Violence des mouvements antispécistesVers une commission d'enquête parlementaire

| par | Terre-net Média

[Mise à jour vendredi 26 octobre à 15h05] Une vingtaine de députés de différents partis politiques envisagent d'ouvrir une commission d'enquête parlementaire sur les activistes antispécistes violents et sur les atteintes à la liberté alimentaire.

Le monde de l'élevage condamne l'extrêmisme de l'association antispéciste L269 Life , qui appelle aux Le monde de l'élevage condamne l'extremisme de l'association antispéciste L269 Life , qui appelle aux "journées du sang versé" à partir du 2 novembre. (©compte Facebook de L269 Life) 

Damien Abad, député LR de l’Ain, a déposé à l’Assemblée nationale, mercredi 24 octobre 2018, une proposition de résolution « tendant à la création d’une commission d’enquête parlementaire sur les activistes antispécistes violents et sur les atteintes à la liberté alimentaire  ».

Ce même jour, une vingtaine de députés, dont Damien Abad et ses homologues LR Marc Le Fur (Côtes-d’Armor) et Fabrice Brun (Ardèche), ont auditionné Jean-François Guihard, le président de la Confédération Française de la boucherie-charcuterie. Une audition dont se félicite le représentant de l’organisation.

« La Confédération Française de la boucherie-charcuterie se félicite de ce soutien transpartisan alors que les actions violentes à l'encontre des boucheries-charcuteries artisanales se multiplient. »

Selon Jean-François Guilhard, l’ association antispéciste 269 Life France envisage une nouvelle action. « L'association 269 Life France appelle publiquement à déverser de la peinture rouge sur l'espace public devant les boucheries, fromageries et poissonneries dans le cadre de sa campagne « les journées du sang versé » à compter du 2 novembre sur une période de quinze jours », s’est-il inquiété auprès des députés. « Cet acharnement contre nos artisans n'est plus tolérable et doit être une bonne fois pour toutes sanctionné ! »

La Confédération française de la boucherie-charcuterie a également fait part de ses craintes « au sujet de la multiplication des manifestations de militants végans qui n'hésitent plus à venir provoquer les artisans, leurs salariés, apprentis et clients directement devant les commerces ». L’organisation demande à l’État, et notamment aux préfets, « d'interdire de tels rassemblements devant les étals qui perturbent l'activité économique des artisans et commerçants, dans un climat extrêmement tendu ».

De son côté, la Confédération paysanne estime qu'une « énième ligne rouge a été franchie avec l'appel aux "Journées du sang versé" par l'association 269life. L’État doit condamner fermement ces initiatives d'appel à la haine et à la violence. »

« Certes, la concentration des productions animales, la multiplication des échanges internationaux, l’allongement des durées de transport des animaux, les cadences d’abattage et bien d’autres sujets posent des questions environnementales, économiques et éthiques. Mais ces derniers sont avant tout condamnables du fait de leur effet sur le bien-être et le revenu paysan. Le modèle agricole français doit combattre et rejeter l’industrialisation des productions animales. Les paysans en sont les premières victimes », précise le syndicat qui souhaite « élever le débat ». « Le sujet des relations entre humains et animaux est un vrai sujet de société auquel nous avons des réponses concrètes à apporter à travers l’élevage paysan. Nous en avons assez d’entendre des affirmations fausses sur l’élevage dans sa globalité à longueur de journée. Les mouvements animalistes se drapent d’un « humanisme » à toute épreuve qui sauverait la planète (climat, biodiversité…) et la morale humaine, quitte à simplifier à outrance la problématique. Cette usurpation a assez duré ! »

Inquiète également de la programmation de ces actions, la FNSEA a adressé une lettre à Christophe Castaner, nouveau ministre de l'Intérieur, pour l'alerter sur cette « escalade de violence verbale et physique indigne de notre démocratie ». « Si chaque citoyen bénéficie du droit fondamental à pouvoir exprimer ses convictions, il existe bel et bien une limite à ne pas franchir. Cette limite, c'est l'appel à la haine et à la violence, c'est le passage à l'acte : dégradations, incendies, menaces de mort », écrit Christiane Lambert, présidente de la FNSEA.

« Nous vous appelons à prendre toutes les mesures en votre pouvoir pour empêcher ces actions radicales dans les prochains jours et amorcer, aux côtés des professionnels, une véritable réflexion autour de ces mouvements qui bafouent l'honneur de la République. »


Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article

DÉJÀ 9 RÉACTIONS


Angelaa Anaconda
Il y a 350 jours
Au pire, ils pourraient utiliser de la peinture à l'eau : plus écologique que de la glycéro ou acrylique ..
Répondre
garou
Il y a 356 jours
L'initiative des 20 députés est louable ,en contrepartie il est nécessaire qu'ils agissent de même envers les actes de violences dans les abattoirs ,en équilibrant les choses on désamorcera plus vite les contentieux.
Répondre
monique
Il y a 356 jours
cette bande d'agités est sponsorisée par des labos , des indus (leur alimentation attire les gros sous même si c'est de la merde ) c'est aussi préjudiciable que le mercosur surtout quand tu vois le travail de L214 dans les écoles
Répondre
MDR
Il y a 356 jours
Pfff !!! Les accords du Mercosur sont certainements plus préjudiciables a l'elevage francais que cette bande "d'agités"...
Répondre
monique
Il y a 357 jours
ce n'est pas moi qui l'est balancé comme tu dis .Lui n'a absolument aucun reproche à se faire.Une personne prévenue en vaut d'eux et il est tout à fait en droit de porter plainte contre cette personne .Si j'avais pût trouver son nom je l'aurais prévenu par un autre moyen , j'ai cherché mais n'y suis pas parvenu .C'est vrai qu'avec toi , les destructeurs de notre profession ont de beaux jours devant eux !
Répondre
MDR
Il y a 357 jours
Ma pauv' Mono, faut que t'arretes la, ca devient pathétique, tu regarde trop facebook, tu viens de balancer le nom et l'adresse d'un eleveur qui n'a rien demandé?? T'es aussi barré qu'eux... :p)
Répondre
monique
Il y a 358 jours
C'est certain que des politiques ont donné même la totalité de leur réserve à L214 entre autre mais il y a plus, à savoir que le fascicule de L214 éducation à été éditer dans l'imprimerie du père et de l'ancienne ministre de l'éducation nationale .On est en plein dans le conflit d'intérêt mais bizarrement ça ne dérange personne
Répondre
Chrislait
Il y a 358 jours
Certains de nos politiques ont peut être verser un peu de leurs reserves parlementaires !!!!!
Répondre
monique
Il y a 360 jours
ils serait bien temps que les politiques réagissent après leur avoir donné autant de pouvoir et surtout que ces mêmes politiques arrêtent de faire semblant de faire quelque chose .Si L214 rentre aujourd'hui dans les écoles c'est bien par des appuis politiques sinon elle n'y rentrerait pas , tout endoctrinement étant interdit dans l'éducation nationale .Que dire de cette justice qui condamne à de petites amendes des récidivistes telle que thyphaine lagarde , petites amendes payées par des cagnottes .. .je croirais à al politique et à al justice quand les thyphaine lagarde , son copain , brigitte gauthière , son copain , solveig halloin seront derrière les barraux .Se sont des délinquants qui hatisent la haine et appellent à la violence sur les réseaux sociaux , qui manipulent des vidéos pour jeter le discrédit sur plusieurs professions .Que des actes condamnables et qui doivent l'être sérieusement .
Répondre