Cotation physique du lait

Prix moyen payé aux producteurs en France

Année - Trim. Valeur
€/1000 L
Année - 1
2013 - 3 330 304 (+8,6 %)
2013 - 4 366 323 (+13,3 %)
2014 - 1 359 299 (+20,3 %)
2014 - 2 375 313 (+19,9 %)
2014 - 3 358 330 (+8,4 %)
2014 - 4 379 366 (+3,5 %)
2015 - 1 336 359 (-6,5 %)
2015 - 2 307 375 (-18,2 %)

Cotation physique des produits industriels

Produits Cotations Var S-1 Var M-1 Date
Beurre industriel standard, 82% de MG
Origine France, Sortie d'usine 3 043 ¤/T -91 +63 18/05/2015
Standard NOUVELLE ZELANDE, FOB 3 505 $/T -239 -732 18/05/2015
Standard USA, Depart 1,8176 $/lb +0,0127 +0,0825 18/05/2015
Produits Cotations Var S-1 Var M-1 Date
Poudre de Lactosérum
Origine France, Sortie d'usine 795 ¤/T -16 -22 18/05/2015
Produits Cotations Var S-1 Var M-1 Date
Poudre de lait écrémé, 0% de MG
Origine France, Sortie d'usine 1 963 ¤/T -33 -27 18/05/2015
Standard NOUVELLE ZELANDE, FOB 2 048 $/T -205 -887 18/05/2015
Standard USA, Depart 0,9414 $/lb -0,0092 -0,0551 18/05/2015
Produits Cotations Var S-1 Var M-1 Date
Poudre de lait entier, 26% de MG
Origine France, Sortie d'usine 2 682 ¤/T +40 +264 18/05/2015

Arrivée du printemps - 20/04/2015PRO

Exclusivité abonné Web-agri PRO

Pour accéder au contenu du jour :

Offre 7 jours gratuits
Nous vous proposons toutefois l'analyse du :20/04/2015
Malgré les pluies récentes aux Etats-Unis, la sécheresse reste préoccupante pour la production laitière. Ainsi, l'USDA revoyait à la baisse son estimation de production de lait liquide pour 2015 à 92.5 milliards de litres, soit en baisse de 0.5 % par rapport à l'estimation mensuelle précédente. Cette baisse a également pour impact de diminuer la progression annuelle de la production. Elle s'affiche maintenant en hausse de 1.9 % tandis que la précédente projection prévoyait +2.5 % en ligne avec la progression des années précédentes.


Les opérateurs restent dans l'attente de la réaction des producteurs laitiers européens à la suite de l'arrêt des quotas. D'une part, cet arrêt a été anticipé avec des investissements en amont et par conséquent, la production devrait rester en hausse pour mettre à profit ces nouveaux outils de production. D'autre part, cet arrêt arrive dans un contexte de prix bas, ce qui incite certains producteurs notamment français à réduire la production. Sur le mois de février, le Royaume-Uni et la Pologne sont les deux pays enregistrant la plus forte progression de production de lait par rapport à l'an dernier, respectivement de près de 2 % et  5.5 %.  Selon Eurostat, le Royaume-Uni, devrait produire sur l'année près de 5.8 % de lait en plus qu'en 2014 tandis que la production de la France pourrait être en hausse de 4.2 %. Alors que l'anticyclone s'installe durablement en Europe, le réchauffement des températures et l'accélération de pousse des prairies pourraient accélérer la mise à l'herbe des troupeaux. Le pic de production n'est donc plus très loin.
Fin août 2014, la Commission Européenne avait annoncé la mise en place d'une aide au stockage privé pour le beurre et la poudre de lait écrémé afin de réduire l'impact des restrictions russes sur le marché européen. Selon Eucolait, depuis le mois de septembre, près de 56 587 t de beurre et 22 416 t de poudre ont profité de cette aide au stockage. Depuis quelques semaines, les stocks augmentent en beurre. Sur l'ensemble des tonnages stockés, près de la moitié serait du beurre néerlandais. De l'autre côté, les stocks de poudre apparaissent en légère baisse et sont détenus aux trois quarts par de la poudre de lait allemande et espagnole.

La dernière enchère de Fonterra est de nouveau ressortie en baisse de 3.6 %. La moyenne pondérée ressort à 2620 US$/tonne. Seuls les produits poudres grasse et écrémée ainsi que le beurre apparaissent en légère hausse. L'amélioration des conditions climatiques en Nouvelle Zélande et en Australie rassure les opérateurs d'une part. À la veille du pic de production en hémisphère nord et dans un contexte de fin des quotas en Europe, les acheteurs semblent peu pressés de se couvrir à court et moyen terme. Les prix pourraient donc encore corriger.

Lancement des contrats Euronext, premiers lots en attente - 20/04/2015PRO

Exclusivité abonné Web-agri PRO

Pour accéder au contenu du jour :

Offre 7 jours gratuits
Nous vous proposons toutefois l'analyse du :20/04/2015
Sur Euronext, depuis le lancement des contrats lait la semaine dernière, les opérateurs attendent la fin de la phase de testing pour positionner leurs premiers lots. Il faudra s'armer de patience encore quelque temps avant les premières positions ouvertes sur la bourse Euronext d'Amsterdam.
En Nouvelle-Zélande, le contrat beurre récemment lancé cotait peu. Néanmoins, la position ouverte est maintenant affichée à 70 contrats sur l'échéance Mai 15, le nombre de positions ouvertes est donc en baisse.
Sur le marché de la poudre grasse, les cours s'affichent en baisse par rapport à la semaine passée, sur un niveau de 2 375 $/t sur l'échéance Mai 15.
La prochaine enchère Fonterra sera publiée le 5 Mai, de nouveau un mardi.