AgroalimentairePerte nette au 1S pour Fleury-Michon, qui invoque la flambée des cours du porc

| AFP

Le groupe de charcuterie-traiteur français Fleury Michon a accusé une perte nette de 8,8 millions d'euros au premier semestre 2019, un résultat que le groupe lui-même qualifie de « décevant » et qu'il attribue à la flambée des cours du porc, dans un communiqué publié mardi.

Conséquence de l'épidémie de peste porcine africaine, la demande chinoise a explosé, faisant flamber le prix du porc de 24 % au marché au cadran, entre la mi-mars et début juillet, avait indiqué la Fict (fédération des industries charcutières). Cette dernière avait salué le 9 juillet des renégociations entre distributeurs et industriels pour répercuter au moins partiellement la flambée des prix de la matière première. « Les résultats du 1er semestre 2019 sont décevants principalement en raison d'une forte hausse des cours de viande porcine, répercussion du rétrécissement de l'offre mondiale consécutive à l'épidémie de peste porcine », déclare le directeur général du groupe, Régis Lebrun, dans un communiqué. « À cet effet cours, s'ajoute l'impact d'une activité ralentie dans un contexte de consommation atone sur le marché de la charcuterie », ajoute-t-il. « Le second semestre s'annonce également complexe avec la poursuite de la hausse des cours », indique Régis Lebrun.

Dans ce contexte « très imprévisible », le groupe s'attend à un « second semestre en amélioration par rapport au premier sans compenser cependant les pertes » du premier semestre. Les ventes globales, affectées par un virus informatique, sont finalement en recul de 2,7 %, à 348,8 millions d'euros. « Pour 2020, l'ensemble des pôles d'activités et les joint-ventures (co-entreprises, NDLR) sont prévus en amélioration, tant en termes d'activité que de résultats », conclut le groupe.


Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article

DÉJÀ 2 RÉACTIONS


Innocent
Il y a 6 jours
Bientôt cela sera pour l ensemble des produits car l on est entrain de dégoûtér le monde agricole d un tel point que tout ceux qui le peuvent vont décrocher Personne ne s en rend compte ou tout le monde s en fou? Marre d être critiqué , assommé et même épié par des citoyens manipulés par l audimat. Que tout ceux qui nous critiquent se regardent dans une glace ! Jamais les bords de route n ont été autant pollués ( boites Mac do, cannette en tout genre , boite à pizza, bouteilles remplies d urine !!! Mégots et la liste est énorme) par des citoyens qui nous allument et nous demandent d être exemplaires
Répondre
Olmer
Il y a 6 jours
Les pauvres,pendant des années ils nous ont sucé jusqu'à l os.
Le prix du porc est a son juste prix,enfin
Répondre