Vaches laitières

image Vaches laitières

Articles traitant de la filière vaches laitières.

1Avril
« Rejoins l'AOP Saint-Nectaire »

Et tu renouvelleras les générations d'éleveurs et de fromagers !

Le renouvellement des générations est un enjeu pour toutes les filières agricoles, même celles sous signe officiel de qualité. D'ici 2025, l'AOP Saint-Nectaire devra ainsi remplacer une cinquantaine de producteurs et une quarantaine de salariés partis à la retraite. C'est pourquoi elle mène, depuis deux ans, une vaste campagne de communication pour attirer des jeunes vers les métiers d'éleveurs et de fromagers.

1Avril
Conséquences économiques du Covid-19

Le Cniel veut réduire la production en avril et crée un fonds de compensation

L'interprofession laitière souhaite réduire la production de lait en France au mois d'avril, traditionnelle période de pic d'activité, pour s'adapter à l'évolution de la demande dans le contexte de la crise sanitaire, a-t-elle annoncée mercredi. (Article mis à jour le 1er avril à 17h20)

1Avril
Résultats de recherches

Le chien de troupeau ne serait finalement pas le meilleur allié de l'éleveur...

Border Collie, Beauceron, Berger des Pyrénées... Ces chiens sont bien connus pour accompagner les éleveurs dans la conduite du troupeau. Et s'ils n'étaient pas les seuls ? Des chercheurs français affirment que d'autres espèces seraient tout aussi efficaces. Aussi étonnant que cela puisse paraitre, certains chats peuvent être dressés pour mener un troupeau et ils s'avéreraient même plus efficients que les chiens.

30Mars
Lu sur les réseaux

« Face au coût des IA et au prix des veaux, on hésite à acheter un taureau BBB »

Pour faire grimper un peu le prix des veaux, certains éleveurs laitiers misent sur le croisement viande. D'autres, pour limiter les coûts de reproduction, passent au taureau. Valérie, éleveuse, réfléchit quant à elle à acheter un taureau BBB pour saillir ses vaches et ne garder que ses génisses à l'IA pour le renouvellement. Alors bonne ou mauvaise idée ? Ses collègues lui répondent.


27Mars
Paroles de lecteurs

Selon vous, réduire la production bovine n'est ni inévitable... ni durable

Émission de gaz à effet de serre, utilisation de terres agricoles qui pourraient être cultivées, déforestation... à ces arguments des ONG et écologistes pour limiter voire arrêter l'élevage, les lecteurs de Web-agri opposent les leurs en faveur de son maintien : captage du carbone par les prairies, hausse de la production de soja sur des terres forestières à cause du développement des régimes sans viande, et surtout incapacité à terme de nourrir l'ensemble de la population.

27Mars
Témoignages d'éleveurs face au Covid-19

« On adapte nos volumes transformés en gardant un ½il sur le prix du lait »

En plein confinement, les nerfs sont mis à rude épreuve pour les éleveurs transformateurs. En Normandie, Thomas Graindorge (61) et Raphaël Spruytte (14) ont le pied sur la pédale de frein. Si Thomas voit la fréquentation de son magasin augmenter, la fermeture des écoles, des restaurants et des marchés l'oblige à réduire de 30 % sa production de crème. Même constat chez Raphaël, dont la production de fromage risque de fortement ralentir face à un carnet de commandes quasiment vide. Les deux éleveurs redoutent d'ailleurs une chute du prix du lait qui entraînerait tout le monde dans sa course.

26Mars
[Cap Climat] Sébastien Baron (56)

« Avec le maïs population, j'adapte la plante à mes conditions pédoclimatiques »

Sébastien Baron, éleveur laitier à Allaire dans le Morbihan, sème les deux tiers de son maïs avec une variété population : le Grand Roux Basque dans l'objectif d'adapter au fil des sélections la plante à ses conditions pédoclimatiques. Son témoignage est issu du recueil Cap Climat où plusieurs éleveurs présentent leurs pratiques pour s'adapter aux aléas climatiques.

