Météo agricole : quel temps pour les mois à venir ?

FÉVRIER 2021


En Europe :



Les conditions s'annoncent dépressionnaires sur l'ouest de la Méditerranée et vers l'océan Arctique, anticycloniques sur le proche Atlantique. En conséquence, des pluies fréquentes et abondantes de l'est de l'Espagne à l'Italie et sur le sud-est de la France. Au contraire, un temps sec est attendu sur le reste de la péninsule Ibérique jusqu'en France, en Angleterre et en Irlande. Précipitations davantage de saison ailleurs. Côté thermomètre, fraîcheur voire froid sur la péninsule Ibérique. Les températures seraient davantage de saison ailleurs, alors qu'une certaine douceur concernerait la Scandinavie jusqu'en Allemagne et au nord-est de la France.


En France :



Ecarts : Température : +0,2 degré - Précipitations : sec, humide sur le pourtour méditerranéen - Ensoleillement : important


Un flux -ouest-nord-ouest voire nord et temporairement nord-est dirigé par l'anticyclone Atlantique devrait alterner relative douceur et froid modéré sur le pays, plus particulièrement à l'ouest et au sud, soit un mois à peu près « de saison ». Les gelées risquent d'être assez sévères et fréquentes, alors que le froid resterait très modéré les après-midis. Côté précipitations, un déficit parfois marqué est envisagé sur la plupart des régions, sauf sur les bords de la Méditerranée où des pluies fréquentes et parfois abondantes seront probables.


MARS 2021



En Europe :



Un courant dépressionnaire d'ouest devrait l'emporter des îles Britanniques à la Scandinavie jusqu'au nord-ouest de la Russie, d'où un défilé de perturbations apportant des pluies fréquentes et abondantes sur ces pays jusqu'en Islande, sous une masse d'air assez frais sur le Royaume-Uni, davantage de douceur en revanche côté Scandinave et Russe. Les hautes pressions concerneraient surtout les pays méditerranéens avec soleil et temps sec sous des températures à peu près de saison. Un excédent thermique est en revanche attendu de la Russie au sud de la Suède jusqu'en Allemagne, en Autriche et jusqu'au nord de la Roumanie.


En France :



Ecarts : Température : +0,4 degré - Précipitations : de saison, sec sur le pourtour méditerranéen - Ensoleillement : de saison


Ce mois de mars s'annonce assez classique sur la France, plutôt humide tout de même sur une large moitié nord sous des pluies assez fréquentes, mais pas forcément abondantes. Un temps plus sec sera probable près de la Méditerranée. Les températures seraient plus ou moins de saison, alternant fraîcheur et douceur, le mois pouvant se terminer en léger excédent, plus ou moins +0,5 degré. L'ensoleillement serait lui aussi à peu près dans les clous.


AVRIL 2021



En Europe :



La situation pourrait ressembler à celle du mois de mars avec des conditions souvent dépressionnaires sur la majeure partie de l'Europe, donc perturbées, humides et instables. Des pluies s'annoncent fréquentes et abondantes de l'Islande aux îles Britanniques et de la France à la Scandinavie. Il s'agirait plutôt d'instabilité orageuse de l'Espagne au Proche-Orient jusqu'en Europe de l'Est. Seuls le Portugal et le Maroc pourraient davantage profiter de l'anticyclone des Açores très en retrait, et donc d'un temps sec et ensoleillé. Côté masse d'air, la douceur régnerait sur quasiment tout le continent, sauf de la Norvège aux pays occidentaux jusqu'en Grèce davantage sous des chiffres de saison. Fraîcheur ou froid encore présents sans doutée l'Islande à l'Ecosse jusqu'en Irlande.


