Analyse électrique et telluriqueDans quels cas faire appel à un géobiologue ?

| par | Terre-net Média

Des soucis non expliqués dans le troupeau, pourquoi ne pas creuser du côté de la géobiologie ? Mais d'ailleurs, que fait un géobiologue sur l'élevage ? Comment son passage peut-il impacter la production du troupeau ? Réponses d'une vétérinaire et d'un géobiologue.

Champs électromagnétiques et courants parasites en élevageSoyons honnêtes : notre photo est un montage ! Pour autant, si les lignes à hautes tensions ou encore les éoliennes implantées à proximité peuvent perturber le troupeau, ne sous-estimons pas les courants parasites et défauts électriques de l'élevage lui-même ! (©Terre-net Média)

Courants parasites, failles souterraines... Si nous ne les sentons pas, les vaches sont quant à elles plus sensibles aux perturbations électriques et telluriques. Et cela peut impacter leur comportement et leur production tant en quantité qu'en qualité.

Le lien entre qualité du lait et géobiologie

Caroline Oulhen, vétérinaire pour Eilyps explique : « Une anomalie de cet ordre provoque du stress, une baisse des défenses immunitaires et une rétention du lait chez les vaches laitières. Cela les rend plus sensibles aux agents pathogènes, d'où les cellules et mammites. »

Or, qui dit cellules dit augmentation de la conductivité du lait, et donc une meilleure circulation du courant électrique. Pour la vétérinaire, « c'est un cercle vicieux ».

« Bien sûr, tous les problèmes de qualité du lait ne viennent pas de là, rassure-t-elle. Mais si, les performances du troupeau restent anormalement basses malgré la vérification des facteurs de risque et de l'intervention de conseillers et spécialistes, il peut être opportun de faire appel à un géobiologue. »

Analyse électrique et tellurique

Alors, la géobiologie, c'est quoi ? C'est l'étude des influences de l'environnement sur le vivant. Elles sont de 2 ordres :

- Électriques (courants parasites et champs électromagnétiques liés à l'élevage ou à son environnement extérieur),

- Telluriques (courants d'eau souterraine, zones de failles, réseaux géomagnétiques).

Tout ce qui peut perturber l'élevage sans qu'on s'en rende compte (courants parasites, failles souterraines...)Quelques exemples des facteurs de perturbations liés à la géobiologie sur l'élevage. (©Eilyps)

Stéphane Demée est géobiologue. Sur un élevage, il travaille sur ces deux axes. « On vérifie d'abord la conformité électrique en mesurant les prises de terre, les défauts électriques et les liaisons équipotentielles. Puis on recherche les éventuels courants parasites. » Vient ensuite l'analyse tellurique et pour cela, pas d'instrument de mesure, « on travaille aux baguettes. »

Si les perturbations liées au sol gênent les vaches, elles sont amplifiées par les installations de l'exploitation (et encore plus si elles sont défaillantes). « En Bretagne par exemple, il y a beaucoup de failles. Un robot de traite ou un poste de clôture électrique implantés sur l'une d'entre elles et l'influence électrique du matériel va se diffuser via la faille ou l'eau souterraine. Même une installation électrique correcte peut causer des soucis en étant placée au mauvais endroit. »

Dans quels cas faire intervenir un géobiologue sur l'élevage ?

Comme l'explique Caroline Oulhen, des soucis de production laitière, qualité du lait ou reproduction non expliqués malgré la vérification des installations et des pratiques peuvent être résolus par la géobiologie.

Stéphane Demée explique la procédure : « À la prise de rendez-vous, le géobiologue doit vous expliquer sa façon de procéder, ce qu'il va rechercher. Ensuite, l'intervention sur place dure au minimum une demi-journée, le temps d'analyser les 2 axes [électriques et telluriques, NDLR]. Le professionnel doit vous rendre un rapport avec une hiérarchisation des mesures à prendre. Ces modifications sont à faire soit par l'éleveur ou par un électricien selon les cas. Une fois les changements effectués, le géobiologue doit revenir contrôler l'efficacité et ajuster si besoin. »

Enfin, l'expert rappelle qu'il existe trois types de prestations :

- Préventive, pour l'étude de construction d'un bâtiment ou d'installation de panneaux solaires par exemple ;

