Fnpl

Articles relatifs à la Fédération nationale des producteurs de lait.

31Mars
Conséquences économiques du Covid-19

Les laiteries demandent des baisses de production

Si les laiteries continuent d'assurer la collecte malgré les restrictions liées aux mesures de lutte contre la propagation du coronavirus, les courriers se multiplient depuis la semaine dernière pour demander aux éleveurs de réduire la production, sous peine, parfois, de pénalités...

12Mars
Congrès de la FNPL

La visibilité économique n'est toujours pas en vue

Bien que les producteurs de lait travaillent depuis de nombreuses années sur les leviers de valorisation de la production, et que la loi Égalim commence à produire des effets, la visibilité économique reste faible sur les exploitations. Il s'agit pourtant d'un élément de sérénité indispensable pour développer davantage les axes sociétaux, favoriser le renouvellement des générations et assurer la présence d'élevages laitiers au modèle durable sur tout le territoire.

6Mars
Paroles de lecteurs

Un meilleur prix du lait grâce à une yaourterie clé en main : rêve ou réalité ?

550 ¤/1 000 l de lait et un EBE annuel de 32 000 ¤ avec une yaourterie clé en main, comme le promet aux éleveurs l'initiative « Né d'une seule ferme », est-ce utopique ou au contraire réalisable ? Les lecteurs de Web-agri sont prudents sur le sujet, craignant que les producteurs ne bénéficient que partiellement de la valorisation supplémentaire de leur litre de lait.


27Février
« Né d'une seule ferme »

Des yaourteries clé en main pour valoriser localement du lait à 550 ¤/1 000 l

Avec l'initiative « Né d'une seule ferme », André Bonnard, éleveur dans la Loire et bientôt ex-secrétaire général de la FNPL, propose aux éleveurs laitiers une formule clé en main pour transformer à la ferme du lait en yaourt, valorisé localement auprès du réseau Intermarché. Grâce à un conteneur intégrant tous les équipements d'une yaourterie, « Né d'une seule ferme » promet une valorisation de 550 ¤/1 000 l et un EBE annuel de 32 000 ¤. L'initiateur du projet espère installer 50 yaourteries dans des exploitations d'ici fin 2020, et ambitionne, à terme, de prendre 5 % de part de marché sur le segment des yaourts, grâce à 2 000 yaourteries.

13Décembre
2019
[Paroles de lecteurs] Loi EGA

+ 11 ¤/1 000 l de lait ou rien, c'est pareil !

Selon la Fédération nationale des producteurs de lait (FNPL), les neuf premiers mois d'application de la loi Égalim ont permis d'améliorer la rémunération des éleveurs de 11 ¤/1 000 l en moyenne. Une somme insuffisante, d'après les lecteurs de Web-agri, pour compenser l'augmentation des charges et couvrir les coûts de production ! Mais attention, préviennent-ils, « la filière va finir par en payer le prix et le prix fort »...

28Novembre
2019
Bilan de la loi EGA sur le prix du lait

« Un retour de valeur aux producteurs autour de 11 ¤/1 000 l », estime la FNPL

Alors que, avec leurs tracteurs, les agriculteurs des réseaux FNSEA et Jeunes agriculteurs manifestent à Paris et dans d'autres villes, la FNPL a dressé un premier bilan chiffré des mesures de la loi Égalim. Selon le syndicat, le retour de rémunération aux producteurs de lait a été en moyenne de 11 ¤/1 000 l sur les 9 premiers mois de 2019. Un chiffre moyen tenant compte du mix-produit des industriels qui cache une réalité très hétérogène selon les entreprises. C'est « presque la moitié de l'objectif initial », mais surtout « en-deça des objectifs de couverture des coûts de production ».

6Novembre
2019
Prix du lait

Les rémunérations en hausse cachent des disparités de traitement selon la FNPL

Pour vérifier si la loi Egalim permet bien une meilleure rémunération des éleveurs, la Fédération nationale des producteurs de lait (FNPL) a effectué une série de relevés de prix en magasin et auprès des éleveurs. Dans les coopératives locales et régionales, ainsi que dans les groupes Bel et Savencia, la rémunération des éleveurs est globalement en hausse, mais chez Bel, seule une minorité de producteurs en bénéficie.