En France :



Ecarts : Température : 0,0 degré - Précipitations : fréquentes et abondantes - Ensoleillement : faible


Avril 2021 risque d'être bien agité et humide sur la France avec un défilé de perturbations apportant des pluies fréquentes et abondantes, un peu moins près de la Méditerranée malgré quelques orages. Pas de tendance claire côté thermomètre qui devrait rester dans les chiffres habituels pour la saison, alors qu'un faible ensoleillement est envisagé en toutes régions.


MAI 2021



En Europe :



Un très vaste système dépressionnaire risque de s'ancrer près de la mer Baltique, apportant un temps frais et humide sur une grande partie nord et ouest de l'Europe sous des pluies répétitives et abondantes. La douceur resterait cantonné à la Russie. Temps sec en revanche en Islande, sur la péninsule Ibérique et de la Grèce jusqu'au Proche-Orient sous des conditions beaucoup plus anticycloniques.


En France :



Ecarts : Température : -1,3 degrés - Précipitations : fréquentes et abondantes - Ensoleillement : faible


Ce second mois de printemps pourrait bien ne pas en être un… En effet, froid et humidité pourraient bien s'installer durablement au-dessus de la France durant ce mois de mai 2021. Les températures s'annoncent largement sous les normales avec quelques gelées tardives à redouter. Pluies fréquentes et souvent abondantes à attendre en prime et un ensoleillement bien faible en dehors du pourtour méditerranéen plus privilégié, mais au prix d'un mistral et d'une tramontane très présents…


JUIN 2021



En Europe :



Des basses pressions risquent de s'imposer de la Scandinavie à l'Europe centrale, apportant des conditions humides et instables avec pluies importantes et orages sur ces contrées, intempéries débordant vers l'Allemagne, la Suisse et le centre-est de la France. La fraîcheur devrait ainsi dominer de l'Islande à la France jusqu'en Autriche. L'anticyclone des Açores resterait en retrait, protégeant surtout l'ouest de la Méditerranée, la péninsule Ibérique et le sud de la France. Hautes pressions bien présentes aussi près de la mer Noire. La chaleur devrait surtout intéresser l'Espagne, l'Afrique du Nord, la Grèce, le sud des Balkans ou encore la Turquie.


En France :



Ecarts : Température : -0,6 degré - Précipitations : de saison, orages à l'est - Ensoleillement : assez faible


L'été pourrait avoir un peu de mal à démarrer en juin 2021. Un courant de nord-nord-ouest pourrait en effet apporter des masses d'air frais de manière assez récurrente au cours de ce mois, notamment au nord de la Loire. Le thermomètre s'annonce davantage de saison au sud du fleuve. Un bref coup de chaud ne semble toutefois pas exclu. Côté précipitations, elles s'annoncent globalement de saison, possiblement excédentaires sur le centre-est sous des pluies orageuses récurrentes, et déficitaires sur les régions méridionales. L'ensoleillement quand à lui s'annonce relativement faible, sauf dans le sud.


JUILLET 2021



En Europe :



Des basses pressions récurrentes autour de la mer Baltique devraient apporter un temps frais et humide sur la Scandinavie jusqu'en Pologne avec des pluies fréquentes et abondantes, alors que des orages s'échapperaient plus au sud jusqu'au nord de l'Italie. Des hautes pressions devraient en revanche garantir un temps estival avec soleil et chaleur autour de la Méditerranée, sur le Proche-Orient, mais aussi sur la France jusqu'en Allemagne et sur le sud de l'Angleterre sous des conditions assez sèches ou de saison selon les régions. Une certaine fraîcheur est envisagée sur le nord de l'Ecosse.


En France :



Ecarts : Température : +1,5 degrés - Précipitations : sec - Ensoleillement : important


Juillet 2021 s'annonce estival sur la France avec une chaleur installée dans la durée, sans forcément être très forte. Le risque de canicule semble d'ailleurs assez faible pour ce mois et les nuits resteraient souvent respirables. Peu de pluie et d'orages en perspective dans une masse d'air bien sec. Un fort ensoleillement est attendu sur l'ensemble du pays.


Source : MeteoNews