- Curative, en cas de soucis sur l'élevage ;

- Et périodique (contrôle annuel par exemple) parce que selon lui, « le circuit électrique d'une ferme vieillit mal car il est régulièrement soumis à l'eau ou encore aux produits comme l'ammoniac. »


Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article

DÉJÀ 9 RÉACTIONS


Olivier RANCHY
Il y a 9 jours
Bonjour a tous
je suis géobiologue a la chambre d'agriculture des pays de la Loire.
Les éleveurs m'appelle souvent pour réaliser des diagnostic géobiologique de la élevage. je vérifie la présence de veines d'eau, ainsi que les faille, Puis je réalise un diagnostic électrique des bâtiments pour m'assurer le bon fonctionnement de la prise de terre ainsi que la présence de courant parasite; Le bon et de réaliser les liaisons équipotentiel afin d’évacués les courant a la prise de terre.
Voila rapidement la présentation de l'intervention
restant a votre service
Répondre
Fabrice Seguin
Il y a 11 jours
Bonjour Nico,
Comme précisé dans le commentaire précédent, la géobiologie ne suffit pas toujours. Si vous êtes fatigué, énervé ou en colère, vos vaches le ressentent comme vous le savez. C'est pourquoi je parle d'accompagnement (sorte de coaching).
Répondre
steph72
Il y a 11 jours
J'en ai fait passer 6 geobologues!
Le dernier ca été le bon,beaucoup moins de mammites,les vaches rentrent mieux à la traite,les cellules ont diminuées
En mp je peux te donner l'adresse
Quand tu as une grosse partie des génisses qui t'envoie balader, qui décrochent,des vaches qui te font souvent des mammites,l'eleveur est stréssé pas serein,plus enervé
C'est la boucle quoi
Répondre
Nico
Il y a 12 jours
J'ai fais passer 4 geobiologue. Ils ont trouvé des failles et des veines d'eau neutralisé par des rochers en granites, refait les prises de terre mais voilà 1 ans après rien de rien change.
Quelques-uns aurais une idée ? Avant que je dois arrêter comme le lait va à la fosse. Merci
Répondre
Fabrice SEGUIN
Il y a 15 jours
Toute la partie géobiologie est nécessaire (je suis géobiologue), mais elle ne suffit pas la plupart du temps. La relation éleveurs/vaches est à considérer. Les vaches sont très sensibles et le stress de l'éleveur souvent important. Un accompagnement complet est de bon sens.
Répondre
steph72
Il y a 10 jours
t'as déja vu des plantes mal pousser à cause des problèmes electriques?
Répondre
ptiloui
Il y a 10 jours
Hélas oui, et ça ne va certainement pas aller mieux avec la 5G... Les géobiologues peuvent quand même agir parfois avec grand succès sur des antennes relais par exemple, un collègue a gagné comme ça 100 litres de lait du jour au lendemain.
Et n'oublions pas qu'il n'y a pas que les vaches qui peuvent en être victimes ! Les autres animaux (humains compris) bien sûr, mais aussi les plantes !
Répondre
steph72
Il y a 15 jours
On peut faire venir le géobiologue quand le troupeau a des mammites et cellule récurrentes qu'on n'arrive pas eliminer
problemes de comportement à l'auge,à la traite,à l'abreuvoir,dans le couchage
production qui chute sans raison

Mais il faudra s'attaquer aux pollutions que les infrastructures balancent et qui nuisent aux elevages. Aucune considération de leur part pour diminuer leur nuisances,c'est souvent la faute d'un eleveur s'il y probleme.
La geobiologie est efficace pour détecter les courants de fuite mais l'est beaucoup moins pour les champs magnétiques et c'est cette pollution souvent qui est nocive pour la santé des animaux
Répondre
Madame irma
Il y a 15 jours
Alors les défenseurs de cette technique ( que j approuve) vous n avez plus a rien a dire ? Vous avez tout dit dans le reportage de ce week-end. A part que là on a un problème d élevage car 15/20 jours après le passage d un spécialiste digne de ce nom si on l écoute cela commence à rentrer dans l ordre ( vécu il y’a une dizaine d années ; la terre du silo qui en suivant une veine d argile passait sous le cornadis et un quart du couchage )
Répondre