Système fourragerConvertir la betterave sucrière en fourragères pour ne plus acheter de pulpes

| par | Terre-net Média

Avec un prix des betteraves sucrières à la baisse et celui des pulpes surpressées en hausse, les éleveurs betteraviers ont intérêt à convertir une partie de leur surface en betteraves fourragères.

Vaches laitières à l'auge en ration maïs avec des betteraves fourragèresLa betterave est un concentré d'énergie. Elle permet dans certaines rations de diminuer la part de concentré énergétique. (©Nathalie Tiers)

L'équipe Réseaux d'élevage bovin lait des Hauts-de-France s'est intéressée de près aux surfaces betteravières. Face au contexte incertain de la filière betterave à sucre avec des prix à la baisse et des rendements pas forcément au rendez-vous, de nombreux planteurs envisageaient cette année d'arrêter. Pour les éleveurs en revanche, il peut être intéressant de convertir ces surfaces en betterave fourragère et ainsi arrêter d'acheter de la pulpe surpressée, dont le prix lui est à la hausse.

Stratégie pour plus d'autonomie et plus de revenu

Les experts estiment qu'1 kg de pulpes équivaut à 2/3 kg de betteraves + 1/3 kg de maïs, avec un gain de + 1,5 g/l de TB et + 1 g/l de TP. Pour simuler la conversion, ils se sont appuyés sur une exploitation de polyculture élevage dont la ration hivernale des vaches laitières et l'assolement se trouvent modifiés :

Ration avantRation après
12 kg MS ensilage maïs13 kg MS ensilage maïs
3 kg MS pulpes surpressées2 kg MS betteraves fourragères
2 kg MS de foin2 kg MS foin
4 kg MB de VL40
1 kg MB de VL18
0,3 kg MB de CMV

Assolement d'une simulation cas type exploitation conversion betteraves sucrières vers fourragèresAssolement avant et après la conversion de surfaces en betteraves sucrières vers des fourragères. (©Idele)

Économiquement, cette conversion est favorable car l'EBE augmente quels que soient les prix des betteraves (fourchette hausse ou basse) et de la pulpe :

Prix des betteraves sucrières
Basse : 17 €/tMoyenne : 24 €/tHaute : 30 €/t
Prix de
la pulpe
Basse : 16,5 €/tMB (66 €/TMS)+ 1 664 €+ 977 €+ 388 €
Moyenne : 24,5 €/tMB (102 €/TMS)+ 2 544 €+ 1 857 €+ 1 268 €
Haute : 32,5 €/tMB (130 €/TMS)+ 3 233 €+ 3 056 €+ 1957 €

EBE du cas-type en situation initiale = 135 000 €

Pour aller plus loin, retrouvez toutes les informations sur la simulation réalisée par les réseaux d'élevage des Hauts-de-France

Les contraintes d'une Ration à base de betteraves fourragères

S'il s'y retrouve financièrement, un éleveur betteravier qui se lance dans la fourragère devra néanmoins respecter certaines règles qui peuvent être chronophages. Parmi elles, on peut noter :

- la récolte : à faire en conditions sèches pour limiter la présence de terres et de cailloux

- le stockage : pour limiter les risques de gel mais aussi de pourriture si la ventilation du silo est insuffisante

- la reprise : qui peut être compliquée selon l'équipement en termes de distribution. Attention aussi aux butyriques si les betteraves sont sales !

Pour rayer ces contraintes, une autre solution existe : faire pâturer les betteraves fourragères.


Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article

Soyez le premier à commenter cet article