Blonde d'aquitaine

Articles traitant de la race bovine blonde d'Aquitaine : index, concours, ventes.

22Octobre
Réforme du troupeau allaitant

Jeune ou vieille vache : le coût de la finition ne sera pas le même

Réformer et engraisser une jeune vache coûtera-t-il le même prix qu'avec une vache plus âgée ? Clairement non. Une jeune vache va certes faire plus de croissance mais elle consommera plus d'aliments pour y parvenir. Une vieille vache, elle, aura un GMQ inférieur mais, au final, fera le même poids de carcasse avec un coût d'engraissement inférieur.

3Octobre
La Blonde d'Aquitaine

Pour Olivier Tarlevé (53), l'élégance et les performances sont au rendez-vous

Troisième race à viande française, la Blonde d'Aquitaine tient cette année son concours national au Sommet de l'élevage. Les meilleurs animaux de la race se succèdent alors sur le ring, pour la plus grande fierté de leurs éleveurs. C'est le cas d'Olivier Tarlevé, éleveur en Mayenne, pour qui la Blonde est une évidence, même dans son système très herbager. Preuve que cette race tantôt admirée, tantôt redoutée, s'adapte partout et pour tous.


9Aout
Race à viande

La Blonde d'Aquitaine, une grande dame aux origines rustiques

Gilbert et Annick Aries sont installés en Gaec avec leur fils Nicolas à Montégut-Bourjac (Haute-Garonne), où ils élèvent un troupeau de Blondes d'Aquitaine. Très attachés à l'image de la race, ils sont les premiers à faire valoir ses qualités bouchères mais aussi sa rusticité, parfois critiquée. Contrairement aux idées reçues, ce grand gabarit convient parfaitement au plein air, bien que sa conduite reste exigeante.

5Juin
2018
Engraissement

La finition des jeunes femelles à l'herbe : c'est possible !

Si la Limousine et la Charolaise se finissent correctement à l'herbe, la Blonde d'Aquitaine reste à part et aura besoin d'un peu plus de temps pour atteindre le même poids de carcasse qu'un lot conduit au maïs/soja. La Chambre d'agriculture de Bretagne dévoile ses résultats d'essai concernant la finition des femelles allaitantes de façon autonome en remplaçant le concentré azoté par du fourrage présent sur l'exploitation.