Cotation physique du lait

Prix moyen pay aux producteurs en France

Année - Trim. Valeur
€/1000 L
Année - 1
2014 - 3 358 330 (+8,4 %)
2014 - 4 379 366 (+3,5 %)
2015 - 1 336 359 (-6,5 %)
2015 - 2 305 375 (-18,8 %)
2015 - 3 307 358 (-14,2 %)
2015 - 4 322 379 (-14,9 %)
2016 - 1 300 336 (-10,8 %)
2016 - 2 286 305 (-6,1 %)

Cotation physique des produits industriels

Produits Cotations Var S-1 Var M-1 Date
Beurre industriel standard, 82% de MG
Origine France, Sortie d'usine 2 805 ¤/T -151 +79 25/04/2016
Standard NOUVELLE ZELANDE, FOB 3 240 $/T +37 +226 25/04/2016
Standard USA, Depart 2,0514 $/lb +0,0961 +0,051 25/04/2016
Produits Cotations Var S-1 Var M-1 Date
Poudre de Lactosérum
Origine France, Sortie d'usine 485 ¤/T -13 -27 25/04/2016
Produits Cotations Var S-1 Var M-1 Date
Poudre de lait écrémé, 0% de MG
Origine France, Sortie d'usine 1 740 ¤/T +7 +11 25/04/2016
Standard NOUVELLE ZELANDE, FOB 1 727 $/T +6 -4 25/04/2016
Standard USA, Depart 0,7246 $/lb -0,0113 -0,0377 25/04/2016
Produits Cotations Var S-1 Var M-1 Date
Poudre de lait entier, 26% de MG
Origine France, Sortie d'usine 2 230 ¤/T +108 -27 25/04/2016

Pic saisonnier - 25/03/2016PRO

Exclusivité abonné Web-agri PRO

Pour accéder au contenu du jour :

Offre 7 jours gratuits
Nous vous proposons toutefois l'analyse du :25/03/2016
Dans l'hémisphère nord, la production rentre dans la période de pic de lactation saisonnier et sur l'ensemble des origines, la collecte est en hausse. Aux Etats-Unis, la situation demeure contrastée : la production du mois de février s'affiche en hausse de +1 % par rapport à l'an dernier mais cette hausse ne se fait que dans le bassin nord-est du pays tandis qu'elle se réduit dans le bassin sud-ouest. En effet, la collecte augmente de près de 12 % dans le Dakota du Sud et de 5 % dans le Wisconsin sur le mois de février 16 par rapport à 2015. L'une des raisons est l'augmentation des cheptels de près de 11 000 têtes dans les deux états, toujours sur le mois de février. A l'inverse, la sécheresse est toujours pénalisante en Californie, et ce, malgré les dernières pluies, tandis que dans le sud du pays, la tempête Goliath a laissé des trous dans les cheptels, et, par conséquent, dans la production. En Europe, la production du mois de janvier s'affiche en hausse de près de 17 % par rapport à 2015. Aucune inversion de la production n'est encore observée malgré les prix bas. La collecte reste sur une dynamique particulièrement haussière dans le nord de l'UE à 28 notamment, aux Pays Bas, en Irlande et en Pologne. Du coté de l'Océanie, la production reste impactée à la baisse par l'effet El Niño. En effet, la collecte s'affiche en baisse de 0.6 % en janvier 2016 par rapport à 2015. Cependant, à l'image des USA, la situation est également contrastée dans le pays : elle est en hausse dans le Western Australia de + 5.7 % sur la période tandis qu'elle est en baisse dans le Victoria (-1.7 % ).
En conclusion, face à l'arrivée de volumes importants due au pic saisonnier, les opérateurs s'inquiètent des débouchés à trouver pour ces volumes transformés. Pour le moment, malgré un timide rebond de la demande internationale et donc des exportations, le plus gros des volumes est stocké. On observe ainsi une accélération des volumes proposés à l'intervention en Europe. Le marché devrait donc avoir des difficultés à changer de tendance.

Marchés peu actifs - 25/03/2016PRO

Exclusivité abonné Web-agri PRO

Pour accéder au contenu du jour :

Offre 7 jours gratuits
Nous vous proposons toutefois l'analyse du :25/03/2016
Dans un contexte de week-end Pascal, les places boursières européennes et américaines étaient fermées. Sur EEX, si les prix restent sous le prix d'intervention en poudre de lait écrémé sur des échéances rapprochées, en revanche, les cours affichent un très bon report sur les mois d'été. Pourtant, les stocks d'intervention devraient atteindre la limite autorisée cet été et pousser les intervenants à sortir une partie de ces produits.
La publication des résultats de la prochaine enchère Fonterra se fera le mardi 5 avril prochain.