Maïs fourrage

image Maïs fourrage

Articles traitant du maïs fourrage pour l'ensilage de maïs : conduite culturale, variétés, semences, chantiers d'ensilage.

19Avril
Au Gaec de la Brandonnière (85)

De l'eau pour irriguer les maïs et continuer à produire du lait

En investissant dans une retenue collinaire pour l'irrigation, Philippe et Luc Ducept ont amélioré leurs rendements en maïs fourrage et leur autonomie alimentaire. Face aux aléas climatiques récurrents, ils ont sécurisé leur production laitière dans une zone où l'élevage recule.

16Avril
Revue des réseaux

Les semis de maïs fourrage ont d'ores et déjà commencé

Les premiers semis de maïs fourrage sont lancés. D'après les photos et vidéos postées sur les réseaux, plusieurs éleveurs ont d'ores et déjà sorti les semoirs. D'autres en revanche attendent de récolter leurs méteils même si la quantité n'est pas au rendez-vous. Certains craignent un manque de stock potentiel !


25Mars
[L'actu d'Arvalis] Lutte ravageurs

Protection des semis de maïs : un choix limité de solutions

Suite à l'interdiction des néonicotinoïdes, la protection des semis de maïs contre les ravageurs du sol repose désormais sur des solutions en microgranulés. Comment bien les choisir et les appliquer ? Retour sur les derniers résultats d'essais Arvalis.

25Mars
OAD

Piloter son maïs fourrage du semis à la récolte grâce au nouvel outil Maï'zy

Le maïs fourrage représenterait une surface française de 1,6 millions d'ha. Face à ce constat, les entreprises Weenat et Seenergi ont lancé un OAD dédié. Maï'zy croise les données météos locales aux critères de l'éleveur afin de l'accompagner du semis à la récolte (conditions météos favorables ou non, dates de floraison, évolution de la matière sèche...).

25Mars
Outil d'aide à la décision

Mas Seeds lance AgroTempo

Mas Seeds poursuit le développement de son offre digitale avec AgroTempo. Cet outil vient accompagner les agriculteurs dans le pilotage des cultures de maïs grain, maïs fourrage, tournesol, colza et luzerne. Plusieurs évolutions de l'outil sont déjà prévues pour cette année comme l'intégration d'un module bilan hydrique.

18Mars
Maïs fourrage

Tous les effluents ne se valent pas : faites le point pour épandre au plus juste

Valoriser les engrais de ferme permet d'économiser sur l'achat d'engrais minéraux. Les besoins du maïs peuvent d'ailleurs être comblés jusqu'à 80 %. Arvalis-Institut du végétal donne quelques conseils pour maximiser l'utilisation de ces effluents d'élevage. À titre d'exemple, les experts préconisent d'épandre les fumiers de bovins 1,5 à 2 mois avant le semis.

25Février
Maïs fourrage

Détruire le couvert à temps pour ne pas pénaliser la culture

Arvalis-Institut du végétal rappelle : « La date de destruction des cultures intermédiaires résulte d'un compromis : le couvert doit avoir eu le temps de jouer son rôle de piège à nitrates et de protection du sol vis-à-vis de l'érosion, sans dégrader le potentiel de la culture qui suit. » Ainsi, les résultats d'essais montrent qu'au delà du 15 mars, un couvert encore en place risque de pénaliser le maïs qui suit.

12Février
Maïs riches en huile

Vers une rémunération du lait selon la qualité de sa matière grasse ?

Les maïs riches en huile ont une incidence sur la qualité nutritionnelle du lait en modifiant le profil des acides gras. Michel Welter, gérant de la ferme des 1 000 vaches et utilisateur des maïs RH, affirme : « Le lait produit avec ces maïs présente la même composition qu'un lait produit à l'herbe. » Ainsi, Panam semences espère que les laiteries et les producteurs trouveront un accord pour créer une filière qui rémunère davantage les éleveurs capables de produire un lait répondant aux attentes des consommateurs.

8Février
Paroles de lecteurs

Peut-on supprimer le concentré de production ?

Si les lecteurs de Web-agri semblent d'accord avec les chercheurs de la station expérimentale de Trévarez quant à la suppression possible du concentré de production, ils leur reprochent, comme à l'ensemble des organismes para-agricoles, de vouloir leur donner des leçons pas toujours applicables dans leur exploitation. Et surtout de leur demander sans cesse de baisser leurs coûts de production, alors que les charges augmentent, pour pouvoir acheter leur lait moins cher.