Les marchés agricoles

Actualités

Consulter les autres actualités

Analyses - viande

Gros bovins de viande : Genisses

Les enquêtes sur le fonctionnement et les réelles motivations des associations antispécistes (L214, Life 269 ….), font de plus en plus apparaître de lien avec la finance de la « silicone valley» et des lobys qui n’ont pour but que d’affaiblir les filières viandes, afin de placer quand le moment sera venu des produits de substitution dans lesquels ils investissent des millions de dollars. Ce mouvement de fond est sournois, mais bien réel. Sous couvert de la défense des animaux, ces associations n’ont qu’un but : la disparition de l’élevage et de toute forme d’utilisation des animaux au service de l’homme. Leurs mécanismes de fonctionnement est maintenant bien connus « montrer des images-choc triées et montées avec grand soin ». Ce qui semble en revanche le plus inquiétant c’est l’infiltration de ces militants qui ne représente que 0,5% de la population dans les milieux médiatiques voire dans les institutions avec des messages délivrés aux plus jeunes.

Dans un pays où la très grande majorité silencieuse aime la viande et reste attachée à l’élevage et à cette activité qui anime nos campagnes et entretien l’espace rural, la lumière se fait sur les agissements de ces groupuscules. La majorité de la viande bovine est produite faite à base d’herbe et les prairies sont une très grande richesse pour la biodiversité et la captation du carbone.

Avec le début de la saison estivale, les habitants des villes vont apprécier l’animation des campagnes, ne serait-ce que pour se rendre dans leur lieu de villégiature. La seule ombre au tableau est une consommation qui reste peu soutenue avec un recul des ventes de grillades. Les raisons de cette sous-consommation estivale restent principalement liées au repli des ventes dans les GMS des grandes métropoles, mais également à la baisse de la consommation hors domicile (moins de restauration professionnelle). L’encadrement des promotions dans les GMS est également un frein à la mise en avant de ces produits dans les magasins.

...

Lire toute l'analyse et consulter les cotations

Gros bovins d'embouche

La couleur des prairies a radicalement changé en l’espace de 8 jours sous l’effet du coup de chaud de la fin juin. Les régions qui avaient été correctement arrosées en amont ou qui ont reçu des orages sont encore vertes, mais de nombreux secteurs sont jaunissants. La tension observée dans la viande entraîne un très net repli de la demande de la part des engraisseurs. Les animaux proches de la finition se retrouvent souvent rapidement dans la viande sans finition particulière compte tenu des coûts engendrés. Les transactions sont plus difficiles, voire partielles, avec des tarifs en repli dans le bétail plus commun à sortir sur l’automne.

...

Lire toute l'analyse et consulter les cotations

Broutards et laitonnes

L’animation commerciale est nettement plus calme, avec des engraisseurs européens qui ont également subit la canicule et le recul des ventes dans la viande. La demande des exportateurs est en repli notamment sur un marché espagnol qui souffre de débouchés insuffisants sur le Maghreb et de stocks importants dans les ateliers. L’activité commerciale est plus tendue avec des tarifs légèrement orientés à la baisse dans les broutards et les jeunes taurillons pesant de 350 à 450kg et vaccinés pour le marché italien. Les tarifs se dégradent dans les sujets plus légers avec un manque de mise en place sur le territoire national et un recul de la demande espagnole. La marchandise de moyenne conformation ou non-vaccinée est la plus touchée avec des tarifs malmenés. Dans les femelles, la vente est un peu plus calme, même si les tarifs restent encore attractifs dans les bonnes laitonnes de 300/350 vaccinées pour l’Italie. Les transactions sont laborieuses pour la marchandise commune expédiée sur l’Espagne.

...

Lire toute l'analyse et consulter les cotations

Veaux de 8 jours : Engraissement

L’ambiance est morose avec des intégrateurs qui accentuent la pression sur les prix pour compenser les pertes engendrées par la mévente de la viande veau. Le tri est sévère avec une dégradation des prix dans les veaux Holsteins, Normands ou Montbéliards pour l’engraissement. Les veaux lourds restent demandés pour l’export et résistent mieux à la baisse. La pression commerciale est marquée avec une baisse significative des prix dans les veaux croisés laitiers, Blanc bleus ou jaunes. La modestie de l’offre limite la pression dans les bons veaux U de conformation ou dans les Limousins.

...

Lire toute l'analyse et consulter les cotations

Aucune analyse sur ce marché pour l'instant.

Ovins

Le manque de consommation continue de pèse sur la tendance alors que les volumes tendent à progresser après les travaux de fenaison. La tension commerciale est marquée sur les marchés avec un recul de la qualité notamment pour les agneaux qui ont pris un coup de chaud. Les bons agneaux sous signe de qualité se maintiennent sur des bases tarifaires peu élevées. Le tri est marqué dans les agneaux lourds ou les sujets défaits par la chaleur. Dans les brebis, la demande se renforce dans les bonnes lourdes à destination du marché italien, mais également pour le sud du pays pour la confection des merguez. Pas de changement dans les légères ou maigres (souvent vieilles).

...

Lire toute l'analyse et consulter les cotations

Porcins

15/07/2019

1,536 euro (hausse de 0,3 cent) ... Le cours progresse de 0,3 cent pour s'établir à 1,536 euro. La totalité du catalogue a été vendue. L'activité d'abattage sur la zone Uniporc Ouest a reculé de 4 000 porcs par rapport à la semaine précédente pour 373 700 porcs et la nouvelle baisse de 400 g des ...

Lire toute l'analyse et consulter les cotations
Exclusivité abonné Web-agri PRO

Pour accéder au contenu du jour :

Offre 7 jours gratuits

Exclusivité abonné Web-agri PRO

Pour accéder au contenu du jour :

Offre 7 jours gratuits

Exclusivité abonné Web-agri PRO

Pour accéder au contenu du jour :

Offre 7 jours gratuits

Blé Rendu Rouen 174 ¤/t   -1,5¤/t maj : 16/07
Maïs Rendu Bordeaux 169 ¤/t   0¤/t maj : 16/07
Colza 363 ¤/t   +2¤/t maj : 16/07
Orges 160 ¤/t   -1¤/t maj : 16/07
Tourteau de colza Rouen 225 ¤/t   0¤/t maj : 16/07
Tourteau de soja Montoir 327 ¤/t   +3¤/t maj : 16/07
Tourteau de lin 333 ¤/t   0¤/t maj : 16/07
Luzerne 204 ¤/t   0¤/t maj : 16/07
Paille de blé 95 ¤/t   0¤/t maj : 28/03
Pois fourragers NC ¤/t   0¤/t maj : 21/05
Fioul 0,6086 ¤ HT/litre   0,009¤ HT/litre maj : 16/07
Gaz naturel 2,408 $/mmBTU   -0,045$/mmBTU maj : 16/07
Pétroles Londres 66,48 $/Bar   -0,24$/Bar maj : 16/07
Urée 289 ¤/T   -3,5¤/T maj : 15/07
Ammonitrate 33.5 280 ¤/T   0¤/T maj : 15/07
Ammonitrate 27 216 ¤/T   0¤/T maj : 15/07
Solution azotée 178 ¤/T   0¤/T maj : 15/07
Dollar U.S. 0,8987 $ = 1¤   0,0008$ = 1¤ maj : 16/07
livre Sterling 0,8987 livre   0,0008livre maj : 16/07