Meilleurs éleveurs Prim'holsteinUne sélection génétique basée sur la solidité laitière au Gaec Cabon (29)

| par | Terre-net Média

Connu et reconnu sur les rings des concours, le Gaec Cabon ajoute un nouveau titre à ses victoires : les deux frères Patrick et Jean-Luc Cabon ont été sacrés meilleurs éleveurs 2017 par Prim'holstein France. L'exploitation a présenté 18 bêtes au concours de la vache de l'année et 8 d'entre elles ont été classées dans les championnats.

Cliquez sur l'image pour lancer la vidéo

Comme chaque année, Prim'holstein France a lancé son concours de vache de l'année . Pour cette édition 2017, le Gaec Cabon (Finistère) y a inscrit pas moins de 18 vaches. Parmi elles, on retrouve la fameuse Capj Irana (Numero Uno x Goldwyn) qui remporte la médaille de bronze de la vache de l'année, derrière Canne (Soca x Jelt) et Corrida (Roumare x Manager MT), élue vache de l'année 2017 et appartenant au Gaec du Bois Jean (Orne). Capj Irana se classe également à la deuxième place du championnat jeunesse mais c'est principalement au Space qu'elle a fait parler d'elle en étant sacrée grande championne du Space 2017.

Amarante (Shottle x Morty), connue pour avoir remporté le sacre jaune en 2015, était cette année encore de la partie. Elle s'est d'ailleurs classée 3ème du championnat longévité du haut de ses 12 ans et de ses 113 920 litres de lait.

Palmarès du meilleur éleveur 2017 :

1. Gaec Cabon (29)

2. Gaec des 2 Collines (14)

3. Durand Marina MYS Holstein (35)

4. Gaec de la Fromière (55)

5. Gaec des Orcils (51)

Les vaches présentées par le Gaec Cabon :

Nom

Père x GPM

SectionLaitMPTBTPNGMoy. cell.

IntVel/

2 ans

MP/

JDV

Lait/

JDV

Capj InfoMcCutchen x Dorcy1N11 05133839,330,6881425430,279
Capj InkieDoorman x Snowman1N9 05829138,032,28766,46070,237,1
Capj IranaNumero uno x Goldwyn2NA24 82777844,431,49161,64670,4915,5
Capj IroneMeridian x Cypripede2NA23 78779641,333,58854,74490,515
Capj HasnaArtes x Moan-o-man3NA28 349109148,938,48731,34240,5714,9
Capj GuinéeLauthority x Bolton3NB39 700123737,731,29222,24560,619,4
Capj GalbiSnowman FL x Goldwyn3NB47 469150636,231,78766,15450,6821,3
FleuryMan-oman x Bolton3NC31 353122647,539,186664830,5814,9
Capj GeminaBeacon end x Goldwyn4NA51 260157440,830,789107,94330,6621,5
Capj GermeCypripede x Roumare4NA41 683139638,033,6912663980,6218,4
EmeraudeGoldwyn x Shottle4NB48 303162140,733,59233,44470,6619,6
FatimaCarl x Derry5NA56 798169936,739,99436,14190,6120,4
AmaranteShottle x Morty5NB113 920336637,629,692100,96740,8328,2
DynastieBolton x Champion5NB66 824233445,534,893121,45370,7321
EnoraPlanet x Shottle6N71 749221239,030,88758,13840,7524,3
DelphineBaxter x Titanic HT6N63 009209646,133,393156,64400,6419,3
BrendaShottle x Champion7N94 110295839,031,5922483720,7423,5
CalypsoToystory x Titanic HT7N68 244225542,833,092263,94230,6218,7

Premier objectif de sélection : la longévité laitière

Patrick et Jean-Luc Cabon ont repris l'élevage de Prim'holsteins à la suite de leur père Louis qui était lui-même passionné de génétique. L'une de ses vaches, Brenda, est même devenue une vraie souche de l'élevage puisqu'il reste encore entre 70 et 80 de ses descendants sur l'exploitation. Les deux frères ont intensifié l'élevage à leur installation en rachetant des nouvelles souches dont Amarante et Jennifer et possèdent actuellement 160 vaches en production. Aujourd'hui, le Gaec Cabon se situe dans les 10 % des meilleurs élevages français prim'holsteins (4ème en morphologie, 7ème en Isu et 4ème en note globale).

