Dossier Retour au dossier Pâturage

En allaitantWilly Auvrouin (12) : « Au pâturage, faire de ses contraintes, un atout ! »

| par | Terre-net Média

Sur le plateau de l'Aubrac, Willy Auvrouin a su s'adapter aux contraintes de son territoire pour optimiser le pâturage de son troupeau. Pourtant, avec 5 blocs distants de 5 à 13 km du siège de l'exploitation, à des altitudes différentes et des potentiels très divers, ce n'était pas facile.

Troupeau allaitant au pâturageSitué en zone de montagne, Willy Auvrouin a su transformer ses contraintes en atout pour maximiser la ressource en herbe. (©Idele)

À Saint-Chely d'Aubrac (Aveyron), Willy Auvrouin élève seul 40 mères aubrac et leur suite sur 80 ha d'herbe (production de broutards sans finition), avec un chargement moyen de 0,85 UGB/ha. Il a basé son système sur un modèle économe avec comme objectif de valoriser l'herbe au mieux.

« Le sol fait l'animal et pas l'inverse », explique-t-il dans un témoignage réalisé avec l'Institut de l'élevage. Et l'éleveur en sait quelque chose : l'exploitation est divisée en 5 blocs distants de 5 à 13 km du siège avec des surfaces, des altitudes différentes (de 600 m à 1 260 m) et des potentiels très divers. La conduite du pâturage a alors été ajustée à ces contraintes. Dans le même esprit, l'éleveur sélectionne pour ses animaux des gabarits légers, axés sur le lait et la facilité de vêlages.

Une pousse de l'herbe échelonnée d'un bloc à l'autre

Les 15 ha autour du siège (à 900 m d'altitude) sont utilisés exclusivement en pâturage car peu mécanisables. La mise à l'herbe du troupeau de mères est précoce, vers le 15 avril, avec une forte pression de pâturage (20 à 25 ares/UGB). Ce bloc est ensuite utilisé par le lot des bourrettes et de quelques vaches de réforme pendant tout l'été et l'automne.

Les 33 ha d’estives (1 260 m d'altitude) dont 11 ha de zone humide sont pâturés du 25 mai à début octobre. La zone humide permet d'assurer une production en période sèche (août).

12 autres ha de pâturage (1 100 m d'altitude) sont utilisés en pâturage de printemps dès le 10 mai. Le pâturage est tournant avec rationnement en fonction de la pousse. À partir du 15/08, ce bloc va servir (si la météo est favorable) à constituer du stock sur pied utilisé début octobre par le lot d’estive (27 couples) avant l'hivernage en décembre.

21 ha dont 5 ha de bois pâturé (950 m d'altitude) : 14 ha sont consacrés à la fauche en 1ère coupe puis en pâturage rationné à partir du 15 août jusqu'au sevrage début novembre,pour le lot de mâles précoces.

Enfin, 4 ha (650 m d'altitude) sont destinés à la fauche en 1ère et 2e coupe.

Retrouvez le témoignage vidéo de l'éleveur ci-dessous et la fiche Autosysel de son exploitation via ce lien.

Willy Auvrouin_En milieu difficile, vivre sur une petite structure from Institut de l'Elevage - idele on Vimeo.

Cliquez sur l'image pour lancer la vidéo


Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article

Soyez le premier à commenter cet article