Effluents d'élevageLisiers et fumiers : des engrais complets pour les prairies

| par | Terre-net Média

Les apports d'effluents de ferme sur prairies assurent de bons rendements. Mais quand faut-il épandre les lisiers et fumiers ? À quelle dose ? Et sur quelles parcelles ?

Epandage de lisierPour les lisiers, le premier apport doit se faire en sortie d'hiver et/ou après un premier pâturage. Attention : attendre minimum trois semaines avant de refaire pâturer la parcelle. (©CC) Comment mieux valoriser les effluents d'élevage sur les prairies ? Les experts de l'Institut de l'élevage sont unanimes : il faut cibler en priorité des prairies de fauche où les restitutions de matière organiques sont plus faibles. En fonction de l'état de la parcelle, ces apports peuvent même compenser tout ou partie de ses besoins en NPK.

Quelle quantité de fumiers et lisiers pour les prairies ?

Tout dépend du produit, de sa fraction ammoniacale et de l'effet recherché (azote par le lisier ou engrais de fond avec les fumiers ou composts). Attention à bien prendre en compte la valeur fertilisante de chaque produit pour déterminer sa dose. En voici les valeurs repères (tableau réalisé par Arvalis institut de l'élevage) :

Valeurs fertilisantes des effluents d'élevageValeurs repères de composition des principaux fertilisants organiques. (©Arvalis institut du végétal)

Des périodes d'épandage différentes selon les effluents

Forcément, les dates d'apport dépendent de la nature du produit :

- pour un lisier de porc et bovin (azote rapidement disponible) : le premier apport se fera en sortie d'hiver, 15 jours plus tôt qu'un apport d'engrais minéral.

- pour un fumier de bovins vieilli ou composté (effet plus lent) : les apports se font à l'automne ou en hiver pour en bénéficier au printemps.

L'Idele a également établi un tableau récapitulant les précautions sanitaires à prendre face aux infections possibles par les effluents :

Lisier de porc

Utiliser un lisier stocké depuis deux mois sans apport de lisier frais.

Attendre minimum trois semaines entre épandage et pâturage.

Épandre avant fauche ou après pâturage.

Lisier de bovin

Idéal : apport après le 1er pâturage en sortie d'hiver : les refus auront été nettoyés, le lisier ne collera pas aux feuilles.

Attendre minimum trois semaines entre épandage et pâturage.

Fumier de bovin vieilliRespecter un délai de trois semaines avant pâturage si nécessaire.
Compost de fumier de bovinÉpandage possible toute l'année, mais l'apport de fin d'automne est plus intéressant. Si le compost a bien été effectué, les risques sanitaires sont faibles.
Fumier de volailleÀ proscrire. Risque de botulisme.

Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article

Soyez le premier à commenter cet article