Cotation physique du lait

Prix moyen pay aux producteurs en France

Année - Trim. Valeur
€/1000 L
Année - 1
2014 - 3 358 330 (+8,4 %)
2014 - 4 379 366 (+3,5 %)
2015 - 1 336 359 (-6,5 %)
2015 - 2 305 375 (-18,8 %)
2015 - 3 307 358 (-14,2 %)
2015 - 4 322 379 (-14,9 %)
2016 - 1 300 336 (-10,8 %)
2016 - 2 286 305 (-6,3 %)

Cotation physique des produits industriels

Produits Cotations Var S-1 Var M-1 Date
Beurre industriel standard, 82% de MG
Origine France, Sortie d'usine 2 783 ¤/T +6 +47 27/06/2016
Standard NOUVELLE ZELANDE, FOB 3 619 $/T +175 +424 20/06/2016
Standard USA, Depart 2,1926 $/lb +0,1006 +0,1405 27/06/2016
Produits Cotations Var S-1 Var M-1 Date
Poudre de Lactosérum
Origine France, Sortie d'usine 501 ¤/T +2 +17 27/06/2016
Produits Cotations Var S-1 Var M-1 Date
Poudre de lait écrémé, 0% de MG
Origine France, Sortie d'usine 1 702 ¤/T -26 -19 27/06/2016
Standard NOUVELLE ZELANDE, FOB 2 118 $/T +251 +442 20/06/2016
Standard USA, Depart 0,7955 $/lb +0,0063 +0,0447 27/06/2016
Produits Cotations Var S-1 Var M-1 Date
Poudre de lait entier, 26% de MG
Origine France, Sortie d'usine 2 086 ¤/T -35 -244 27/06/2016

Une production hémisphère sud qui poursuit son repli - 30/05/2016PRO

Exclusivité abonné Web-agri PRO

Pour accéder au contenu du jour :

Offre 7 jours gratuits
Nous vous proposons toutefois l'analyse du :30/05/2016
La collecte en Océanie demeure fortement impactée par des conditions météorologiques peu favorables à la croissance fourragère. De plus, les éleveurs locaux se trouvent désormais dans une situation économique très tendue. En effet, les prévisions de prix pour la campagne à venir s'affichent toujours sur des niveaux inférieurs aux coûts de production. Dans ce contexte, les productions australienne et néo-zélandaise du mois d'avril cédaient respectivement 2.7 et 2.5 % par rapport à avril 2015. Ceci sera de nature à venir soulager des fondamentaux nettement excédentaires en termes de disponibilités. Au niveau européen, le doublement des volumes à l'intervention publique sur la poudre de lait écrémé décidé par la Commission européenne a atteint la limite des 218 000 tonnes. Par conséquent, il n'existe plus de système d'achat à prix fixé pour ce produit. En l'absence de ce filet de sécurité, la poudre de lait écrémé origine UE pourrait de nouveau s'afficher en baisse durant les prochaines semaines. Cela devrait venir impacter à la baisse les prix du lait en sortie d'élevage qui sont déjà très dépréciés. Enfin, aux États-Unis, les cours demeurent pénalisés par un dollar fort face aux autres monnaies. Ceci ne permet donc pas aux origines US d'être très compétitives sur le marché mondial. Ainsi, les cours intérieurs tendent à s'aligner sur les cours mondiaux sur la plupart des produits du complexe à l'exception du beurre.
En France, les prévisions météorologiques très pluvieuses, pour la semaine à venir, vont ralentir l'avancée des ensilages d'herbes. Les éleveurs ayant déjà réalisé ces chantiers apprécieront l'arrivée des précipitations favorisant la croissance rapide de la végétation.

Record sur EEX - 30/05/2016PRO

Exclusivité abonné Web-agri PRO

Pour accéder au contenu du jour :

Offre 7 jours gratuits
Nous vous proposons toutefois l'analyse du :30/05/2016
Depuis le début de l'année, la plateforme EEX a enregistré non loin de 6 000 ouvertures de positions sur la poudre de lait écrémé, contre 5 876 sur l'ensemble de 2015. Cela traduit l'intérêt grandissant des opérateurs à sécuriser davantage les prix à l'avance avec les outils à terme. Cependant, ces volumes restent très loin de ceux que l'on peut enregistrer en céréales. Ce changement de stratégie ne fait donc que commencer et devrait, dans les années à venir, permettre aux industriels de se sécuriser à une marge et par conséquent de proposer des prix sur de la longueur à leurs éleveurs.
Les prochains résultats de l'enchère Fonterra seront publiés, le mercredi 1er juin 2016.