Anthony Marre, éleveur« Réveillez vous, consommateurs : faites confiance à vos paysans ! »

| par | Terre-net Média

Tous atterrés par les propos de Rémi Gaillard, les professionnels de l'agriculture ont vivement réagi sur les réseaux sociaux. À leur tour, les trois éleveurs laitiers dont l'exploitation a été visitée en pleine nuit s'adressent à Rémi Gaillard dans une lettre ouverte. Leurs propos sont ici suivis d'un message de Léonard Théron, vétérinaire, qui donne ses arguments aux internautes anti-élevage. (complété le 9 janvier avec le lien vers la pétition des éleveurs dont le veau a été volé)

Réaction des éleveurs suite à la vidéo anti-élevage de Rémi Gaillard « Nous, éleveurs, nous ne sommes pas n'importe qui et nous ne faisons pas n'importe quoi », exprime Anthony Marre un des éleveurs visité en pleine nuit pour la réalisation de la vidéo anti-élevage de Rémi Gaillard (©Terre-net Média)  

« L ettre ouverte d’un éleveur laitier en réponse à la vidéo de Rémi Gaillard  postée le 20 décembre sur la page Facebook Anymal, son association.

Des mots en réponse à une vidéo. Voici notre réponse, je dis notre car nous sommes trois éleveurs laitiers travaillant dans une ferme familiale en Aveyron. Plusieurs personnes ont pénétré illégalement la nuit dans notre exploitation. Ils ont volé des images sorties de leur contexte et volé un veau naissant encore nourri au lait de sa mère. Cette pseudo enquête a été motivée au nom de la lutte contre la maltraitance des vaches laitières. Nous sommes cinq fermes victimes de cette vidéo filmée à notre insu.

Tout le monde a vu ces images. Au visionnage de cette vidéo, deux mots nous viennent à l’esprit : horrifié et scandalisé. Horrifiés de voir que des individus ont violé notre propriété privée et ont dérobé un jeune veau. Scandalisés d’entendre les commentaires de Rémi Gaillard. Tu te présentes comme un lanceur d’alertes mais là, tu défends très mal ta cause, à savoir la maltraitance des animaux. Nous pouvons donc nous demander si l’enlèvement d’un jeune veau de son milieu de vie, n’est-il pas une forme de maltraitance ? Comment ce veau a-t-il survécu sans le lait de sa mère ? Tout simplement qu’est devenu ce pauvre veau ? As-tu pensé au stress de cet animal lors de son kidnapping ? Nous pensons qu’il est légitime de se poser ces questions. Nous te demandons donc solennellement de nous rendre notre veau.

Nous, éleveurs, nous ne sommes pas n’importe qui, nous ne faisons pas n’importe quoi

C’est en faisant n’importe quoi qu’on devient n’importe qui. Nous sommes les premiers à visionner tes vidéos humoristiques mais dans ce cas précis, c’est la vidéo de trop car elle ne fait rire personne.

Nous, éleveurs, nous ne sommes pas n’importe qui : nous sommes des êtres humains. Nous faisons notre métier par passion depuis des générations. Nous avons des valeurs, le travail notamment. Le travail de la terre, le travail dans le respect des Hommes , le travail dans le respect des animaux , le travail dans le respect de l’environnement . Oui, nous sommes fiers de notre métier de paysans .

Nous ne faisons pas n’importe quoi : nous pratiquons, comme 99 % des agriculteurs de France, une agriculture responsable . Nous travaillons dur tous les jours pour offrir aux consommateurs des produits de qualité made in France . Ces produits ne sont pas seulement des denrées alimentaires mais sont le fruit d’un dur labeur, sont l’image d’un terroir, d’un territoire et d’un savoir-faire. Ces produits représentent le travail de ces femmes et de ces hommes qui exercent leur métier par passion. Ce savoir-faire se retrouve dans les assiettes de nous consommateurs pour notre plus grand plaisir.

Par cette vidéo, Rémi Gaillard insulte la profession, sali notre image et notre honneur. Son ignorance du métier de paysans entraîne chez lui et chez les consommateurs non avertis la peur. Cette désinformation de la part d’un pseudo lanceur d’alertes mêlée à une enquête vide représente un réel danger pour notre société. Elle est contre productive. Le message est simple et simpliste : faire peur pour faire le buzz !

Alors réveillez vous, consommateurs ! Faites confiance à vos paysans ; venez dans nos fermes légalement bien sur, posez-nous des questions via les réseaux sociaux pour vous faire votre propre opinion... Vous devez redécouvrir notre métier, notre beau métier ! Nous, paysans, nous devons regagner votre confiance, car il n y a rien de plus beau que la reconnaissance et la satisfaction du consommateur pour nous éleveurs.

