[Reportage] Génétique prim'holsteinFabrice Leroy élu meilleur éleveur 2014

| par | Terre-net Média

Le concours de la Vache de l'année, organisé par Prim'holstein France, récompense également le meilleur éleveur parmi les concurrents qui ont présenté plus de cinq animaux. Les internautes et le jury viennent de décerner ce titre au Gaec Leroy à Avesnes-les-Aubert dans le Nord.

Le Gaec Leroy élu meilleur élevage Prim'holstein 2014 

Cliquez sur l'image pour découvrir l’Elevage Leroy en vidéo.

Les chiffres clés de l’Elevage Leroy :

  • 75 vaches prim’holsteins - 900.000 kg de lait /an
  • Moyenne d’étable : 12.039 kg/VL (305j). 1er de la région Nord en lait brut
  • TB : 38 g/l   TP : 32,4 g/l
  • Isu : 127   Inel : + 19     Note global : 83,8
  • Intervalle vêlage-vêlage : 419 jours
  • Age moyen au premier vêlage : 26 mois (embryons essentiellement)

Fabrice Leroy et son fil Maxime, éleveurs dans le Cambrésis (59), sont fiers de présenter leur troupeau de 75 Prim’holsteins à très haut potentiel laitier. Depuis son installation, Fabrice Leroy parcourt les élevages et les ventes aux enchères pour dénicher les meilleurs souches qu’il multiplie par transplantation embryonnaire. Connu l’an dernier pour avoir remporté le concours général agricole à Paris avec Lux Elf (Winston), l’Elevage Leroy s’illustre cette année pour ses performances de rentabilité et de longévité avec le titre de Meilleur éleveur 2014.

L’élevage travaille quasi-exclusivement avec de jeunes taureaux génomiques et adhère à la charte Gènes Diffusion depuis sa création en 1999. La majorité des veaux nés sont génotypés et certains mâles partent pour les centres d’insémination français ou étrangers. Plus de la moitié des veaux nés sont issus d’embryons de génisses, transplantés sur de jeunes femelles dès l’âge de 15 mois.

Ration totale mélangée

Toujours à l’écoute de leurs animaux, les éleveurs les mettent dans des conditions optimales de production. Ils préfèrent miser sur le préventif à l’échelle du troupeau plutôt que de devoir jouer les pompiers à l’échelle individuelle. Quels que soient le stade de lactation et le niveau de production, le troupeau est alimenté en ration totale mélangée, équilibrée pour 37 kg de lait. Identique toute l’année, elle comprend des ensilages de maïs et d’herbe, foin de luzerne, pulpe sèche de betterave, maïs grain humide, 4,5 kg de tourteaux (soja, lin et colza), craie, minéraux, ainsi qu’un capteur de mycotoxines.

Avec l’installation de Maxime Leroy, la famille projette de construire un nouveau bâtiment sur caillebotis avec logettes et robots de traite. Les objectifs de sélection se tournent désormais davantage sur la santé, la fonctionnalité des membres et des mamelles pour mieux s’adapter à la traite robotisée.

Les vaches qui ont marqué le troupeau du Gaec Leroy :

  • Les grandes laitières :

Radjaé (Jocko Besn x Choice) vient de dépasser les 151.000 kg de lait en 10 lactations. Elle a remporté le prix de Grande Laitière départemental du Nord de 2008 à 2012 et 2014. Sa fille, Axelle (O-Man Just) frôle la barre des 100.000 en six lactations. Axelle affiche 30,9 kg de lait par jour de vie (meilleure performance du concours de la vache de l’année 2014) et 0,97 kg de matière protéique (MP) par jour de vie. A l’heure actuelle, ces deux vaches à l’efficacité hors norme cumulent plus 260 tonnes de lait !

Dream Team (Stol Jock x Marion) vient d’achever sa troisième lactation avec un cumul de 59.500 kg de lait. A l’image de sa mère (Marion), vêlée à l’âge de deux ans, elle a produit 33.000 kg sur sa première lactation en 827 jours.

