Dossier Retour au dossier Space 2019

Technologie de monitoringRobuste, simple et universel : les atouts de LoRa qui ont séduit Médria

| par | Terre-net Média

L'entreprise bretonne Médria spécialisée dans les capteurs de monitoring des chaleurs, des vêlages et de la santé, a été conquise par les qualités de LoRa. une technologie radio réputée très résistante face aux interférences électromagnétiques.

Base radio LoRa MédriaLa base radio actuelle (à gauche) peut collecter les données de 250 capteurs sur une portée de moins de 300 mètres environ. La nouvelle base LoRa (à droite) collecte jusqu'à 8.000 capteurs sur un kilomètre de distance. (©Terre-net Média)

Mais c’est qui cette LoRa ? Vous ne la connaissez pas encore car il s’agit d’une des dernières technologies de communication longue distance développées aux Usa. A l’image des technologies sans fil dédiées à l’internet des objets connectés, comme le réseau Wifi ou le Bluetooth, la technologie radio LoRa, pour « Long Range », améliore la fiabilité des communications sur une distance de plus d’un kilomètre. « Cette technologie de rupture est très robuste comparée aux autres bases radio qui peuvent parfois être perturbées par des interférences électromagnétiques causées par diverses machines électriques, des antennes relais, des lignes haute tension, voire de simples néons », explique Jean-Pierre Lemonnier, co-fondateur de Médria.

Jusqu’à 8.000 capteurs par base

La nouvelle base LoRa pourra collecter jusqu’à 8.000 capteurs (et autant d’animaux) tandis que la base radio actuelle n’en collecte "que" 250 sur une portée quatre à cinq fois plus courte. Contrairement à la base radio actuelle qui doit capter un réseau de téléphonie mobile, la base LoRa est branchée sur une box internet et transmet directement les données au serveur Daily Web Service (Dws) de Médria. Elles y sont analysées avant de pouvoir alerter l’éleveur d’une chaleur (HeatPhone), d’un vêlage (Vel’Phone), d’un problème de rumination (FeedPhone) ou d’une hyperthermie (San’Phone).

Miser sur l’export

« Cette technologie LoRa est universelle et homologuée partout dans le monde. Grâce à sa résistance aux perturbateurs, elle simplifie la mise en place et le suivi par les distributeurs. Elle sera lancée au Space 2015 et s’adressera dans un premiers temps aux marchés étrangers, aux grands troupeaux américains et asiatiques notamment », annonce Jean-Baptiste Amédéo, directeur commercial de Médria.

L’entreprise basée à Châteaubourg près de Rennes exporte déjà sur les cinq continents et ambitionne d’ici 2020 de réaliser 30 millions d’euros et 80 % de son chiffres d’affaire à l’export. Pour cela, elle envisage d’ouvrir son capital à l’actionnariat et de passer de 40 salariés actuellement à une centaine de collaborateurs à travers le monde.


Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article

Soyez le premier à commenter cet article