Dossier Retour au dossier Space 2019

Innov'Space 2019Valorex vise la diversité et l'autonomie dans les rations

| par | Terre-net Média

Pour appuyer les filières comme Bleu-blanc-c½ur, Valorex lance son indice de rationnement Dival. Il évaluera les rations sur leur diversité d'aliment, leur teneur en protéines et leur acceptabilité sociétale. L'outil pourra ainsi servir aux éleveurs pour faire reconnaître leurs bonnes pratiques aux consommateurs.

Plus d'autonomie et une diversité d'aliments : c'est ce que recherche Valorex avec son outil DivalPlus d'autonomie et une diversité d'aliments : c'est ce que recherche Valorex avec son outil Dival. (©Terre-net Média) L'entreprise Valorex présente Dival : un indice de rationnement qui vise à évaluer les pratiques alimentaires des élevages en termes de diversité nutritionnelle et d'autonomie protéique. Développé pour les bovins, porcs et volailles, il prend en compte le contenu en protéines de la ration mais également son acceptabilité sociétale (origine, naturalité, impacts sur la biodiversité, l'environnement et la santé des sols) et la diversité des aliments. Comme l'explique Valorex, l'objectif est : « d’aider les éleveurs à faire reconnaître leurs bonnes pratiques agricoles et alimentaires auprès des consommateurs, et à ces derniers de permettre aux éleveurs d’en vivre, grâce à son adoption dans des cahiers des charges de filières reconnus par les metteurs en marché, à l’instar de Bleu-blanc-cœur. »

Le jury des Innov'Space a décerné 2 étoiles à l'indice Dival pour son caractère innovant et son utilité pour l'éleveur. Retrouvez également via ce lien : la liste des Innov'Space 2019.

La distinction Innov'Space est une vitrine de l'innovation qui met en valeur le savoir-faire des entreprises pour les éleveurs.La distinction Innov'Space est une vitrine de l'innovation qui met en valeur le savoir-faire des entreprises pour les éleveurs. (©Space)


Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article

Soyez le premier à commenter cet article