Pôle génétique

19Juillet
Élevage des génisses

Kévin Rémy : « En 6 ans, j'ai réduit de 6 mois l'âge au premier vêlage »

Kevin Rémy, le jeune président du réseau « European dairy farmer », est éleveur laitier dans la Meuse. Dans son troupeau de 155 vaches, l'âge au premier vêlage est passé de 29 à 23 mois grâce à une croissance optimisée.

21Juin
Reportage

À l'Earl les Fromenteries (45), faire vieillir ses vaches est une évidence !

Confort, sélection génétique, conduite des génisses, tarissement et chance : voilà les facteurs de réussite du troupeau de Sébastien Bonamy, éleveur laitier à l'Earl des Fromenteries. Sur 64 vaches à la traite, 23 ont dépassé les 4 lactations. Des vaches rentables dont la carrière ne se limite pas aux 2,5 lactations de la moyenne nationale. Parmi elles, Team EHB, bien connue des rings, qui vient de quitter la stabulation pour prendre sa retraite à 17 ans et bien plus de 100 000 litres de lait produits.


27Mai
Renouvellement du troupeau

Bien calculer son besoin pour ne pas pousser trop de vaches à la réforme

Ni trop, ni pas assez : combien de génisses devrais-je élever pour assurer le renouvellement sans non plus pousser de bonnes vaches vers la sortie par manque de place ? Jean-Christophe Boittin, d'Évolution, préconise de bien calculer son besoin en femelles et viser les meilleures bêtes du troupeau grâce au génotypage et aux semences sexées : un investissement coûteux mais rentable, d'après l'expert.

24Mai
Races laitières

Carrefour des ventes aux enchères 2019

Retrouvez sur cette page les dates des ventes aux enchères de bovins laitiers 2019 (Prim'holstein, Montbéliarde, Normande, Brune, Jersiaise, Pie-Rouge). Cliquez sur les liens pour voir les catalogues ou accéder aux sites des ventes. Le calendrier est régulièrement mis à jour. N'hésitez pas à nous contacter pour que nous ajoutions d'autres dates.

16Mai
Livre blanc

Reproduction des bovins : 23 indicateurs pour ne rien négliger

Mieux maîtriser la reproduction au sein de son troupeau laitier ou allaitant est un objectif que se fixent de nombreux éleveurs. Si les enjeux diffèrent selon la filière, assurer la naissance des veaux, choisir les génisses de renouvellement ou les vaches à réformer, restent une base commune au métier d'éleveur. Ce livre blanc balaye les principaux indicateurs à suivre en matière de reproduction pour les troupeaux de bovins.

1Mai
Résultats de contrôle laitier 2018

Production en hausse sur des lactations plus courtes avec des taux stables

Moins de vaches mais une production plus élevée sur des lactations plus courtes : voici comment ont évolué les résultats de contrôle laitier français sur 2018. FCEL et l'Idele nous dévoilent les chiffres race par race, avec en tête les trois principales (Prim'holstein, Montbéliarde et Normande) qui représentent encore 91,6 % de l'effectif contrôlé.

26Avril
L'Herbagère en Belgique

Urbain Moureaux : « La génétique, une passion devenue diversification »

Passionnée par l'élevage laitier, la famille Moureaux a peu à peu développé la génétique de son troupeau. Représentant la 4e génération, Urbain Moureaux a fait de son hobby une véritable diversification de l'exploitation. En Belgique comme ailleurs, l'Herbagère est une véritable institution pour les amateurs de concours holsteins, avec notamment des vaches connues comme Cachette et Image. S'il génère un revenu non négligeable, l'investissement humain dans la génétique et les concours est tout de même important.

23Avril
Reproduction

Eye breed facilite l'insémination en s'affranchissant de la fouille rectale

Inséminer sans aucune fouille rectale, c'est possible. Axce présente son dispositif Eye breed qui, grâce à sa caméra et son système d'aspiration, permet de déposer la semence en quelques mouvements simples. Ainsi, les éleveurs souhaitant inséminer eux-mêmes ne devront suivre qu'une petite formation de 4 heures.

23Avril
Des vaches à 25 000 kg de lait

À quoi ressembleront les troupeaux laitiers dans 50 ans ?

Scientifique et expert du milieu agricole, l'américain Jack Britt explique qu'un gros chantier attend le secteur laitier pour subvenir aux besoins d'une population en croissance. S'il ne sera pas possible de doubler le nombre de vaches laitières dans le monde pour nourrir les 10 milliards de personnes en 2050, il faudra travailler la productivité par vache. Selon l'expert, atteindre les 25 000 kg de lait par vache est possible, à condition d'y mettre les moyens.

18Avril
Ingenomix

Génotyper des bovins allaitants pour accélérer le progrès génétique

Génotyper des bovins allaitants permet de choisir précisément les reproducteurs ou les génisses de renouvellement, raisonner les accouplements et améliorer la génétique globale du troupeau. Pour Solange Faurisson d'Ingenomix, l'investissement peut être vite rentabilisé par de nombreux paramètres (moins de frais d'élevage, meilleure productivité, moins de jours d'entretien, moins de génisses à élever, etc.).

12Avril
Nouveau règlement zootechnique

Gènes Diffusion finalise son OS Holstein indépendant

L'organisme de sélection en race holstein de Gènes Diffusion verra bel et bien le jour. L'agrément est attendu pour l'été 2019. La coopérative affirme : « L'Union Gènes Diffusion et les entreprises de mise en place qui la composent gardent le cap, comme en race charolaise, de la création d'un organisme de sélection moderne, adapté au contexte et délibérément tourné vers l'avenir. »

2Avril
Vêlages groupés de printemps

Ronan Guernion (22) : « En février, la salle de traite est fermée ! »

Ronan Guernion est éleveur laitier à Tonquédec (22). Après avoir repris l'exploitation familiale en 2008, il s'inspire d'un système herbager voisin pour bâtir le sien : il passe en tout herbe en groupant les vêlages. De cette manière, sa salle de traite reste fermée deux mois l'hiver et l'éleveur avoisine les 35 h/semaine tout en restant productif.

8Mars
Paroles de lecteurs

130 000 ¤ pour une génisse, ça fait réagir !

Une vache vendue 130 000 ¤ aux enchères au Salon de l'agriculture : cette information a fait le buzz sur Web-agri et les réseaux sociaux. Un tel prix étonne en effet les lecteurs au regard du prix du lait dérisoire. « Les éleveurs de ces animaux ne vivent pas du lait mais de la génétique ! », clame Innocent. Pour certains, cette somme est dans la même veine que l'ensemble du Sia, dont le faste selon eux est complètement déconnecté des difficultés du terrain. D'autant que les systèmes moins productifs s'en sortent souvent mieux.

7Mars
Nouveau règlement zootechnique européen

Gènes Diffusion devient OS indépendant : qu'est-ce qui change ?

Le nouveau règlement zootechnique européen est en vigueur depuis le 1er novembre 2018. Comme la plupart de ses concurrents, Gènes Diffusion devrait devenir un OS agréé indépendant en Prim'holstein et en Charolais. Sur le plan technique, rien ne devrait changer pour les éleveurs en termes de prestations, si ce n'est se voir proposer davantage d'index. En revanche, le désengagement financier de l'État devrait obliger les entreprises de sélection à intégrer le coût supplémentaire des évaluations génétiques aux éleveurs.