Robot de traite

image Robot de traite

Série d'articles sur les robots de traite : par l'avant ou par l'arrière, salle rotative, analyse de la qualité du lait, découvrez les nouvelles technologies des robots qui vous libèrent de l'astreinte de la traite.

25Octobre
Traitement de l'eau

Vaches plus calmes et productivité qui coule de source à l'EARL Lecompte (76)

L'EARL Lecompte à Longuerue, en Seine-Maritime (76), a installé en janvier 2017 un traitement de l'eau par électrolyse avec dynamisation pour un coût total de 20 000 €. Sur son élevage de 70 vaches laitières et 50 taurillons, Julien Lecompte explique : « Notre principale motivation était d'assainir l'alimentation de nos animaux et nous ne nous attendions pas à améliorer autant leur productivité ».

29Septembre
Gestion

Analyser le coût de fonctionnement d'une installation de traite

Connaître le coût de fonctionnement d'un équipement de traite est une donnée importante pour la maîtrise des charges. Les coûts varient de 3 à plus de 30 € par 1 000 litres de lait vendus selon l'installation. Le groupe robot de Vivagri.Sarthe a choisi de se pencher sur la question lors d'une journée de formation. Encadrés par Thomas Huneau, chargé d'études et d'expérimentations à la ferme de Derval (Loire-Atlantique), les éleveurs ont utilisé l'outil régional CouFoMAT.


15Septembre
[Space TV] Robotisation

Alimentation, traite et paillage robotisés au Gaec du Tertre Goutte (22)

Antoine Boixière, éleveur au Gaec du Tertre Goutte à Pleudihen-sur-Rance dans les Côtes d'Armor (22) a fait le choix de la robotisation dans son élevage de 120 vaches laitières prim'holsteins. La traite, l'alimentation, le paillage, le raclage et le nettoyage des pattes sont désormais automatiques dans cet élevage convaincu par les nouvelles technologies. Les robots permettent, selon l'éleveur, d'être plus productif tout en limitant la main d'œuvre.

12Septembre
« Ferme du futur »

Une ferme du « big data » en projet dans le Morbihan

L'élevage de demain sera-t-il piloté par des modèles mathématiques, avec des vaches nourries au gramme près, soignées avant même de tomber malades et des éleveurs biberonnés aux nouvelles technologies, enchantés de pouvoir s'affranchir grâce à elles des tâches les plus ingrates ? C'est du moins le projet de « ferme du futur », en réalité un réseau d'« e-éleveurs », fermiers interconnectés, que nourrit l'entreprise Neovia, filiale du géant coopératif InVivo.

6Septembre
Hygiène de la mamelle

Faut-il raser ou brûler les poils du pis des vaches ?

De plus en plus privilégiée face au rasage, l'épilation thermique de la mamelle permet de limiter les contaminations bactériennes et de faciliter le passage au robot. Mais certaines règles sont à respecter pour éviter de blesser l'animal. Un sondage réalisé sur Web-agri révèle que 58,9 % des éleveurs ne se préoccupent pas des poils du pis de leurs vaches tandis que 25,3 % ont recours à la flamme et 15,8 % au rasoir.

21Juillet
[Space TV] Robots de traite

P. Lévêque : « Grâce au robot, je suis redevenu éleveur ! »

Alors que la robotique est la thématique majeure du Space 2017 à Rennes, Pierre et Martin Lévêque, éleveurs à Hautvillers-Ouville dans la Somme, ouvrent les portes de leur exploitation pour montrer que le robot de traite, ça fonctionne aussi dans les grands troupeaux ! Il y a 10 ans, la SCL O'lait a modernisé son installation de traite grâce à trois robots VMS de DeLaval. Depuis, deux autres machines renforcent l'équipement et traient jusqu'à 250 vaches chaque jour, soit une production d'environ 2,5 millions de lait. Les avantages : un gain de temps pour les deux frères en charge de la production laitière et une réduction des efforts physiques liés à un troupeau de cette taille.

25Mars
[Vient de paraître] Terre-net Magazine

Zoom sur les plantes fourragères riches en tanins

Les espèces à forte teneur en tanins, comme la chicorée et le plantain, disposent de propriétés antiparasitaires et nutritives intéressantes. C'est pourquoi des éleveurs du Limousinont testé ces deux fourrages sur leurs exploitations. Et ils ont été surpris du résultat, comme vous pourrez le voir dans Terre-net Magazine n°65.

17Mars
Paroles de lecteurs

Un robot de traite vaut-il le coût (de l'investissement) ?

Le confort a un prix. Celui que procure les robots de traite justifie-t-il le coût de l'investissement ? Comme toujours, les lecteurs de Web-agri sont partagés. Ceux qui sont favorables à la traite robotisée mettent en avant la réduction de la pénibilité de la traite, les autres rétorquant que les salles de traite classiques ou les rotos sont plus rentables.

4Mars
[Vient de paraître] Terre-net Magazine

Machine de l'année 2017 : les finalistes en élevage

Tracteurs de moins de 180 ch, ensileuses, presses, engins de manutention... retrouvez, dans le Grand angle de Terre-net Magazine n°64, les modèles nominés dans le secteur des productions animales au concours Machine de l'année 2017. Mais pour savoir si le gagnant est un matériel d'élevage, rendez-vous sur Terre-net.

9Février
Robot de traite Astronaut A4 Lely

Des mamelles propres et stimulées grâce aux brosses de nettoyage

Lely présente une version améliorée du système de brosses de nettoyage des trayons avant la traite. Ce dispositif, installé sur le robot Lely Astronaut A4, stimule aussi le réflexe d'éjection du lait. Résultat : des mamelles propres, désinfectées et conditionnées avant la traite.

7Décembre
2016
Marges brutes lait et pâturage

+ 19 €/1 000 l pour les élevages fermant le silo de maïs au printemps

Parmi les élevages de vaches laitières de Loire-Atlantique et du Maine-et-Loire, ceux qui ferment le silo de maïs au printemps pour profiter de la pousse de l'herbe ont une marge brute de 220 €/1 000 litres contre 201 € pour ceux qui distribuent du maïs tout au long de l'année. De même, les élevages en robot de traite qui pâturent tirent un peu plus de marge par volume de lait que ceux qui n'ont pas accès aux prairies.