Marchés agricoles

image Marchés agricoles

Articles relatifs aux marchés des productions agricoles.

19Novembre
Le quart d'heure agricole, épisode 6

L'hiver arrive alors... un peu d'exotisme

Terre-net et Web-agri sortent le sixième épisode du quart d'heure agricole, le podcast d'informations utiles pour votre activité, que vous pouvez écouter quand vous voulez et où vous voulez. Au menu de ces 15 minutes chrono d'infos : l'hivernage du matériel, la culture de stevia, la commercialisation des céréales et le brouillard. N.B. : Article publié initialement le 16 juillet 2020, mis à jour avec la parution des nouveaux épisodes.


28Octobre
Produits laitiers

Depuis 10 ans, une dégradation continue du solde des échanges français avec l'UE

Deux-tiers des exportations françaises de produits laitiers sont destinées à l'Union européenne, avec une place croissante des fromages dans les exportations. Mais si l'Hexagone reste exportateur net, la croissance des importations depuis le début des années 2010 réduit le solde de ses échanges avec l'UE. Quelle que soit la famille de produits, les échanges se font essentiellement avec un nombre restreint de pays, ce qui peut entraîner une certaine vulnérabilité.

16Juin
Viande bovine

Un marché mondial toujours tiré par la Chine

À cause de la peste porcine africaine, qui a provoqué un manque de disponibilité du porc, la consommation de viande bovine a fortement augmenté en Chine en 2019. Le pays, premier importateur mondial de viande bovine, tire toujours le marché mondial, et la crise du Covid ne semble pas, pour le moment, avoir freiné cette tendance.

3Juin
Covid-19

Les cinq principaux impacts du confinement sur la filière viande bovine

Les mesures de confinement mises en place dans la quasi-totalité des pays européens pour lutter contre le Covid-19 ont eu de multiples conséquences sur le marché de la viande bovine. Dans un webinaire réalisé le 28 mai dernier, Caroline Monniot, chef de projet conjoncture viande bovine à l'Idele, a fait un bilan sur la situation dans l'Union européenne.

28Avril
Coronavirus

La filière veau de lait sous la mère en panne de cotations

Confinement oblige, les foires de Brive-la-Gaillarde et d'Objat (19) où sont habituellement fixées les cotations du veau de lait sont fermées, privant la filière de prix de référence. Une situation inédite qui inquiète les éleveurs. Le marché arrive malgré tout à se maintenir grâce à l'activité des boucheries traditionnelles, dont la fréquentation est en hausse.

3Avril
Produits laitiers

Le ralentissement des exportations met à mal la filière laitière

L'Institut de l'élevage a réalisé un point hebdomadaire sur les marchés des produits laitiers. Pour Gérard You, responsable du service économie des filières à l'Institut de l'élevage, c'est la baisse de débouchés à l'export qui fragilise le plus la filière laitière. Face à la crise, les laiteries sont plus ou moins touchées, selon leur taille et leurs orientations.

19Mars
Covid-19

Vers un décrochage des prix du lait et de la viande ?

Pour lutter contre la propagation du coronavirus, de nombreux pays ont pris des mesures radicales qui pourraient bien peser sur les marchés des produits laitiers et de la viande bovine. Moins d'échanges internationaux, fabrication au ralenti, confinement : les prix du lait et de la viande pourraient bien virer à la baisse.

25Septembre
2019
Conjoncture laitière

Quand la géopolitique influence de plus en plus l'évolution du prix du lait

Au-delà des fondamentaux - niveaux de production et de consommation de produits laitiers - le contexte géopolitique mondial impacte de plus en plus l'évolution des marchés du lait, et donc celle du prix du lait payé aux producteurs. Guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine, Brexit : Coralie Chenu, consultante chez Agritel spécialiste des marchés laitiers, cite quelques exemples.

5Septembre
2019
Sécheresse et canicule

Un impact sur les marchés lait et viande bovine, en France et ailleurs MAJ

La sécheresse qui sévit dans notre pays et plus largement dans l'ouest européen depuis plusieurs mois, conjuguée aux deux épisodes caniculaires estivaux à un mois d'intervalle, ont affecté les animaux, donc la production de lait et de viande, et perturbé les marchés. L'offre et les cours des bovins finis, vifs et des veaux sont restés en berne en juillet. La collecte laitière française, elle, a chuté de - 1,5 % en une seule semaine de fortes chaleurs fin juin. Les effets de la seconde vague de canicule de l'été sur les volumes de lait produits sont désormais connus et semblent encore plus marqués : - 2,7 % collectés la semaine du 22 juillet. [Article publié initialement le 31 juillet 2019]