26Mars
Baisser les émissions de CO2 de 45 %

Un défi difficile à relever sans dégrader le résultat de l'exploitation

Pour une exploitation typique du Pas-de-Calais, réussir à diminuer de 45 % ses émissions de CO2 dès 2030 comme le préconise le Giec, est un challenge qu'il sera difficile à relever. Si plusieurs leviers existent comme réduire les animaux improductifs, rechercher l'autonomie fourragère ou encore implanter des haies, ils permettent une réduction de l'empreinte carbone de l'ordre de 12 à 13 %. Bien loin de l'objectif fixé par le groupe d'experts climatiques.

24Mars
Concours de « serious games »

Les lycéens agricoles souhaitent « corriger les idées fausses sur l'élevage »

Les élèves de l'enseignement agricole se mobilisent pour expliquer l'élevage à leurs homologues des filières générales et leur faire prendre conscience des contrevérités circulant à son égard. 25 équipes ont en effet participé au concours de « serious games » organisé par le groupement d'intérêt scientifique « avenir élevage ». « Un dynamisme et une créativité qui font plaisir », d'autant que « ces jeunes feront l'élevage de demain », insiste le directeur René Baumont.

24Mars
Transformation/vente directe

Avec sa ferme, ses deux troupeaux et plusieurs ateliers de transformation, le lycée agricole Georges Pompidou d'Aurillac dans le Cantal produit de nombreux fromages, viandes, charcuteries, conserves, etc. , commercialisés en direct sur place et auprès de quelques grossistes. Mais en dehors de ce petit réseau d'habitués, qui sait que l'établissement vend en direct ses produits ? Peu de consommateurs en réalité, alors pour se faire connaître, ce dernier a lancé sa propre marque.

24Mars
Face au coronavirus

Aux champs et dans les vaches, le boulot se poursuit (non sans inquiétudes...)

Alors que les Français sont confinés chez eux pour tenter d'éradiquer la propagation du coronavirus, les agriculteurs poursuivent leurs travaux dans les champs comme dans les troupeaux. Si le para-agricole est également mobilisé pour assurer l'approvisionnement et la collecte des produits, certains éleveurs commencent à s'inquiéter, notamment concernant la collecte du lait et des bovins pour l'abattage mais aussi les prix.

23Mars
Santé mamelle

Alerte cellules : agir vite pour éviter la propagation des mammites

Globalement, la situation cellulaire des élevages laitiers s'améliore et c'est une bonne nouvelle. En revanche, les mammites restent toujours la pathologie n°1 et elles coutent cher. Alors comment faire baisser encore davantage les cellules et comment limiter les mammites ? Retour sur les règles d'hygiène à avoir en tête.

20Mars
Paroles de lecteurs

Bactéries, huiles, drainage pour les veaux: oui mais pas à n'importe quel prix !

Publiés il y quelque temps déjà sur Web-agri, les conseils d'Isabelle Bonnin, du Comptoir des plantes, pour agir en préventif sur la santé des veaux avec des produits naturels, avaient entraîné une longue discussion entre les lecteurs, chacun expliquant ses pratiques en la matière. Attention, cependant, selon certains à ne pas multiplier les produits, ni à trop dépenser vu le prix actuel des veaux.

19Mars
Covid-19

Vers un décrochage des prix du lait et de la viande ?

Pour lutter contre la propagation du coronavirus, de nombreux pays ont pris des mesures radicales qui pourraient bien peser sur les marchés des produits laitiers et de la viande bovine. Moins d'échanges internationaux, fabrication au ralenti, confinement : les prix du lait et de la viande pourraient bien virer à la baisse.

18Mars
Management et bien-être au travail

Construisez un projet avec votre salarié, vous le garderez plus longtemps !

N'entend-on pas fréquemment sur le terrain que les éleveurs ont du mal à trouver des salariés, qui soient de plus suffisamment qualifiés et motivés, et ensuite à les fidéliser ? Pour qu'ils se sentent bien sur l'exploitation et dans leur travail, il importe de ne pas leur donner que des tâches à exécuter mais, au contraire, de les intégrer à la gestion de l'entreprise, en « montant notamment un projet commun puis en le faisant vivre », conseillent l'idele et le Cniel.