Incendies ravageant l'AmazonieEmmanuel Macron hausse le ton : la France s'oppose à l'accord Mercosur en l'état

| par | Terre-net Média

Alors qu'une partie de la forêt amazonienne est en proie à des incendies sans précédent, Emmanuel Macron a haussé le ton à l'encontre du président brésilien Jair Bolsonaro en indiquant que la France « s'oppose à l'accord Mercosur en l'état ».

Viande bovinePour rappel, l'accord UE-Mercosur prévoit l'ouverture du marché européen à 99 000 t de viande bovine sud-américaine. (©Terre-net Média) 

« Compte tenu de l’attitude du Brésil ces dernières semaines, le président de la République ne peut que constater que le président Bolsonaro lui a menti lors du Sommet d’Osaka », a déclaré l’Élysée vendredi 23 août, estimant que « le président Bolsonaro a décidé de ne pas respecter ses engagements climatiques ni de s’engager en matière de biodiversité ».

« Dans ces conditions, la France s’oppose à l’accord UE-Mercosur en l’état, a ajouté la présidence de la République.

Par ces déclarations, Emmanuel Macron refuse, au nom de la France, de ratifier l’accord entre l’UE et le Mercosur dans lequel figure des clauses environnementales pour que chaque pays respecte l’accord de Paris en faveur du climat. Le chef de l’État accuse Jair Bolsonaro d’avoir « menti » sur ses engagements climatiques, alors que des incendies sans précédent ravagent actuellement la forêt amazonienne. Des incendies gigantesques qui, résultent, selon de nombreux élus et experts, de la déforestation au bénéfice de cultures.

En juillet, Emmanuel Macron avait déjà émis des réserves sur plusieurs points de l'accord.

Pour Nicolas Hulot, c’est « une première étape essentielle ». « Elle doit être suivie de sanctions commerciales interdisant importations de produits agricoles brésiliens pour tenter de stopper la déforestation », a réagi sur Twitter l'ancien ministre de la Transition écologique.

De son côté, Christiane Lambert, présidente de la FNSEA a « salué cette décision ».


Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article

DÉJÀ 8 RÉACTIONS


lecheval de devant
Il y a 26 jours
A Monique. ensuite, ne fera qu'un seul geste .retourne sa veste toujours du bon cote. a la prochaine revolution retournera son pantalon.
Répondre
monique
Il y a 28 jours
du rouge ,la veste passe au vert puis ensuite ?
Répondre
steph72
Il y a 29 jours
Ce n'est que des paroles ,le ceta avec son petrole bitumineux sacrifiant la foret du et l'environnement du Canada ça ne l'a pas empéché de la signature du ceta;
D'ici 10 ans la moitié des prairies Françaises ,grands capteurs de co2 aura disparu à cause du ceta :mercosur;
Quand on cumule ça avec la deforestation et le traffic des cargos qui va augmenter,le bilan carbone de ces traités va etre catastrophique
Répondre
debutant
Il y a 29 jours
en faite notre devenir n intéresse absolument pas notre président ,si la foret ne brulait pas tout serait valider !!!!! donc faut arreter de nous prendre pour des cons ! nos jeunes doivent quitter toutes les ecoles d agriculture il n y a plus rien a faire dans ce secteur sauf crever la dalle
Répondre
Grochat
Il y a 29 jours
Les promesses n'engagent que ceux qui y croient !!!!!
Répondre
PagraT
Il y a 30 jours
L'accord n'est pas enterré. Merkel remue déjà dans les brancards !
Répondre
jersiaise
Il y a 30 jours
Merci pour la très grande décision de Mrs le président qui sera suivi d'une prise de conscience et de fermeté dans ce domaine je l'espère, l’Europe a une très grande diversité de production sans tout aller chercher ailleurs
Répondre
Jmb67
Il y a 30 jours
On nous amuses et pendant ce temps chaques paysans de n'importe qu'elle bout du monde trime au travail pour mourir la population mondiale quelle honte de nos grands dirigeants.
Répondre