  • Les têtes de souche :

Sharon 13 (Oliver x Shottle) TB 88, née aux Pays-Bas et achetée en 2009 à la vente Euro Classic, a produit 50.000 litres sur ses deux premières lactations ainsi que de nombreux embryons tels qu’Excess (Jeeves), Givenchy (Dobermann) pleine sœur du taureau Gemex chez Gènes Diffusion.

DT Sangria (Hershel x Corky), achetée en 2000 au Gaec du Treil (cliquez pour voir le reportage), a donné naissance à plus de 60 descendantes dans le troupeau.

Lux Elf (Winston x Rudolf) TB 89 : Grande championne du Sia à Paris en 2013, achetée au Gaec Missouri (55).

Les 12 vaches présentées au concours de la Vache de l'année :

En jaune, les cinq vaches retenues pour le titre de Meilleur éleveur

Rg et section

Nom

Père

GPM

Age

Lait

MP

TB

TP

NG

Cel

IVV

MP/

Jdv

Lait/

Jdv

1-N

Gaiac

DYONNE

SOCRATES

3a7m

13183

426

40.4

32.4

85

32

464

0.37

11.3

1-2AN

Faraneight

ANGELO

BOLTON

4a8m

29191

936

36.6

32.1

84

48

433

0.61

18.9

3-2AN

Futurstar

NIAGRA

SIDNEY

4a0m

27030

847

35,8

31,4

84

43

375

0.58

18.5

1-2BN

SHARON 13

OLIVER

SHOTTLE

6a9m

50569

1679

38,2

33.1

88

71

762

0.80

24.0

2-2BN

Dream Team

STOL JOC

MARION

6a1m

33754

1125

35.3

33,4

85

74

497

0.67

20.1

5-3BN

Diablesse

PAGEWIRE

O-MAN JUST

6a3m

46169

1403

32.7

30.3

87

306

453

0.69

22.7

3-CN

Cachmire

FBI

OSTWALD

6a10m

58742

1795

37.2

30.5

86

95

562

0.75

24.6

3-4AN

Cindy

O-MAN JUST

MINDY

6a11m

68880

2106

38.4

30,8

80

105

457

0.84

27.5

4-4BN

Capri

ROTHENEUF

MANNING

7a7m

63045

1969

39,3

31,5

79

75

511

0.72

23.1

5-4BN

Balzane

SHOTTLE

JESTHER

8a2m

61585

1859

39.8

30,2

88

104

497

0.70

23.2

2-6N

Axelle

O-MAN JUST

JOCKO BESN

9a1m

97562

3049

37,1

31.5

83

128

412

0.97

30.9

13-7AN

Vectra

MANNING

ADDISON

9a9m

79383

2520

31.9

37.1

82

63.2

410

0.73

23.0


Le palmarès des cinq premiers élevages au classement du Meilleur éleveur 2014 : 20 élevages étaient en compétition pour ce titre.

  1. Gaec Leroy (59) avec 12 vaches inscrites
  2. Gaec Ducellier (62) avec 8 vaches inscrites (voir le reportage)
  3. Girard Jean-Bernard (25) avec 6 vaches inscrites
  4. Earl Sauvage Miche (35) avec 5 vaches inscrites
  5. Gaec des Deux Vallées (55) avec 8 vaches inscrites



Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article

DÉJÀ 4 RÉACTIONS


Daniel GOUEZ
Il y a 1574 jours
bravo!
Répondre
Robin Vergonjeanne
Il y a 1660 jours
@Xavier : Les deux mon Capitaine ! Je ne sais pas quelle est la part de la génétique dans son CA, mais il vend 20 à 30 VL en lait par an, des embryons, et quelques mâles. Sur le lait, le coût de sa ration ne doit pas être forcément très élevé (achat 4,5 kg de tourteaux + pulpe et le reste est cultivé : maïs ensilage et grain, foin de luzerne, ensilage d'herbe) comparé à la production laitières des vaches (+ de 12.000 par VL)
Répondre
Xavier (via Facebook)
Il y a 1660 jours
felicitation a l'eleveur et a ca perceverance,mais une question que je me pose ,vit il vraiment du rendement lait ou plutot de la revente de la genetique?
Répondre
Alain
Il y a 1660 jours
felicitation a l'eleveur................
Répondre