Vente directe

Articles traitant de la vente directe au consommateur de produits agricoles : lait, viande.

16Aout
Terroirs sur la route

Mutualiser les livraisons en circuits courts

Dès 2008, une dizaine de producteurs fermiers de l'association Terroirs 44 réfléchit à une organisation mutualisant les déplacements avec comme objectifs de gagner du temps et de l'argent sur leurs livraisons. Une enquête sur la logistique des producteurs et l'atelier de découpe se poursuit par une phase de test concluant. Aujourd'hui, il y a trois tournées hebdomadaires regroupant 12 producteurs qui aimeraient développer leur projet.

19Juin
Circuits courts

La Charrette : la communauté des producteurs qui mutualisent leurs livraisons

Les circuits courts explosent, devenant peu à peu incontournables pour les consommateurs comme pour les producteurs. Ils offrent un nouveau modèle de rémunération à ces derniers, rassurent les premiers, et répondent aux défis environnementaux. L'un des principaux obstacles au développement des circuits courts : le transport. La Charrette propose donc une solution communautaire : des livraisons mutualisées.


31Mai
[Interview] Isabelle Picard

« La vente directe permet d'expliquer au consommateur comment nous produisons »

Isabelle Picard, son mari Christophe Delie et leur fils Jimmy, éleveurs de Salers en Ile-de-France, s'orientent de plus en plus vers la vente directe. Ils ont déjà ouvert deux boutiques « À la ferme ». Isabelle participe à la commercialisation des produits de l'exploitation, elle explique les raisons de ce choix et la mise en place du projet.

22Mai
Insolite - Valtra Rose

Caroline Deveaux : « Mes copines des JA m'ont dit : il te va trop bien »

Caroline Deveaux, exploitante à trois kilomètres de la frontière belge, est devenue une vraie célébrité régionale en achetant un Valtra N163 Direct Unlimited de couleur rose. Elle capitalise aujourd'hui sur sa notoriété pour développer ses activités. La rédaction de Terre-net l'a interrogée sur les raisons de son choix original.

18Mai
[Reportage] Mon projet, mon avenir

« Notre magasin est bien plus qu'un projet commercial, c'est un projet de vie »

Autour de Chambéry, en Savoie, onze producteurs se sont regroupés pour créer un magasin dans lequel sont mis en vente les produits issus de leurs exploitations. Tous ont la même volonté : mieux maîtriser la commercialisation de leurs productions, à des prix plus rémunérateurs.

23Février
[Reportage] Gaec des 7 chemins

1 600 euros les 1 000 litres de lait !

Les trois associés du Gaec des sept chemins « n'ont pas l'ambition de nourrir le monde mais leurs voisins ». C'est autour d'un projet de transformation laitière ancré dans l'économie locale et de la rencontre avec les Bretonnes Pie noir, petites vaches rustiques au lait si riche, que ces paysans de Loire-Atlantique ont trouvé leur voie qui les conduit jusqu'à Paris avec Fine l'égérie du salon de l'agriculture (Sia) 2017.

14Février
Vendre sur le web

Des opportunités pour les agriculteurs

Les sites de vente en ligne permettent de trouver rapidement les produits que l'on recherche. Et inversement, Internet est également un bon outil pour vendre ses produits ou ses services. Yaourts ou poulets de la ferme, prestation d'ensilage... voire sa récolte de blé : le e-commerce ouvre un vaste champ des possibles.

3Février
Atelier ovin et blés rustiques

Laurent Pénicaud : « Mon élevage et mes cultures sont intimement liés »

Passionné et persévérant, Laurent Pénicaud joue la carte de la qualité plutôt que de la quantité. Sur seulement 72 ha, il fait pâturer ses agneaux bio et cultive des variétés paysannes de blé meunier. Désireux de maîtriser sa production de A à Z, il réalise même depuis peu sa farine avec son propre moulin. Présentation d'un système où bonne pâture rime avec belle mouture.

1Février
[Avis d'agris] Achats en ligne

Philippe Cimetière : « Trouver des produits spécifiques et moins chers »

Le e-commerce, désormais incontournable s'agissant des achats de grande consommation, trouve-t-il sa place dans le quotidien de l'agriculteur ? Si le face à face reste un principe de base des échanges commerciaux en agriculture, certains voient bien l'intérêt de passer par internet pour s'approvisionner. Philippe Cimetière, lui, y trouve les matériels peu communs et de bons prix, en plus de s'économiser le déplacement.