Races à faibles effectifs

Articles traitant des races bovines et ovines menacées.

27Avril
Froments du Léon

À 1 250 ¤/1 000 l de lait, Thierry Lemarchand met du beurre dans ses épinards

Il y a quelques années, Thierry Lemarchand, éleveur à Pacé (35), a troqué son troupeau de Prim'holsteins contre une race moins fréquemment rencontrée : la Froment du Léon. Aujourd'hui, il transforme l'intégralité de son lait en beurre haut de gamme valorisé à 25 ¤/kg.

20Avril
Race à faible effectif

Sébastien Vétil élève et valorise une vingtaine d'Armoricaines en 100 % herbe

L'Armoricaine est peu connue en France et a bien failli disparaître. Sébastien Vétil, passionné par la race, élève une vingtaine de ces allaitantes en Bretagne, berceau de cette vache à robe rouge. Conduit en système extensif à l'herbe, son troupeau lui permet de valoriser des veaux sous la mère et des b½ufs en circuit court.

20Mars
Bovins viande

La nouvelle race Stabiliser à la conquête du cheptel allaitant français

La Stabiliser est une race allaitante très présente au Royaume-Uni. Issue d'un croisement 4 voies d'animaux Angus, Simmental, Hereford et Gelbvieh, cette race est appréciée pour ses qualités d'élevage et de production de viande. L'association Bovinext a déjà importé des génisses d'Angleterre et ne compte pas s'arrêter là !


15Septembre
2017
Races à petits effectifs

Vous êtes un éleveur, une coopérative, un groupement agricole, un syndicat ou une association et vous agissez pour préserver des races à petits effectifs : participez au prix pour l'agrobiodiversité animale. Votre initiative pourra remporter une dotation de 20 000¤.

3Mars
2017
Prix pour l'agrobiodiversité animale

Vache nantaise, b½uf Moka, brebis Sasi Ardi et Boulonnaise récompensés

La fondation du patrimoine et le laboratoire Ceva santé animale récompensent les associations qui ½uvrent pour la préservation des races d'animaux d'élevage à très faibles effectifs. Le prix national de la Fondation du patrimoine pour l'agrobiodiversité animale 2017 a été remis pour quatre races jeudi soir au Salon de l'agriculture.

23Février
2017
[Reportage] Gaec des 7 chemins

1 600 euros les 1 000 litres de lait !

Les trois associés du Gaec des sept chemins « n'ont pas l'ambition de nourrir le monde mais leurs voisins ». C'est autour d'un projet de transformation laitière ancré dans l'économie locale et de la rencontre avec les Bretonnes Pie noir, petites vaches rustiques au lait si riche, que ces paysans de Loire-Atlantique ont trouvé leur voie qui les conduit jusqu'à Paris avec Fine l'égérie du salon de l'agriculture (Sia) 2017.