Météo agricole : quel temps pour les mois à venir ?

Retour à l'accueil
(Source: MeteoNews)


FEVRIER 2017


En Europe :


Les dépressions devraient circuler très au nord, entre l'Islande et la Finlande, apportant des conditions très humides, pluvieuses et neigeuses. Ces pluies déborderaient régulièrement vers les îles Britanniques, le nord de la France ou encore l'Allemagne. Un temps frais voire froid et humide est envisagé. Les hautes pressions protègeraient surtout le Maghreb, la péninsule Ibérique ou encore la France, mais aussi le Proche-Orient avec des conditions assez sèches. On noterait un temps instable, pluvieux voire orageux de la Turquie à l'Italie jusqu'en Corse. Douceur sans doute sur l'Ecosse, le Maghreb et du Proche-Orient à la Russie.

En France :


Ecart thermique probable : -0,3 degré - Précipitations : déficitaires - Ensoleillement : excédentaire

L'anticyclone devrait se situer assez près de nous, près du Cap Finisterre en Espagne. Résultat en France : un temps assez calme avec peu de flux dans l'ensemble. Quelques perturbations devraient surtout circuler au nord de la Loire, apportant des précipitations plus ou moins conformes aux chiffres habituels. De l'instabilité devrait apporter pas mal de pluie de la Côte d'azur à la Corse, et de la neige sur les Alpes frontalières. Peu de précipitations en revanche a priori sur le quart sud-ouest. Côté températures, elles s'annoncent encore assez basses, surtout vers le nord-est et les Alpes. Gelées assez fréquentes et parfois fortes surtout dans l'est. L'ensoleillement serait assez important, supérieur aux moyennes.

MARS 2017


En Europe :


L'anticyclone devrait se rapprocher du Portugal, protégeant partiellement l'Europe Occidentale et le Maghreb, notamment la péninsule Ibérique et dans une moindre mesure la France où un temps plutôt calme est envisagé. La dépression islandaise apporterait un temps froid et neigeux en Islande justement, beaucoup de pluie des îles Britanniques à la Scandinavie. Des basses pressions sur l'Italie devrait déstabiliser la masse d'air sur la botte italienne jusqu'à la Côte d'Azur avec pluie et orages. Les pays centraux devraient connaître un temps variable et relativement humide. Côté thermomètre, la douceur devrait s'imposer de l'Espagne au Maghreb et de la Grèce à la mer Baltique. Peu de froid en dehors du nord de la Russie.

En France :


Ecart thermique probable : +0,4 degré - Précipitations : excédentaires surtout vers l'ouest et le sud - Ensoleillement : proche des normales voire déficitaire

Ni franchement anticyclonique, ni vraiment dépressionnaire, ce mois de mars s'annonce tout de même assez calme sur la France. L'anticyclone des Açores devrait se manifester assez souvent tout en restant quelque peu en retrait au large du Portugal. Périodes sèches et ensoleillées devraient ainsi alterner avec des intempéries modérées. Les précipitations s'annoncent importantes en revanche vers la région Paca et en Corse avec des orages au plus près de la dépression italienne. Températures globalement proches des moyennes. L'ensoleillement devrait lui aussi se situer proche de la norme, voire un peu en-dessous au nord de la Loire.

AVRIL 2017


En Europe :


Des basses pressions devraient l'emporter des îles Britanniques à la Norvège avec leur lot de nuages et de pluie, intempéries qui déborderaient largement vers la France, l'Allemagne, la Suisse ou encore les pays baltes. Une tendance orageuse devrait s'imposer de l'Algérie à la Turquie jusqu'au Proche-Orient, et de l'Autriche à l'ouest de la Russie. Au contraire, un temps sec et souvent ensoleillé dominerait de l'Andalousie au Maroc ainsi qu'en Russie. Les températures s'annoncent inférieures aux normes du Proche-Orient à l'Algérie ainsi qu'entre l'Islande et le Groenland. Douceur en revanche du nord de l'Espagne à l'Angleterre jusqu'à la mer Caspienne et l'ouest de la Russie. C'est sur la mer Baltique et ses alentours que l'écart thermique positif le plus important est envisagé.

En France :


Ecart thermique probable : +1,0 degré - Précipitations : excédentaires - Ensoleillement : déficitaire

Avril 2017 s'annonce dépressionnaire sur la France, bien nuageux et humide avec beaucoup de pluie, surtout sur le tiers nord. La moitié sud connaîtrait aussi des excédents pluviométriques, mais plus modérés. Les premières vagues orageuses sont susceptibles d'être assez précoces et virulentes. Le thermomètre s'annonce élevé, essentiellement en raison de nuits douces, compensées par des journées de saison sous le flux de sud-ouest humide. Peu de gelées donc à attendre. L'astre du jour quant à lui risque de jouer les timides, brillant bien moins qu'au cours d'un mois d'avril de saison.

MAI 2017


En Europe :


Bien qu'assez mobiles, des hautes pressions devraient majoritairement stagner entre l'Allemagne et l'ouest de la Russie en mai 2017, soufflant le chaud et le froid selon sa position. Il maintiendrait un temps globalement sec et ensoleillé de l'Europe Occidentale jusqu'au nord de la Mer Noire et en Russie, avant une période fortement orageuse prévue sur l'est de la Méditerranée, la France, les îles Britanniques et la Scandinavie. Un temps chaud devrait l'emporter bien sûr à l'ouest et au nord de l'anticyclone, de la péninsule Ibérique jusqu'en Scandinavie et jusqu'au nord de la Russie. Au contraire, un temps frais et souvent humide prévaudrait sur le Proche-Orient avec des pluies fréquentes et assez peu de soleil.

En France :


Ecart thermique probable : +0,8 degré - Précipitations : période de sécheresse compensée par une période fortement orageuse - Ensoleillement : normal à excédentaire

Mai 2017 s'annonce très contrasté en France. Globalement assez chaud, il risque de connaître une période froide et des gelées tardives. Suivraient alors des fortes chaleurs précoces sous un soleil de plomb. La masse d'air devrait ensuite se déstabiliser assez durablement, occasionnant une période très orageuse potentiellement violente. Les précipitations seraient du coup très irrégulières, parfois largement déficitaires, mais souvent excédentaires sous les orages répétitifs. Un ensoleillement important est envisagé.

JUIN 2017


En Europe :


Des basses pressions récurrentes devraient s'étaler du sud de la Finlande aux portes de la mer Caspienne et de la mer Noire, apportant des conditions plutôt fraîches sur une grande partie de l'Europe, des pays de l'est à la Mer du Nord jusqu'à l'est de l'Italie et aux Balkans. Beaucoup d'humidité en prime sur ces pays avec des pluies abondantes et des orages assez fréquents. Conditions plus sèches et ensoleillées sur l'Europe Occidentale, des îles Britanniques au Maghreb en passant par la France et l'Espagne. Même type de temps de la Grèce au Proche-Orient. Un temps assez chaud devrait concerner le Maroc, le Portugal et une grande partie de l'Espagne.

En France :


Ecart thermique probable : -0,2 degré - Précipitations : déficitaires, sauf sur le nord-est- Ensoleillement : excédentaire

Un courant d'ouest-nord-ouest anticyclonique pourrait l'emporter en juin 2017 sur la France. Conséquences : peu de pluie en perspective sur la plupart des régions, en particulier sur les régions de l'ouest. De l'humidité pourrait en revanche concerner l'extrême nord-est avec des pluies excédentaires. Le thermomètre s'annonce proches des chiffres de saison, voire un chouia en-dessous notamment vers le nord-est. Un bon ensoleillement est envisagé, en particulier près de l'océan.