Communiquons, échangeons mais toujours dans le respect de l’autre

Et donc à nous agriculteurs, éleveurs, céréaliers, arboriculteurs, viticulteurs…. de communiquer sur notre métier , d’ouvrir nos fermes pour montrer nos systèmes d’élevages, nos productions, nos pratiques, notre savoir-faire et notre savoir-être. Les médias, les réseaux sociaux, la presse sont nos alliés pour reconquérir la confiance des Français. Que de soutiens et de messages après la diffusion de cette vidéo montrent que nous pouvons et devons faire passer un message positif, un message d’espoir pour l’agriculture française.

Nous souhaitons remercier toutes les personnes qui de près ou de loin nous ont apportés leur soutien. Nous voulons remercier tous les journalistes qui ont relayé notre message et notamment les journalistes de France 3 Midi-Pyrénées pour leur très bon travail. Rémi Gaillard peut en prendre de la graine pour son travail d’enquête journalistique. Et oui, là aussi, c’est un métier !

N’oubliez pas, ne cédez pas à l’ignorance, à la peur, faites confiance aux agriculteurs de France, communiquons, échangeons mais toujours dans le respect de l’autre. »

Réponse aux internautes anti-élevage

Le vétérinaire Léonard Théron qui avait déjà posté une vidéo pour dénoncer les absurdités de l'humoriste revient cette fois-ci en donnant la réplique aux internautes anti-élevage :

« Un avis que je partageais récemment à un internaute anti-élevage

Préambule :
J'ai été chercheur, la remise en question fait partie intégrante de mon fonctionnement quotidien;
Je suis père de famille, donc concerné par l'avenir;
J'ai grandit et ai ma famille sur une île du pacifique, donc très concerné par le réchauffement;

Mon point de vue est le suivant :
1) Si votre propos est noble, la vérité pratique du végétarisme/talisme moderne est liée à une industrialisation du process pour créer des substituts ressemblant à des équivalents viande, pour une question de confort. Cela, pour un cout environnemental non divulgué, et pour un marché juteux pour l'industrie : Vendre au prix de la viande (17€/kg), un produit végétal industrialisé coutant 20 fois moins cher (Soja extrait sec 0.5€/kg). https://www.auchandirect.fr/produits/37988

Vous allez surement me répondre "Moi je fait différemment", certes, mais on parle ici d'un débat pour des millions de personnes.

2) Les ruminants jouent un rôle essentiel dans le maintien de la biodiversité en Europe, par le maintien du pâturage, et des cultures intermédiaires, qui sont nos seuls puits de carbone anthropiques (1-4 t CO2/ha piégé par an)

3) Les "céréales" et le "soja" dont ils se nourrissent sont souvent des co-produits, ou des sous-produits des carburants ou de l'agro-alimentaire humaine. Le fameux tourteau de soja, est un résidu de l'extraction de l'huile de soja. Ce sont donc nos meilleurs auxiliaires de vie, pour limiter nos déchets. De plus il existe de multiples alternatives locales pour optimiser l'indépendance alimentaire à la ferme (luzerne, pois, colza, etc...)

4) Le plus grand mal de la planète, c'est le nombre d'être humains, pas l'élevage. L'élevage est une conséquence de la densification de population.

5) L'élevage européen n'a rien à voir avec l'élevage des pays émergents, ou américain. C'est un élevage sédentarisé sur la terre, avec des volumes de terrains strictement régulés par rapport aux effluents pour ne pas affaiblir le lien homme-sol-animal. C'est une partie de la Pac depuis 50 ans, et la politique de verdissement de l'Europe (recours au pâturage).

Allez à la rencontre des fermiers pour parler de leur travail !

6) Le bien-être des animaux d’élevage est une condition importante du revenu, et concernant les ruminants, les conditions d'élevage n'ont rien à voir avec les batteries (interdites depuis 2012 en Europe, en cours de suppression) ou les cages pour les truies (en cours de suppression en Europe)

