Cotation physique du lait

Prix moyen payé aux producteurs en France

Année - Trim. Valeur
€/1000 L
Année - 1
2013 - 2 313 320 (-2,2 %)
2013 - 3 330 304 (+8,6 %)
2013 - 4 366 323 (+13,3 %)
2014 - 1 359 299 (+20,3 %)
2014 - 2 375 313 (+19,9 %)
2014 - 3 358 330 (+8,4 %)
2014 - 4 379 366 (+3,5 %)
2015 - 1 338 359 (-6 %)

Cotation physique des produits industriels

Produits Cotations Var S-1 Var M-1 Date
Beurre industriel standard, 82% de MG
Origine France, Sortie d'usine 2 954 ¤/T -404 -496 23/03/2015
Standard NOUVELLE ZELANDE, FOB 3 877 $/T -360 -409 23/03/2015
Standard USA, Depart 1,719 $/lb +0,0358 +0,0071 23/03/2015
Produits Cotations Var S-1 Var M-1 Date
Poudre de Lactosérum
Origine France, Sortie d'usine 832 ¤/T +5 -5 23/03/2015
Produits Cotations Var S-1 Var M-1 Date
Poudre de lait écrémé, 0% de MG
Origine France, Sortie d'usine 1 956 ¤/T -132 -284 23/03/2015
Standard NOUVELLE ZELANDE, FOB 2 731 $/T -204 +342 23/03/2015
Standard USA, Depart 1,0724 $/lb +0,0261 +0,0535 23/03/2015
Produits Cotations Var S-1 Var M-1 Date
Poudre de lait entier, 26% de MG
Origine France, Sortie d'usine 2 421 ¤/T -479 -479 23/03/2015

Une nouvelle hausse de l'indice GDT à Fonterra - 23/02/2015PRO

Exclusivité abonné Web-agri PRO
Pour accéder au contenu du jour :
Nous vous proposons toutefois l'analyse du :23/02/2015
Les conditions sèches se poursuivent en Nouvelle-Zélande. Le gouvernement a déclaré le sud de l'île en état de sécheresse. Aussi les opérateurs s'inquiètent sur les volumes de production de lait pour les mois à venir. Par ailleurs, les volumes présentés aux enchères de Fonterra sont en baisse d'environ 30 % par rapport aux enchères de l'an passé à la même époque. Aussi, l'indice GDT a fortement augmenté cette semaine de 10.1 % à une moyenne de 3 366 $/t. Apres le cheddar, la hausse la plus importante est répercutée sur la poudre de lait entier qui repasse au-dessus des 3 000 $/t augmentant de 13.7 % à 3 272 $/t.
Néanmoins, la situation semble légèrement s'améliorer dans le sud de l'Australie alors que certains éleveurs réussissent à prolonger les pâtures et retardent ainsi le passage aux fourrages secs.

En Europe, seuls les fromages ne profitent pas de la bonne demande à l'export. En effet, si les acheteurs européens ont montré moins d'attrait pour le beurre après Noël, la baisse de l'euro face au dollar notamment a confirmé la bonne compétitivité européenne à l'export. Selon le CNIEL, les exports de l'Union européenne s'affichent en hausse de 58 % pour la poudre de lait écrémé et de 4 % pour le la poudre de lait entier, notamment à la faveur de la Chine dont les importations augmentent de 8 % pour l'ensemble des deux poudres.
En France, le prix de la poudre de lait a fortement réagi à la hausse dans le sillage des enchères de Fonterra. Les prix atteignent désormais les 2 900 ¤/t. La collecte de lait se rapproche des niveaux de l'année 2012 et de la moyenne quinquennale, loin derrière les bons niveaux de production de l'an passé. Les prix n'étaient pas incitatifs cet hiver, poussant les producteurs à limiter la production qui s'affichait en baisse de 4.4 % par rapport à l'année dernière.

Pas de changement - 23/02/2015PRO

Exclusivité abonné Web-agri PRO
Pour accéder au contenu du jour :
Nous vous proposons toutefois l'analyse du :23/02/2015
Sur Euronext, le marché de la poudre de lait SMP  a été suspendu cet été, mais le marché européen annonçait récemment le lancement de 3 nouveaux contrats, dont un en poudre écrémée. Les deux autres permettront de créer un complexe avec le lancement d'un contrat beurre et d'un contrat de poudre de lactosérum. Ces contrats seront lancés sur le marché d'Amsterdam.
En Nouvelle-Zélande, le lancement d'un contrat beurre était également annoncé mais pour l'instant la position ouverte reste limitée.
Sur le marché de la poudre grasse, les cours s'affichent en hausse  par rapport à la semaine passée, sur un niveau de 3 460 $/t sur l'échéance Mars 15.

La prochaine enchère Fonterra sera publiée le 3 Mars.