les réponses fusent...

16Mai
Production et prix des bovins

Agreste dresse un bilan en demi-teinte pour l'année 2018

En 2018, selon le service de la statistique et de la prospective du ministère de l'agriculture, Agreste, la production de gros bovins finis augmente en poids, tout comme les abattages de vaches laitières. La production de veaux de boucherie, elle, poursuit son recul et le cheptel de vaches allaitants sa décapitalisation. Quant à la consommation de viande bovine, elle est orientée à la hausse alors que les achats des ménages demeurent en berne. Côté prix, les cours des bovins finis sont inférieurs en moyenne à ceux de l'année dernière mais les prix du lait et des veaux de boucherie s'améliorent.

16Mai
Finition à l'herbe

Du pâturage pour une viande de qualité mais pas forcément plus tendre

Chez les éleveurs de bovins viande, la question de la finition à l'herbe ou à l'auge divise. Jérôme Normand de l'Institut de l'élevage a étudié les impacts d'une finition au pâturage sur la qualité de la viande. Si celle-ci s'avère moins grasse, enrichie en oméga 3 et en vitamines E, la couleur du gras et de la viande est quelque peu modifiée. En revanche, l'expert tord le cou aux idées reçues : un animal fini à l'herbe ne présentera pas forcément une viande plus tendre qu'un autre fini à l'auge.