La menue pailleUn coproduit qui tire son épingle du jeu

| par | Terre-net Média

Outre le fait de limiter la pression des adventices, la récupération des menues pailles peut s'avérer intéressante pour d'autres aspects. Elles peuvent être utilisées en litière mais aussi consommées par des bovins et intégrées dans un circuit de méthanisation. Encore faut-il savoir les ramasser !

Les menues pailles sont les résidus évacués par la moissonneuse lors du nettoyage du grain. Elles comportent les enveloppes des grains, des débris de paille et des graines d'adventices. Les récupérer permet d'en limiter la pression.

Moins d'adventices et moins d'intrants mais pas que ! Les menues pailles peuvent aussi être réutilisées en litière pour les volailles comme pour les bovins. C'est notamment ce que fait Étienne Fourmont : l'entrepreneur qui réalise sa moisson est équipé d'un récupérateur de menues pailles qu'il dépose en bout de champs.

Cliquez sur l'image pour lancer la vidéo

L'éleveur sarthois explique, tout en illustrant ses propos d'une vidéo : « On l'utilise dans la litière des génisses. Ça fait moins "éponge" que la paille car ça sèche beaucoup plus vite. » Pour le stockage, l'éleveur la presse en balles carrées : « Le tracteur et la presse montent sur le tas de menues pailles et y font des allers-retours. En avançant, ça l'étale un peu donc on la repousse avec un soleil pour regrouper les andains. Le Manitou évacue au fur et à mesure les ballots pour laisser la place au tracteur. » D'une année sur l'autre, Étienne récupère entre 1 et 2 tonnes de menues pailles/ha.

Au menu des vaches ou du méthaniseurPour ce qui est de la reprise au sol, si Étienne en fait des ballots, d'autres agriculteurs les récupèrent avec un chargeur ou une autochargeuse puis les stockent en vrac. D'ailleurs, elles ne sont pas utilisables qu'en litière seulement. Les menues pailles peuvent aussi être mises au menu d'un troupeau de bovins, notamment lorsque les stocks s'amenuisent en complémentant ou non avec de la mélasse selon les besoins.

D'autres incorporent le coproduit dans un méthaniseur. Sa granulométrie serait en effet bien adaptée et son pouvoir méthanogène correct. Attention cependant, il semblerait que la menue paille de colza entraîne un surplus de soufre dans le méthaniseur.


Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article

DÉJÀ 1 RÉACTION


daniel
Il y a 33 jours
Rappelez vous, le biométhane, c'est l'appauvrissement des terres, et la pollution des eaux, terres et airs.
La seule solution est la décroissance.
Lisez les fiches pédagogiques des scientifiques:
Le CSNM
https://twitter.com/CSNM9 ou https://www.facebook.com/groups/CSNMraison/
Signez et partagez, quelques politiques conscients nous suivent:
http://chng.it/XGKyGFrJdJ
Répondre