Conduite d'élevage

19Octobre
Revue des réseaux

Pâturage, fauche, semis... les éleveurs profitent d'une fenêtre météo favorable

Ensilage, enrubannage, semis de céréales ou de méteils... vaste programme pour les éleveurs qui bénéficient d'une fenêtre météo favorable aux travaux des champs ces derniers jours. De leur côté, les animaux profitent de leurs derniers jours de pâturage automnal. Petit tour d'horizon via les réseaux sociaux.

14Octobre
Faire face aux aléas climatiques

Pâturage, fourrage, ration... les éleveurs en recherche constante de solutions

Les aléas climatiques n'ont pas épargné les éleveurs ces trois dernières années. Pour y faire face, ils s'adaptent. 62 % d'entre eux ont modifié leurs pratiques fourragères face aux étés de plus en plus secs selon un sondage réalisé sur Web-agri. Ils mettent en place diverses solutions, plus ou moins pérennes, et adaptées à leur système comme le révèle une étude du réseau bovins lait Inosys Ouest publiée par l'Idele.

9Octobre
Paroles de lecteurs

Des oiseaux loin d'être drôles en élevage...

Selon les lecteurs de Web-agri, les oiseaux sont plutôt de mauvaise augure en élevage, où ils peuvent entraîner des problèmes de santé et de reproduction. Sur les cultures également, ces nuisibles causent des dégâts importants. La solution pour éviter leur prolifération : « la régulation des populations, mais pas par les agriculteurs »...

9Octobre
[Témoignage] Arbres fourragers

A. Messéan (02) : « Un complément de fourrage pour combler le déficit en herbe »

Certains éleveurs remettent au goût du jour l'utilisation des arbres comme fourrages pour nourrir leur troupeau. C'est le choix d'Adrien Messéan, polyculteur-éleveur dans l'Aisne. Pour combler le déficit en herbe et éviter d'épuiser ses prairies, son troupeau de Limousines se régale de feuilles d'arbres d'août à octobre. Une technique qui permet aussi de diversifier les apports alimentaires et d'apporter des éléments nutritifs différents.

6Octobre
Robot d'alimentation

Quel impact sur la production et le comportement des animaux ?

À passer 3, 4, 5 ou plus de fois devant le troupeau, le robot d'alimentation ne pourrait-il pas perturber les animaux ? Ou à l'inverse, solliciter davantage les vaches à l'auge, peut-il avoir un effet positif sur la production laitière ? Jean-Luc Menard de l'Idele revient sur ces aspects.

5Octobre
Normande et développement durable

Une race triplement performante

La mixité de la Normande est un atout considérable pour la race. Avec un même animal, du lait et de la viande sont produits, un avantage d'un point de vue environnemental. Sa capacité à valoriser les fourrages, sa facilité à vivre et ses produits de qualité expliquent pourquoi elle est une race triplement performante d'un point de vue développement durable.

5Octobre
Renouvellement des génisses

Un peu, beaucoup... attention ça peut vite déborder !

En France, dans les résultats technico-économiques, l'élevage des génisses occupe toujours un poids conséquent. Le coût du renouvellement du troupeau laitier évolue peu et les gains techniques et économiques sont connus. En plus du vêlage précoce, il faut choisir et réduire le nombre de génisses à élever par génération.

2Octobre
Paroles de lecteurs

Du maïs semé en dérobé et récolté en vert : un « retour vers le passé » ?

Semer du maïs en dérobé puis le distribuer en vert aux vaches laitières. Et « pourquoi pas du sorgho ou du méteil ? », proposent les lecteurs de Web-agri après avoir lu le témoignage de Matthieu Opsomer, qui affourage en vert avec du maïs fourrage. Cela permettra peut-être d'éviter « la cata », ou pas... « Des pratiques des années 90 » ?

1Octobre
Sécheresse estivale et pâturage

Les solutions à court, moyen et long termes à avoir en tête pour l'an prochain

Les sécheresses se succèdent et les saisons de pâturage deviennent de plus en plus difficiles par endroit. Dérobées, flores d'été, conduite du pâturage, chargement... : Agathe Moysan de Pâturesens détaille la liste des solutions à court, moyen et long termes pour s'adapter au changement climatique.

30Septembre
Ensilage de maïs épi

Comment l'intégrer dans les rations ?

Concentré d'énergie tout en conservant une part de fibres suffisante pour éviter les risques d'acidose, l'ensilage de maïs épi est idéal pour les rations basées sur l'herbe et les fourrages grossiers. C'est également un concentré économique pour les rations d'engraissement des jeunes bovins.

30Septembre
[Vu sur Youtube] Récolte maïs grain 2020

« Des rendements décevants chez Gilles vk, mais très peu de frais de séchage »

Agriculteur dans le Loiret, Gilles vk a profité de trois jours de beau temps pour récolter ses 35 ha de maïs grain. Dans une vidéo publiée sur Youtube, il partage le suivi de ce chantier et dresse le bilan. Les rendements sont plutôt décevants, à cause de la sécheresse estivale. Néanmoins, les frais de séchage très limités vont permettre de compenser un peu cette baisse.