Météo agricole : quel temps pour les mois à venir ?

OCTOBRE 2020 :



En Europe :



Une vaste dépression récurrente centrée sur la Suède devrait piloter les conditions météo en Europe, apportant un temps souvent humide voire pluvieux du nord de la France aux îles Britanniques jusqu’en Scandinavie, en passant par le Benelux, l’Allemagne ou encore de Danemark. Des hautes pressions garantiraient en revanche un temps sec près de la Méditerranée jusqu’au Proche-Orient, avec de la chaleur de l’Espagne aux Balkans jusqu’en Russie.


En France :


Ecarts : Température : -0,1 degré - Précipitations : pluvieux au nord, sec dans le sud-est - Ensoleillement : faible au nord, important dans le sud-est


Octobre 2020 devait être contrasté avec un temps souvent très nuageux, humide à pluvieux et assez frais au nord de la Loire, surtout vers la Normandie et la Bretagne, plus sec et sous des températures de saison vers les régions méridionales où quelques chaleurs tardives pourraient s’inviter. L’ensoleillement devrait aussi connaître un dégradé entre un déficit au nord de la Loire et un excédent sur les régions méridionales.


NOVEMBRE 2020 :



En Europe :



Une vaste dépression récurrente centrée sur le Suède devrait piloter les conditions météo en Europe, apportant un temps souvent humide voire pluvieux du nord de la France aux îles Britanniques jusqu’en Scandinavie, en passant par le Benelux, l’Allemagne ou encore de Danemark. Des hautes pressions garantiraient en revanche un temps sec près de la Méditerranée jusqu’au Proche-Orient, avec de la chaleur de l’Espagne aux Balkans jusqu’en Russie.


En France :


Ecarts : Température : -0,2 degré - Précipitations : faibles - Ensoleillement : important


La proximité de l'anticyclone sur l'Atlantique devrait nous apporter un temps calme et assez classique pour un mois de novembre sur le pays, brumeux mais assez lumineux, voire très ensoleillé sur les massifs, les régions méridionales et la façade Atlantique. Les grisailles seraient plus compactes sur un bon quart nord-est. Assez peu de pluie en perspective, et ce en toutes régions. Quant aux températures, elles seraient de saison, voire assez basses au nord de la Seine avec des nuits parfois froides compensées par des journées assez douces.


DECEMBRE 2020



En Europe :



Des hautes pressions devraient s’imposer du nord de l’Atlantique à la Pologne jusqu’au Proche-Orient, apportant un temps calme, sec et tempéré. Des conditions plus dépressionnaires l’emporteraient de la péninsule Ibérique à la mer Adriatique avec des pluies fréquentes et abondantes. Pluie ou neige d’autre part de l’est de la Scandinavie à la Russie sous un autres système dépressionnaire récurrent. Côté thermomètre, un froid relatif s’imposerait de l’Islande à l’Irlande, alors que le douceur dominerait sur le nord-est du continent. Partout ailleurs, les températures resteraient proches des chiffres de saison.


En France :


Ecarts : Température : +0,5 degré - Précipitations : pluvieux au sud, de saison ailleurs - Ensoleillement : de saison, faible dans le sud-est


Deux centres de hautes pressions devraient régulièrement protéger la France, l’un situé au large de lIrlande, l’autre en Pologne, alternant avec des passages perturbés. Les précipitations seraient donc globalement de saison. Quelques brefs épisodes neigeux ne seront pas exclus jusqu’en plaine. Les régions méridionales connaîtraient des précipitations excédentaires, voire abondantes près de la Méditerranée. L’ensoleillement serait globalement de saison, voire déficitaire dans le sud-est.


JANVIER 2021



En Europe :



Un vaste système dépressionnaire devrait se situer sur la Scandinavie, dirigeant un courant d’ouest-nord-ouest tempéré et humide des îles Britanniques à l’Europe Centrale jusqu’en Norvège avec des pluies excédentaires. Une douceur parfois marquée est envisagée de la Finlande à la Russie, là aussi avec des précipitations en excédent. Des hautes pressions devaient concerner les pays Méditerranéens, apportant un temps sec et des températures proches des chiffres de saison. Un temps froid sera probable en revanche sur le Portugal et le nord-ouest de l’Espagne.


En France :



Ecarts : Température : -0,1 degré - Précipitations : sec au sud, de saison ailleurs voire excédentaire au nord-est - Ensoleillement : de saison, important dans le sud-est


Entre les basses pressions en Scandinavie et l’anticyclone Méditerranéen, c’est un courant d’ouest-nord-ouest qui devrait s’imposer sur la France en janvier 2021, apportant douceur et froid en alternance et donnant au final un mois à peu près « de saison », mais pouvant paraître assez froid. Quelques fortes gelées ne seront pas exclues. Côté précipitations, elles seraient de saison au nord de la Loire, voire importantes le long des frontières du nord-est, mais assez faibles au sud. Des épisodes neigeux seront probables, surtout sur la moitié nord. Bon ensoleillement sur les régions méridionales, de saison partout ailleurs.


FÉVRIER 2021


En Europe :



Les conditions s’annoncent dépressionnaires sur l’ouest de la Méditerranée et vers l’océan Arctique, anticycloniques sur le proche Atlantique. En conséquence, des pluies fréquentes et abondantes de l’est de l’Espagne à l’Italie et sur le sud-est de la France. Au contraire, un temps sec est attendu sur le reste de la péninsule Ibérique jusqu’en France, en Angleterre et en Irlande. Précipitations davantage de saison ailleurs. Côté thermomètre, fraîcheur voire froid sur la péninsule Ibérique jusqu’à un large quart sud-ouest. Les températures seraient davantage de saison ailleurs, alors qu’une certaine douceur concernerait la mer Baltique et ses environs.


En France :



Ecarts : Température : -1,0 degré - Précipitations : sec, humide sur le pourtour méditerranéen - Ensoleillement : important


Un flux de nord-ouest voire nord et temporairement nord-est dirigé par l’anticyclone Atlantique devrait maintenir un temps plutôt froid sur le pays, plus particulièrement sur un large quart sud-ouest. Les gelées risquent d’être assez sévères, alors que le froid resterait modéré les après-midis. Côté précipitations, un déficit parfois marqué est envisagé sur la plupart des régions, sauf sur les bords de la Méditerranée où des pluies fréquentes et parfois abondantes seront probables.


MARS 2021



En Europe :



Un courant dépressionnaire d’ouest devrait l’emporter des îles Britanniques à la Scandinavie jusqu’au nord-ouest de la Russie, d’où un défilé de perturbations apportant des pluies fréquentes et abondantes sur ces pays jusqu’en Islande, sous une masse d’air assez frais sur le Royaume-Uni, davantage de douceur en revanche côté Scandinave et Russe. Les hautes pressions concerneraient surtout les pays méditerranéens avec soleil et temps sec sous des températures à peu près de saison. Un excédent thermique est en revanche attendu de la Russie au sud de la Suède jusqu’en Allemagne, en Autriche et jusqu’au nord de la Roumanie.


En France :



Ecarts : Température : +0,4 degré - Précipitations : de saison, sec sur le pourtour méditerranéen - Ensoleillement : de saison


Ce mois de mars s’annonce assez classique sur la France, plutôt humide tout de même sur une large moitié nord sous des pluies assez fréquentes, mais pas forcément abondantes. Un temps plus sec sera probable près de la Méditerranée. Les températures seraient plus ou moins de saison, alternant fraîcheur et douceur, le mois pouvant se terminer en léger excédent, plus ou moins +0,5 degré. L’ensoleillement serait lui aussi à peu près dans les clous.


Source : MeteoNews