Dossier Retour au dossier Bâtiments d'élevage

SantéDiarrhée des veaux : mieux vaut prévenir que guérir

| par | Terre-net Média

L'automne arrive et avec lui son lot de problèmes chez les veaux. Concernant les diarrhées, la plupart d'entre elles peuvent être évitées par quelques mesures de prévention. Colostrum, gestion des vaches taries, ambiance du bâtiment... : il est parfois utile de revoir son système.

Cliquez sur l'image pour lancer la vidéo

Comme le souligne la société Virbac dans cette vidéo humoristique à destination des éleveurs, la diarrhée des veaux peut devenir une véritable épidémie dans le troupeau. C'est d'ailleurs l'une des causes principales de mortalité. En revanche, avant de parler vaccination, rappelons quelques gestes de prévention.

Retrouvez tous les articles sur le sujet grâce au tag Veaux et génisses

Un colostrum de qualité pour gagner en immunité

Le colostrum constitue les premières défenses du veau. Il doit être de bonne qualité et distribué rapidement (dès les 12h de vie). Il est d'ailleurs utile de mesurer sa qualité à l'aide d'un réfractomètre. Concernant la quantité, on tourne autour de 4 litres, mais ça peut grimper à 6 litres en deux ou trois repas selon sa teneur en immunoglobulines.

Retrouvez toutes les recommandations dans l'article > Une production laitière influencée par la prise colostrale du veau

Certains affirment aussi qu'un colostrum issu de mères vaccinées contre les diarrhées en fin de gestation est plus efficace.

Un bâtiment suffisamment aéré

L'ambiance générale du bâtiment joue un rôle très important pour la santé des veaux. La nurserie doit en effet être suffisamment aérée sans pour autant amener de courant d'air.

La propreté est aussi de mise avec un vide sanitaire régulier, le nettoyage et la désinfection du matériel (seau des buvées, par exemple). Les animaux malades doivent également être isolés, notamment en cas de cryptosporidiose qui reste fortement transmissible pour laquelle il n'existe actuellement pas de vaccin.

Dernier rappel qui peut sembler idiot mais qui n'est pourtant pas anodin : donner un accès illimité à l'eau pour éviter la déshydratation. De plus, un animal malade aura encore plus soif.


Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article

DÉJÀ 1 RÉACTION


Patrice Brachet
Il y a 27 jours
An risque de choquer : pas de minéraux spéciaux aux taries un simple bloc a lécher enrichi en magnésium depuis plus de deux ans pas de perte sauf accident sur les veaux zéro non délivrance. Pour les veaux un préventif bio quelques jours et point final Les temps sont durs et ça marche pourquoi faire des frais pour rien ?
Répondre