Heures et intervalles de traiteMais pourquoi les éleveurs laitiers se lèvent-ils si tôt ?

| par | Terre-net Média

Près de la moitié des éleveurs laitiers partent à la traite avant 6h30. Mais est-ce vraiment nécessaire d'aller traire tôt le matin pour se libérer plus tôt le soir ? Respecter un intervalle de 12 heures entre deux traites ne semble pourtant pas être une règle gravée dans le marbre.

Le monde du lait appartient à ceux qui se lèvent tôt. D’après un sondage en ligne sur Web-agri, les éleveurs laitiers sont actifs dès l'aube : près de 44 %* des éleveurs laitiers équipés d’une salle de traite enfilent leurs bottes avant 6h30, tandis que moins de 12 %* des trayeurs démarrent après 7h30.

Sondage en ligne sur web-agri en avril 2015. 1133 répondants.Sondage en ligne sur web-agri en avril 2015. 1133 répondants. (©Terre-net Média)

Les journées des éleveurs sont généralement bien chargées et débuter tôt permet de faire le maximum de travail d’astreinte durant la matinée. Pourtant il semble possible de modifier ses vieilles habitudes et d’organiser ses journées différemment.

Réduire l’intervalle de traite

Si la traite trois fois par jour est sans doute l’optimum en termes de performances et de confort pour les vaches laitières hautes productrices, les études de l’Inra sur vaches holsteins et montbéliardes montrent qu’à l’inverse, il est possible de réduire nettement l’intervalle entre les deux traites de la journée.

Les pertes de lait restent négligeables tant que l’intervalle ne descend pas en dessous de 5 heures entre les deux traites. Un intervalle de 5 heures (une traite à 10h puis une à 15h par exemple) entraîne une perte de production de 10 % pour des vaches fraîches vêlées, et de seulement 5 % pour celles ayant passé le pic de lactation. Par contre, la monotraite entraîne une baisse de la production laitière de près de 40 %. (cf tableau).

D’après ces essais, réduire le temps entre les traites ne semble pas avoir d’effet significatif sur la composition du lait (TB et TP) et les comptages de cellules somatiques.

 

Lots selon l’intervalle entre 2 traites par jour

Monotraite

Intervalle de traite

11h

7h

5h

3h

2h30

24h

Essai 1

Lait (kg/j)

Mat.grasses (g/kg)

Protéines (g/kg)

Cell. Somat (log10)

 

25.9

33.5

28.6

5.17

 

26.1

35.3

29.3

4.97

 

 

23.1

34.9

29.5

4.94

 

 

19.2

36.1

29.1

4.97

Essai 2

Lait (kg/j)

Mat.grasses (g/kg)

Protéines (g/kg)

Cell. Somat (log10)

 

24.9

37.9

28.9

4.94

 

 

24.1

36.3

30.0

4.99

 

 

21.3

37.6

29.9

5.19

 

17.5

42.6

32.6

5.71

Essai 3

Lait (kg/j)

Mat.grasses (g/kg)

Protéines (g/kg)

Cell. Somat (log10)

(10h)

36.4

37.0

32.4

5.02

 

 

32.8

40.7

32.0

4.98

 

 

 

22.1

42.9

34.9

5.27

Essais Inra. Source : 3R 2006

Il semblerait donc envisageable de traire à 8 ou 9h puis à 15h ou 16h, sans conséquences notables sur la production laitière ou les mammites. Raccourcir la journée de travail peut, pour certains éleveurs, apporter davantage de souplesse dans l’organisation, pour mieux s’adapter aux horaires d’école des enfants par exemple. Par ailleurs, le choix de raccourcir l’intervalle de traite est réversible, sans effet sur la production et la santé du troupeau.

Heures de traiteRaccourcir le temps entre les deux traites, habituellement espacées de 10-11 heures à seulement 6 ou 7 heures, peut faciliter l’organisation de son travail, de celui d’un salarié ou d’un vacher de remplacement. (©Terre-net Média) 

N.B : *Ces pourcentages sont calculés en retirant les personnes ayant répondu "J'ai un robot de traite" et "Ne se prononce pas".

Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article

DÉJÀ 11 RÉACTIONS


Fabien
Il y a 1378 jours
Article intéressent qui laisse relflechir.
Répondre
Agricultrice 49
Il y a 1376 jours
Je suis d'accord avec vous sur le fait qu'une longue journée est bien plus simple quand on travaille tout seul (je suis aussi dans ce cas)... mais c'est quand même bien intéressant de savoir que l'idée reçue "il faut 12 h entre chaque traite" ne tient pas... Dans beaucoup de fermes, c'est une deuxième personne qui trait, parfois à 1/2 temps et on voit qu'il y a différentes façons de s'organiser, certaines beaucoup moins lourdes que ce qui se fait habituellement... et quand je voit que l'étude de l'INRA date de 2006 ça me fait un peu râler parce que si j'avais su ça plus tôt je ne serais pas arrivée tous les soirs en retard pour chercher ma fille à la garderie péri-scolaire !
Répondre
Benji094
Il y a 1383 jours
Ouais et la journée ont fait quoi ??? c'est qui qui va faire les foins, sortir le fumier, lisier, l'entretien du matériel, gérer les génisses et j'en passe...
Répondre
Tomy
Il y a 1385 jours
Je démarre le matin vers 7h et le soir vers 17h15 pour finir à 19h.
La Vie est Belle , en production laitière mais avec des VL à l'herbe.
Une petite ferme et un Revenu correct
Répondre
levetot
Il y a 1386 jours
l'avenir appartient a ceux qui ce lève tot
Répondre
Popir
Il y a 1385 jours
en effet, certain en redemande même. Je suis producteur chez SODIAAL et certains de mes voisins ont payé du capital social supplémentaire pour avoir le droit de produire plus de lait ......à 230 euros??????
Répondre
regis
Il y a 1385 jours
Votre commentaire...le lait une misere.et certain sont pres a broduire du lait a 2 e30 les malades apres il se plaigne
Répondre
Popir
Il y a 1386 jours
Si je décolle à 6h c'est en effet pour finir avant 19h le soir pour rejoindre mes enfants. Et si la journée est si longue c'est grâce à notre belle filière laitière qui nous oblige à travailler de + en + , et de nous payer notre lait une misère.

Les industriels laitiers n'ont jamais été aussi riches, et nos chers représentants n'ont rien compris à la mise en place de la contractualisation.
La loi demandait qu'une OP ne représente pas plus d'1/3 du volume nationale.
A partir de ce moment là il fallait créer 3 OP nationales et terminé.
Les industriels et les distributeurs n'auraient eus que 3 interlocuteurs, ce qui auraient changé les rapports de force. Mais la profession à préférer la création d'une multitude d'OP...on voit le résultat.
Répondre
Tof
Il y a 1327 jours
Achetez aussi votre télescoque,votre robot,votre brumisation,votre autochargeuse,et autres investissements lourds et disproportionnés...RDV dans 10 ans ou avant ; chez nous cout alimentaire de 24Euros/1000litres soit 3 fois plus que mon voisin ,si si il tourne à 8 Euros/1000litres ;en systéme Herbager dans les deux cas c'est con ,dommage que tout le monde s'en fout... salut JF
Répondre
Marie
Il y a 1386 jours
Et les logettes pleines de lait dès qu'il y a 13h/13h30 d'écart entre le soir et le matin, c'est vous qui les nettoyez??? Ce n'est pas qu'une question de perte infime de production....
Répondre