Cotation physique du lait

Prix moyen payé aux producteurs en France

Année - Trim. Valeur
€/1000 L
Année - 1
2012 - 4 323 349 (-7,3 %)
2013 - 1 299 321 (-6,9 %)
2013 - 2 313 320 (-2,2 %)
2013 - 3 330 304 (+8,6 %)
2013 - 4 366 323 (+13,3 %)
2014 - 1 359 299 (+20,3 %)
2014 - 2 375 313 (+19,9 %)
2014 - 3 354 330 (+7,1 %)

Cotation physique des produits industriels

Produits Cotations Var S-1 Var M-1 Date
Beurre industriel standard, 82% de MG
Origine France, Sortie d'usine 2 860 ¤/T -705 -240 15/09/2014
Standard NOUVELLE ZELANDE, FOB 3 360 $/T -206 -246 15/09/2014
Standard USA, Depart 2,7512 $/lb +0,083 +0,3369 15/09/2014
Produits Cotations Var S-1 Var M-1 Date
Poudre de Lactosérum
Origine France, Sortie d'usine 900 ¤/T +10 -5 15/09/2014
Produits Cotations Var S-1 Var M-1 Date
Poudre de lait écrémé, 0% de MG
Origine France, Sortie d'usine 2 025 ¤/T -865 -275 15/09/2014
Standard NOUVELLE ZELANDE, FOB 2 600 $/T -274 -1 210 15/09/2014
Standard USA, Depart 1,4825 $/lb -0,2398 -0,3293 15/09/2014
Produits Cotations Var S-1 Var M-1 Date
Poudre de lait entier, 26% de MG
Origine France, Sortie d'usine 2 300 ¤/T -900 -900 15/09/2014

Conséquence de l'embargo russe - 18/08/2014PRO

Exclusivité abonné Web-agri PRO
Pour accéder au contenu du jour :
Nous vous proposons toutefois l'analyse du :18/08/2014
Le marché des produits laitiers ne semble pas réellement réagir à l'annonce d'un embargo russe sur les produits de l'agro-alimentaire européen. Cependant, y a-t-il de lourdes conséquences à cette situation, c'est ce que nous tenterons d'analyser cette semaine. Dans un premier temps, au niveau français, e sont habituellement 100 millions d'euros de produits laitiers qui étaient vendus à la Russie par an, toutefois cela représente à peine 5 % des importations du pays dans ce secteur. Il n'y a historiquement que peu de commerce de produits laitiers entre les 2 pays. Par contre, au niveau européen, cela semble plus important. En effet, des pays comme l'Allemagne et les Pays-Bas, qui proposent davantage de produits industrialisés standardisés, se voient sérieusement fragilisés économiquement par cet embargo. Certaines restrictions étaient néanmoins d'ores et déjà appliquées depuis la fin 2013, restrictions qui ont eu de premières conséquences sur la balance des pays. Une baisse de plus de 10 000 t des exports de fromage allemand sur les 4 premiers mois de 2014 par rapport à 2013, et une baisse de près de la moitié des volumes de lait de la même origine sur la même période. Ces restrictions étaient également actives pour les Pays-Bas. Dans ce contexte, le repli des échanges entre les pays exportateurs européens et la Russie devrait se confirmer dans les mois à venir, ce qui pourrait être de nature à créer un excédent de marchandises dans l'Union.
La France ne semble pas être le pays le plus touché par l'embargo russe en ce qui concerne les produits laitiers. Toutefois l'engorgement du marché pourrait être un élément baissier sur ce marché qui sort d'une politique de quotas dans quelques mois.

Marché calme - 18/08/2014PRO

Exclusivité abonné Web-agri PRO
Pour accéder au contenu du jour :
Nous vous proposons toutefois l'analyse du :18/08/2014
Sur Euronext, les cours n'évoluaient pas, toujours affichés à 2 825 ¤/t sur l'ensemble des échéances. En Nouvelle-Zélande, la baisse se poursuit sur le marché à terme NZX. Les cours de la poudre grasse s'affichent désormais sur un niveau de 2 600 $/t sur l'échéance Août 2014 Aux Etats-Unis, sur le marché à terme du lait liquide, les cours restent affichés sur un niveau de 22.16 $/l sur les échéances rapprochées.
La baisse des prix pourrait s'accentuer à la suite de l'enchère du 19 août.