Lutte contre l'agribashingL214 s'attaque à la « cellule Demeter »

| AFP

L'association L214 a déposé vendredi un recours contre la « cellule Demeter » créée par les autorités pour lutter contre les « atteintes au monde agricole », y voyant une entreprise d'« intimidation » à l'encontre des militants dénonçant l'élevage industriel.

« Il y a une volonté de nous intimider », a déclaré à l'AFP Brigitte Gothière, cofondatrice de l' association antispéciste qui a publié des dizaines de vidéos dénonçant les conditions d'élevage, de transport et d' abattage des animaux.

Elle demande la dissolution de la cellule nationale de suivi des atteintes au monde agricole, ou « cellule Demeter », créée par la gendarmerie à l'automne 2019, ainsi que la résiliation d'une convention signée en décembre entre le ministère de l'Intérieur et les syndicats agricoles majoritaires FNSEA et Jeunes agriculteurs.

Cette cellule et cette convention ont pour objet, selon les mots du ministre de l'Intérieur d'alors Christophe Castaner, « de mieux protéger nos agriculteurs », notamment contre les intrusions dans les élevages.

« J'ai demandé que l'antispécisme soit un des axes prioritaires du renseignement », expliquait-il en décembre.

« Le monde associatif de la protection animale et plus largement écologiste est mis sous surveillance à l'heure où le besoin et la demande de transparence des citoyens sur ces thématiques n'ont jamais été aussi importants », affirme L214 dans la requête en référé liberté déposée au tribunal administratif de Paris et consultée par l'AFP.

L'association fustige le « déploiement croissant et quotidien de cette cellule et de cette convention » et « l'impact qu'elles ne cessent d'avoir sur les libertés fondamentales de l'association L214 (convocations de ses membres de plus en plus régulières, intimidations, dissuasion d'exercer les libertés publiques...) et de l'ensemble des associations et citoyens désireux de faire la transparence sur les pratiques d'élevage et d'abattage ».

La Ligue des droits de l'Homme indique apporter son « soutien politique » à l'action de L214.

« Les atteintes à la liberté d'expression et d'association s'aggravent dans ce cadre depuis le début de l'année », estime son secrétaire général Roland Biache, cité dans un communiqué.

La cellule et la convention sont également dénoncées par les associations Pollinis et Générations futures. Elles ont déposé en avril un recours au tribunal administratif pour obtenir l'annulation de la convention entre le ministère de l'Intérieur et les syndicats agricoles.


Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article

DÉJÀ 35 RÉACTIONS


Détritus
Il y a 3 jours
Si ce groupe se sent visé par demeter c’est qu’ils reconnaissent indirectement être dans l’illégalité. Ils veulent être libres de leurs actes et de leurs idées. Libres de leurs idées passe encore...mais de leurs actes jamais. Si leur recours aboutit la guerre ne sera plus celle des mots. Et ça finira mal...
Répondre
tracteur4
Il y a 5 jours
le probleme avec ses soi disantes associations est qu elles ne discutent point car elles ont leurs propres convictions bonne ou pas c est leurs paroles avant tout et aux autres de se plier a leurs guises car se genre d ENERGUMMEN n a aucun respect aussi bien pour le vivant que le mort donc pour ma part je BANNIRAI ces dites associations CAR ELLES SONT DANGEUREUSE POUR LE VIVANT
Répondre
XXL
Il y a 5 jours
Il faut supprimer les 60% d' abattements fiscal sur les dons de ces associations de bons as rien qui se croient tous permis et qui ne respectent pas l' ordre public !!!
Répondre
Chris
Il y a 5 jours
Terrorisme définition :Ensemble d'actes de violence (attentats, prises d'otages, etc.) commis par une organisation ou un individu pour créer un climat d'insécurité, pour exercer un chantage sur un gouvernement, pour satisfaire une haine à l'égard d'une communauté, d'un pays, d'un système.
Répondre
Jeuneagri
Il y a 6 jours
La ligue des droits de l'homme ne défend donc pas nous les agriculteurs, esclaves du monde moderne, dénigrer par ces anti specistes, nous sommes discriminés par le fait que nous sommes éleveurs !!!! Quelle bande de dégueulasses que vous êtes...
Répondre
PàgraT
Il y a 6 jours
Si c'est le cas, il faudra alors investir le palais de justice, pour qu'ils comprennent de quoi il en retourne ! Ce serait aussi une grosse atteinte au droit de propriété ! Mais vous avez raison, il faut s'attendre à tout !
Répondre
maxens
Il y a 6 jours
Au moins cela aura le mérite de voir la position de la justice...la décision qu'ils prendront, si la justice cautionne les intrusions dans les exploitations, en dira long sur l’interprétation des lois et le mépris envers les agriculteurs de notre société
Répondre
steph72
Il y a 5 jours
Va voir sur internet,le coronavirus,l'etat profond tout est lié;
Les usa sont en train de démanteler l'etat profond dont gates fait partie;
Si l'etat profond tombe, gates aussi mais pas que lui...
Répondre
PàgraT
Il y a 6 jours
Le débat en question a eu lieu fin 2019 à Laval et en tribune, l'animateur et bien d'autres se sont trouvés déconcertés par son intervention ! Elle se trouvait dans la salle sur leur invitation. Pour ma part, je ne suis pas surpris; j'avais déjà entendu pareil raisonnement ! Vous avez bien déjà des "maisons de retraite" pour les poules pondeuses financées par une plus-value sur les œufs !
Répondre
Cabeillade
Il y a 6 jours
Soutenir l'élevage à l'herbe et être contre la consommation de viande n'a aucun sens ! Je pense qu'un enfant de 4 ans comprendrait cela mais vous avez raison, méfions-nous de ces escrocs aux intentions obscures qui n'en sont pas à une aberration près ! Quand je vais sur leur site, c'est pourtant très clair : veganisme, anti-spécisme, "abolition de la viande", etc. Aucune promotion de l'élevage à l'herbe traditionnel et de ses vertus. Il suffit d'aller consulter leur page de recette vegans avec leur "roti de dinde vegan" pour comprendre qu'il y a un gros problème !
Répondre