7) Seuls 2% des animaux sont exclus de la chaine alimentaire pour maladies, et l'abattage est une valorisation à 100 % d'une carcasse. En revanche, arrivé chez l'humain, 30 % de ces aliments de haute qualité et fruit d'un sacrifice, finissent dans une poubelle. En conclusion, l'homme fait des erreurs à chaque étape de son développement, c'est même le principal moteur de l'avancement de l'humanité. Mais je ne suis pas de l'avis selon lequel l'élevage est inutile et dangereux, je pense au contraire qu'il constitue une porte de salut pour l'avenir, spécifiquement chez le ruminant qui transforme une protéine de basse digestibilité en une protéine hautement digestible. (Pour information, le ratio azote ingéré/azoté fécal et acide aminé essentiels est très à l'avantage de la viande et du lait, même si l'alimentation purement végétale est parfaitement possible, ou les insectes ou autres)...
http://www.civ-viande.org/…/…/2014/05/Fiche-Nutrition-BD.pdf

Mais nous devons remettre la viande au sommet de notre assiette pour ceux qui en consomment, en ayant la conscience que sa consommation est un sacrifice. Mes enfants le savent, depuis qu'ils savent parler. Et j'achète pas du jambon comme du papier toilette. La cible à convaincre n'est pas l'éleveur, même si ce secteur est celui qui a le plus optimisé sa gestion des gaz à effets de serre depuis 30 ans. (pour info, la Belgique est le pays le plus intensifié en terme d'agriculture en Europe, et pourtant l'agriculture ne représente que 10 % des émissions).

http://www.climat.be/…/emissions-belg…/emissions-par-secteur

Le consommateur doit être votre cible, et pas avec des arguments mensongers, avec une vraie éducation à la consommation, tout particulièrement lorsqu'il s'agit d'un animal qu'on a sacrifié pour lui.

Allez à la rencontre des fermiers pour parler de leur travail ! »

 

À lire également : 
* Retour sur les réponses d'agriculteurs et des experts de l'élevage suite à la publication de la vidéo de propagande anti-élevage laitier de Rémi Gaillard (21/12/2018) 
Pétition en ligne lancée par Anthony Marre et ses associés Michel et David (chez qui le veau a été volé) suite à l'absence de réponse de Rémi Gaillard à leur lettre (09/01/2018)

 


Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article

DÉJÀ 18 RÉACTIONS


Albert le ver
Il y a 188 jours
Que ce passerait il si ont jetait toutes nos productions et ne vendions aucune bête durant 10 ou 15 jours?
Répondre
liberté
Il y a 189 jours
Il n'y a que vous qui travaillé tôt le matin et arretter de vous plaindre !
Répondre
Malou01
Il y a 191 jours
Merde Merde mais qui s intéressent aux bien être des agriculteurs
Nous n avons personnes qui viennent nous filmer quand sa va mal
Qui s indignent lorsque nous travaillons le matin de bonne heure qu'il fait froid
Ou l été lors de la canicule et en plus qui s inquiète vraiment que nos produits soit si mal payé !! Quand à nos animaux bien sûr que nous les soignons bien
Il y aura toujours des mauvais agris comme des mauvais fonctionnaires ou autres mais des gens qui ont rien dans la tête ou rien à faire que de passez leurs temps à faire des histoires pour monter les gens contre les autres '!!!
Répondre
louis
Il y a 191 jours
J’espère que vous avez porté plainte pour violation de propriété car aucun individu n'as le droit d'entrer dans vos bâtiment et en plus filmer les animaux sans votre accord je pense que la justice vous donnerais raison
Répondre
Allegro
Il y a 191 jours
Bravo, battez contre des petits morveux qui n'ont jamais rien fait de leurs mains et de leur vie et qui sont tout juste bon à vomir sur leur pays. Vous aurez beaucoup de monde pour vous soutenir.
Répondre
titian
Il y a 196 jours
Rien, c'est juste une précision pour Jon.
Répondre
MDR
Il y a 196 jours
Et alors ca change quoi de ne pas etre sur le forum ??:p)
Répondre
titian
Il y a 196 jours
Tu n'est pas sur le forum ici !
Tiens un lien et un sujet avec une petite vidéo qui va peu être t'intéresser :
http://forum.terre-net.fr/topic-268220-740
Répondre
JON-DE-LIONNE
Il y a 197 jours
Et pour terminer, mais un vétérinaire sait cela mieux que moi, la digestion de la cellulose dans la panse d’une vache est assurée par des bactéries. Ce ne sont pas les mêmes dans les intestins humains mais ce sont toujours des bactéries.

Si la volonté est de ne plus se nourrir d’animaux, il semble évident que les animaux que sont les bactéries « humaines » sont toujours présentes dans le cycle de l’alimentation humaine…
Ah oui ces animaux là sont beaucoup plus petits et ce qui est petit est donc invisible aux yeux de ceux qui veulent ne voir que des grosses vaches de partout! J’évoquais les bovins bien sûr !
Répondre