Météo agricole : quel temps pour les mois à venir ?

Retour à l'accueil
(Source: MeteoNews)


FEVRIER 2018


En Europe :


Encore de nombreuses dépressions entre l'Atlantique nord et la Mer Baltique devraient permettre à la pluie de revenir en force, assez abondamment, de la France et des îles Britanniques jusqu'en Scandinavie dans une atmosphère souvent douce, sans excès toutefois. Temps plus sec, doux également du Maroc et de l'Espagne aux Balkans jusqu'en Russie et jusqu'à la mer Caspienne, alors qu'humidité et fraîcheur pourraient l'emporter entre la Tunisie, la Sicile et la Crête. Froid et neige concernaient l'Islande.

En France :


Ecart thermique probable : +1,2 degrés - Précipitations : assez importantes - Ensoleillement : faible

La persistance du courant océanique devrait apporter pas mal de pluie sur la plupart des régions en dehors du pourtour méditerranéen, une bonne nouvelle pour les nappes phréatiques souvent mises à mal depuis l'été 2015. Neige dès la moyenne montagne, surtout sur les Alpes. Quelques brefs coups de froid neigeux seront probables en plaine. Bien sûr, sous ce flux dépressionnaire d'ouest, la douceur l'emporterait. L'ensoleillement serait faible quasiment partout, de saison voire excédentaire essentiellement près de la Méditerranée.


MARS 2018


En Europe :


Des hautes pressions pourraient s'étaler sur l'Europe Centrale jusqu'aux portes de la France, apportant un temps sec et des températures de saison de l'est du continent au Danemark jusqu'en Allemagne et au nord-est de la France. Sur la face ouest de l'anticyclone, la douceur l'emporterait de la péninsule Ibérique à l'ouest de la France jusqu'aux îles Britanniques et au littoral de la Norvège. Des conditions dépressionnaires l'emporteraient autour de la Méditerranée, donnant des pluies excédentaires, et même de la fraîcheur sur la Turquie. Précipitations assez importantes également en Irlande et en Grande-Bretagne, alors qu'une certaine sécheresse intéresserait l'Andalousie.

En France :


Ecart thermique probable : +0,7 degré - Précipitations : de saison, importantes dans le sud-est  - Ensoleillement : de saison voire excédentaire

La France devrait connaître un premier mois de printemps 2018 assez calme dans l'ensemble en dehors des régions méditerranéennes influencées par des basses pressions situées vers la Sicile. Beaucoup de pluie en perspective dans le sud-est du pays et un ensoleillement faiblard. Ailleurs, les précipitations seraient davantage de saison, voire faibles vers la frontière allemande. Les températures devraient rester proches des chiffres habituels sur la moitié est, au-dessus des moyennes de saison du quart nord-ouest à l'Aquitaine.


AVRIL 2018


En Europe :


Une dépression récurrente pourrait s'installer entre les îles Britanniques et l'ouest de la Scandinavie avec des conditions humides voire pluvieuses, fraîches du Royaume-Uni au Portugal en passant par l'ouest de la France, douces vers la Scandinavie. Douceur également bien présente du nord-ouest de la Russie à l'Europe de l'est jusqu'en Grèce, au Maghreb et à l'est de l'Espagne.

En France : -0,3 degré - Précipitations : importantes  - Ensoleillement : faible

Ce mois d'avril 2018 s'annonce bien dépressionnaire sur la France avec beaucoup de pluie quasiment partout en dehors du pourtour méditerranéen davantage de saison. Neige abondante en conséquence en montagne et assez tardive compte-tenu des températures de saison à inférieures aux moyennes, plus basses vers l'ouest. Des épisodes de giboulées parfois neigeuses tardives seront à craindre en plaine.


MAI 2018


En Europe :


Des basses pressions assez vastes pourraient l'emporter du nord des îles Britanniques à la Scandinavie, apportant pluie et fraîcheur jusqu'au nord de l'Allemagne et jusqu'en Pologne. Les hautes pressions seraient plutôt vers les Açores et la Russie, permettant au soleil de briller dans des conditions sèches côté russe et de la péninsule Ibérique jusqu'en Grèce. Ailleurs, un temps plus hésitant et parfois orageux prendrait les commandes du ciel.

En France : +0,7 degré - Précipitations : Plutôt déficitaires, surtout à l'ouest et au sud  - Ensoleillement : de saison

Ni franchement anticyclonique ni dépressionnaire sur la France, ce mois de mai s'annonce assez proches des moyennes de saison en températures avec un léger excédent, sans doute plus marqué sur la moitié sud. Une petite fraîcheur pourrait concerner le tiers nord avec quelques gelées tardives probables. Côté pluie, les chiffres seraient de saison, voire assez faibles sur les régions méridionales et vers l'ouest, au plus près de l'anticyclone. L'ensoleillement devrait peu s'éloigner des moyennes.


JUIN 2018


En Europe :


L'anticyclone devrait plus ou moins étendre son action entre l'Europe occidentale et la Pologne dans un contexte de marais barométrique à tendance anticyclonique. Dans ces conditions, un temps modérément chaud durable l'emporterait, dans une atmosphère souvent orageuse. Des orages devraient donc éclater plus fréquemment qu'habituellement sur ces pays. De ce fait, les précipitations seraient très inégales en fonction de la répartition géographique des orages, mais souvent excédentaires. Chaleur et sécheresse s'imposeraient de la péninsule Ibérique à la Turquie. Températures davantage de saison de l'Irlande à la Scandinavie jusqu'au Danemark avec de l'humidité, voire des pluies importantes de l'Ecosse à l'Irlande.

En France : Températures : +1,4 degrés - Précipitations : Inégales et orageuses, souvent déficitaires - Ensoleillement : excédentaire

Un marais barométrique à tendance anticyclonique devrait intéresser la France durant une grande partie du mois de juin 2018, apportant un temps assez ensoleillé, bien chaud mais davantage en durée qu'en intensité, souvent lourd et orageux. L'activité orageuse s'annonce d'ailleurs beaucoup plus importante que la moyenne un peu partout, donnant des cumuls de pluie relativement important. Bien sûr, ces orages feront craindre des phénomènes parfois violents. Un bon ensoleillement est attendu.


JUILLET 2018


En Europe :


Un très vaste anticyclone devrait s'étendre sur la majeure partie de l'Europe, apportant des conditions très estivales, sèches, ensoleillées et chaudes, surtout entre l'Espagne et la Mer Noire. La France, l'Italie et les pays d'Europe Centrale seraient concernés par ces conditions. Mois agréable, assez sec mais températures de saison attendues des îles Britanniques au Danemark jusqu'à Moscou. En revanche, nuages et pluies s'imposeraient en Scandinavie et en Islande, avec de la fraîcheur en prime en Suède, Norvège et côté islandais. A noter une relative humidité orageuse sur le Maghreb avec une tendance orageuse relativement marquée.


En France :


En France : Températures : +1,4 degrés - Précipitations : sécheresse probable - Ensoleillement : important

Un « véritable mois d'été » comme dans l'imaginaire des Français, à savoir chaud, sec et très ensoleillé sur tout le pays. Seules les régions proches des côtes de la Manche devraient connaître des températures davantage de saison. Peu de pluie et peu d'orages en perspective malgré la chaleur. Des épisodes caniculaires ne seront pas exclus. Le soleil quant à lui devrait très largement briller en toutes régions.