Vente directe

Articles traitant de la vente directe au consommateur de produits agricoles : lait, viande.

15Novembre
Valorisation des productions agricoles

Donner toute leur place aux circuits courts

À la maison ou à la cantine, comment donner plus de place aux circuits courts, offrant potentiellement un meilleur retour de la valeur ajoutée aux producteurs ? Avec la loi issue des États généraux promulguée le 1er novembre 2018, les produits issus de circuits courts, avec les produits bios ou sous signe de qualité, devront constituer 50 % de l'approvisionnement en restauration collective à compter de janvier 2022. De quoi booster des initiatives qui, déjà, ne manquent pas.

19Octobre
Abattoir mobile à la ferme

Émilie Jeannin : « Le transport et l'abattage gâchent le travail de l'éleveur »

Suite aux États généraux de l'alimentation, l'expérimentation de l'abattage mobile en ferme est lancée pour les quatre ans à venir. Ce projet est porté par Émilie Jeannin, éleveuse de Charolaises en Côte-d'Or, qui lance Le b½uf éthique, une nouvelle filière de viande bovine. L'éleveuse explique : « L'abattage des animaux à la ferme dans des camions dédiés permettra de supprimer le stress lié au transport et à l'ambiance des abattoirs actuels. » Le premier camion français devrait arriver courant 2019 et sillonner le bassin allaitant de l'hexagone.

20Septembre
Découvrir

Spiruline : une filière paysanne française en développement

La spiruline est une cyanobactérie qui présente des qualités nutritionnelles remarquables. Produite en France depuis les années 1990, le nombre de producteurs ne cesse d'augmenter. Créée en 2009, la Fédération des Spiruliniers de France réunit 161 producteurs de spiruline ou porteurs de projet français. Elle mène des actions pour valoriser et développer la production de spiruline française artisanale.


27Juillet
Gaec de la Rousselière (44)

« Nous réduisons notre production laitière et créons de l'emploi »

Le Gaec de la Rousselière (44) est en agriculture biologique depuis 20 ans. Avec une nouvelle génération d'associés installée en 2018, il s'engage dans des projets de transformation dont les conséquences seront de diminuer le volume de lait et de doubler les emplois.

25Juin
Ecla 53

Des éleveurs bovins rassemblés autour d'une viande 100 % « made in Mayenne »

L'association Ecla 53 a vu le jour lorsqu'une trentaine d'éleveurs bovins se sont réunis dans l'objectif de mieux valoriser leur viande. La solution pour y parvenir : supprimer les intermédiaires et proposer une viande locale et de qualité aux consommateurs via les GMS mais également en restauration collective. Un projet d'une telle ampleur nécessite néanmoins une certaine organisation dans laquelle les éleveurs semblent avoir trouvé leur place...

8Juin
Reportage

Hélène Souffran, éleveuse de Nantaises : du rêve à la réalité

Être une femme, maman de deux enfants, épouse mais aussi éleveuse et particulièrement cheffe d'exploitation, c'est ce qui caractérise Hélène Souffran. Installée depuis six ans à Bain de Bretagne (35), cette jeune femme élève des Nantaises qu'elle valorise en circuit court. Non issue du milieu agricole, Hélène est la preuve qu'il est possible de passer du rêve à la réalité !

27Avril
Froments du Léon

À 1 250 ¤/1 000 l de lait, Thierry Lemarchand met du beurre dans ses épinards

Il y a quelques années, Thierry Lemarchand, éleveur à Pacé (35), a troqué son troupeau de Prim'holsteins contre une race moins fréquemment rencontrée : la Froment du Léon. Aujourd'hui, il transforme l'intégralité de son lait en beurre haut de gamme valorisé à 25 ¤/kg.

16Avril
[Reportage] Mon projet, mon avenir

« Grâce à notre atelier de découpe, notre élevage est sauvé »

En 2016, Laetitia Dumont et son mari ont failli abandonner leur exploitation de bovins et porcins située dans l'Eure, en Normandie. C'était sans compter la solidarité de nombreux clients et amis, qui se sont cotisés pour leur permettre d'investir dans un atelier de découpe. Aujourd'hui, leur exploitation connaît une santé éclatante.

19Février
Vente par e-commerce

Chez les Pineau, le père s'occupe de l'élevage et le fils de la vente directe

Dans le Maine-et-Loire, Eric Pineau élève 150 animaux charolais. Son fils Antoine a décidé, après ses études, de développer la vente directe de la viande produite sur l'exploitation. Mais qui dit vente directe ne dit pas forcément circuit court pour cette viande qui s'expédie par colis dans toute la France.

24Janvier
Filière bio

530 ¤/1 000 litres pour les producteurs du réseau « Invitation à la ferme »

Avec pour volonté de proposer des produits fermiers de qualité, le réseau « Invitation à la ferme » regroupe une vingtaine d'exploitations laitières converties ou en cours de conversion à l'agriculture biologique qui transforment et commercialisent leur production en yaourts et fromages sous une même marque.