Dossier Retour au dossier Ensilage

Maïs fourrageTempératures élevées et déficit pluviométrique : l'ensilage est à prévoir !

| par | Terre-net Média

Les conditions climatiques de ces dernières semaines affaiblissent les maïs. Le manque d'eau et les températures excessives pourraient bien faire avancer les chantiers d'ensilage. Il est donc primordial de visiter les parcelles pour vérifier leur avancée et ainsi récolter à un stade optimal. Arvalis - Institut du végétal donne quelques conseils à ce sujet.

Maïs fourrage en situation de stress hydriqueMaïs fourrage en situation de stress hydrique. (©Terre-net Média)

Le maïs fourrage a, par endroits, fortement souffert des températures élevées et du déficit pluviométrique. Ces conditions demandent aux agriculteurs d'être d'autant plus vigilants quant aux stades des maïs pour les récolter au bon moment. Si certains ont déjà démarré les ensileuses, Arvalis-institut du végétal préconise à ceux qui attendent encore de bien observer les plantes dans la parcelle et de vérifier l'état de l'appareil végétatif (surtout la couleur des feuilles du haut de la plante, de la feuille de l'épi et des feuilles du bas de la plante). Les épis peuvent aussi être inspectés pour les maïs les plus précoces (remplissage des grains, voir tableau en bas de l'article).

Les experts d'Arvalis ont répertorié trois situations possibles :

1. Les plantes comportent des feuilles vertes au-dessus de l’épi, au niveau de l’épi et sous l’épi :

Il convient d’attendre en suivant le remplissage des grains et on prend la décision d’ensiler en fonction de la grille d’appréciation du taux de matière sèche plante entière par l’observation des grains. Néanmoins, les feuilles de ces maïs peuvent s’enrouler sur elles-mêmes (dites en forme de baïonnette). Il s’agit d’une réaction naturelle de la plante pour économiser l’eau par fermeture des stomates. La plante limite son évapotranspiration et son fonctionnement est ralenti.

2. Les plantes comportent des feuilles vertes au-dessus de l’épi mais sèches en dessous de l’épi :

Tant qu’il reste des feuilles vertes sur le haut de la plante, celle-ci pourra, en cas de retour de pluie, reprendre son fonctionnement normal et produira à nouveau, par photosynthèse, des sucres qui serviront à remplir les grains. Pour prendre la décision d’ensiler ou non, il est essentiel de définir le stade des grains, pour cela il faut ouvrir les épis et observer le remplissage des grains par les trois amidons laiteux, pâteux et vitreux.

Ensuite, il faut définir le nombre de grains/m² :

- Se mettre dans un endroit représentatif de la parcelle. Vérifier l’écartement entre les rangs de maïs.
- Compter le nombre d’épis/m² sur au moins 3 fois 10 m linéaires. Un épi contient au moins 70 grains.
- Compter le nombre de grains/épi (=nombre de rangs x nombre de grains par rang) sur au moins 3 fois 20 épis successifs.
- Calculer le nombre de grains/m² : nombre épis/m² x nombre grains/épi.

(Pour les maïs qui n’ont pas encore atteint le stade limite d'avortement des grains, il convient d’attendre au moins trois semaines après la floraison pour faire ce comptage.)

Une fois le stade et le nombre de grains définis, reportez-vous aux tableaux correspondants ci-dessous pour connaître la conduite à tenir :

Après avoir déterminé le stade des grains et estimé le nombre de grains/m2, il est temps de prendre la décision d'ensiler ou nonAprès avoir déterminé le stade des grains et estimé le nombre de grains/m2, il est temps de prendre la décision d'ensiler ou non (©Arvalis-institut du végétal)

3. Les maïs ne comportent plus de feuilles vertes :

Avec ou sans grains, il n’y a rien à attendre de plus de la culture. La récolte doit être immédiate mais les conditions de réussite de l’ensilage ne sont pas réunies. Privilégiez une consommation en vert si cela est possible.

Pour rappel :

Appréciation du taux de matière sèche plante entière par l'observation des grainsAppréciation du taux de matière sèche plante entière par l'observation des grains (©Arvalis institut du végétal)


Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article

Soyez le premier à commenter cet article