Les associés n'utilisent le sexage que sur les génisses. Néanmoins, peu de mâles partent en boucherie puisque l'élevage les valorise en reproducteurs. Un contrat est d'ailleurs établi avec Gènes diffusion. Une centaine de femelles naissent chaque année sur l'élevage et la moitié d'entre elles sont vendues en 1ère ou 2ème lactation. L'exploitation vend également quelques embryons.

Le Gaec Cabon :

160 VL
10 000 litres/VL
TB 40 g
TP 32 g
110 000 cellules
Vêlage à 26 mois
Rang moyen de lactation : 2,6
140 ha tout en SFP

« Une vache productive dure dans le temps », explique Patrick Cabon. L'objectif principal de sélection reste la solidité laitière. Les taureaux sont choisis pour améliorer la production, les taux, les critères fonctionnels et la morphologie. « La génomique est présente pour 80 % des taureaux que nous utilisons mais nous ne choisissons pas de taureaux extrêmes », confie-t-il. Afin de limiter la consanguinité, les éleveurs utilisent le site de PHF pour tester les accouplements. Actuellement, ils ne dépassent pas 8 % de consanguinité.

L'élevage est suivi depuis une dizaine d'années par Daniel Bizien, technicien chez Prim'holstein France. Il constate une certaine performance des éleveurs au niveau du suivi quotidien et de l'orientation génétique des animaux : « Le troupeau a été marqué par l'achat des taureaux Goldwyn et Shottle qui ont boosté la morphologie et les caractères fonctionnels. »

Amarante et Capj Irana ajoutent de nouveaux titres à leur palmarès

Amarante (Shottle x Morty), élue vache de l'année en 2015, se voit décerner un diplôme de grande laitière en ayant dépassé les 100 tonnes de lait (113 920 kg de lait en 5 lactations, soit une moyenne de 28,25 kg de lait par jour de vie). Caractère laitier, solidité de mamelle et de pattes sont les attributs qui lui ont permis de bien vieillir et qu'elle a également transmis à sa descendance. L'élevage a d'ailleurs produit 103 descendants d'Amarante par la voie femelle.

Capj Irana (Numero uno x Goldwyn), en 3ème lactation, a encore un bel avenir devant elle et a pourtant déjà décroché un bon nombre de titres dont trois championnats consécutifs au Space pour devenir enfin la grande championne en 2017. « Elle fait partie des vaches les plus rentables du troupeau », assure Daniel Bizien.

Un système simple ET efficace

Les 140 ha de l'exploitation sont consacrés aux vaches laitières. Les génisses sont élevées à l'herbe et complémentées au foin à partir de septembre, ce qui reste économique. Les vaches laitières vont en pâture de mi-mars jusqu'en octobre et les éleveurs tiennent à conserver le pâturage pour leur troupeau. « Il s'agit d'un critère de bien-être animal », affirment-ils. La ration hivernale est simplement composée de maïs ensilé au shredlage, d'ensilage d'herbe, de soja et colza. Au niveau logement, les vaches sont en logettes avec tapis. Les éleveurs sont assez autonomes puisqu'ils inséminent et parent eux-mêmes leurs animaux. Le parage a systématiquement lieu au tarissement puis au cas par cas selon les besoins.


Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article

DÉJÀ 1 RÉACTION


Massol
Il y a 11 jours
C'est la course à la saucisse ,des petit quatre cylindres bi turbo sur des châssis de 2cv,la classe .il a l'air aussi bon en sélection qu'en jugement de concours (cf Cournon il y a quelques années )
Répondre