Météo agricole : quel temps pour les mois à venir ?

Retour à l'accueil
(Source: MeteoNews)


OCTOBRE 2016


En Europe :


Un vaste anticyclone récurrent devrait s'étendre de l'Atlantique à la France jusqu'à la mer Noire, apportant un temps sec voire très sec sur toutes ces contrées. Les conditions s'annoncent plus humides vers la Méditerranée, notamment de l'ouest de la Turquie à l'Italie jusqu'aux Baléares, en Algérie et en Tunisie avec des pluies importantes et des orages. Temps pluvieux aussi de la Scandinavie à l'ouest de la Russie sous une dépression assez statique et dans une moindre mesure de l'Ecosse à l'Islande. Côté thermomètre, de la douceur est attendue du sud de la Suède aux îles Britanniques jusqu'à l'ouest de la péninsule Ibérique en passant par le nord-ouest de la France. Températures excédentaires aussi sur le Proche-Orient. Des températures assez faibles pour la saison sont envisagées sur le nord-ouest de la Russie et de la Grèce à la Bavière jusqu'en Algérie.

En France :


Ecart thermique probable : +0,5 degré - Précipitations : faibles - Ensoleillement : important

Un vaste anticyclone pourrait stagner au-dessus de la France en octobre prochain, apportant un temps très calme et très sec. Les précipitations s'annoncent en effet largement déficitaires partout, sauf en Corse où des vagues orageuses seraient susceptibles d'apporter beaucoup d'eau. Le thermomètre devrait être en forme pour la saison entre la Loire et la Manche, davantage de saison ailleurs, voire déficitaire sur l'île de beauté près d'un petit minimum dépressionnaire récurrent. Un bon ensoleillement est attendu en toutes régions, sauf... sur l'île de beauté une fois de plus où la nébulosité risque d'être abondante.

NOVEMBRE 2016


En Europe :


Un puissant anticyclone continental pourrait stagner une grande partie du mois vers les Balkans, apportant un temps anormalement sec sur la majeure partie de l'Europe. Il occasionnerait un temps bien froid du sud de la Russie au Proche-Orient jusqu'en Grèce et sur les Balkans, avec de la neige en abondance en Turquie et des pluies orageuses intenses de l'est de la Méditerranée à la Grèce. Un flux de sud-est très humide et instable provoquerait d'autre part des pluies abondantes et des orages de l'ouest de l'Algérie au Maroc jusqu'à la péninsule Ibérique et aux Pyrénées. Conditions dépressionnaires et humides aussi du nord des îles Britanniques à l'Islande jusqu'en Scandinavie où les quantités de précipitations seraient importantes, principalement sous forme de pluie compte-tenu de la douceur qui s'imposerait de la Tunisie et de l'Algérie à la France jusqu'au nord du vieux continent.

En France :


Ecart thermique probable : +1,5 degrés - Précipitations : faibles - Ensoleillement : important

Comme octobre, novembre s'annonce largement anticyclonique sur la France. De ce fait, les précipitations seraient faibles presque partout à l'exception des Pyrénées et du Languedoc-Roussillon qui recevraient des pluies orageuses abondantes sous quelques épisodes méditerranéens. La douceur devrait l'emporter largement, surtout vers le nord-ouest. Ce mois bien doux pourrait toutefois cacher un bref mais intense coup de froid avec des fortes gelées généralisées sous un ciel étoilé. Un bon ensoleillement est attendu partout, sauf sur le Languedoc-Roussillon où les grisailles seraient fréquentes.

DECEMBRE 2016


En Europe :


Un vaste anticyclone devrait s'imposer une grande partie du mois de la Turquie à la mer Baltique jusqu'à l'Ecosse, apportant des conditions assez froides sur une grande partie nord de l'Europe, de la Russie et de la Scandinavie à la mer Noire jusqu'au nord de l'Italie et sur les deux-tiers nord de la France. Ce froid s'accompagnerait de conditions sèches au plus près des hautes pressions, de la Suède aux bords de la mer Noire, alors que la neige tomberait plus souvent et abondamment qu'habituellement sur le nord de la Turquie et des Balkans à l'Angleterre en passant par l'Allemagne et le nord de la France. Neige également fréquente en Norvège. Un temps doux et humide est envisagé du Maghreb à la péninsule Ibérique jusqu'en Grèce avec des précipitations abondantes, fréquentes et parfois des orages.

En France :


Ecart thermique probable : -0,7 degré - Précipitations : excédentaires - Ensoleillement : déficitaire

Ce premier mois d'hiver 2016-2017 s'annonce... hivernal, ça tombe bien ! Un flux d'est à sud-est frais voire froid devrait en effet dominer sur la France, plus particulièrement sur une large moitié nord jusqu'aux Savoie. Un froid modéré et assez humide est attendu sur ces régions, occasionnant des chutes de neige assez fréquentes jusqu'en plaine. Dans le sud, l'humidité serait aussi de mise, mais sous une masse d'air de saison voire assez douce au sud de la Garonne. La pluie pourrait donc l'emporter en tombant en abondance. Quant à l'ensoleillement, il s'annonce globalement assez faible.

JANVIER

En Europe :


Les hautes pressions devraient s'étaler de la Russie aux Balkans jusqu'en Espagne. De part sa position, il devrait ainsi diriger l'air froid vers la Mer Caspienne et une grande partie du Bassin Méditerranéen jusqu'aux Baléares et jusqu'en Algérie. Cet air froid s'accompagnerait d'humidité du Proche-Orient à la Grèce avec des orages, des pluies excédentaires et des chutes de neige. Les dépressions quant à elles circuleraient entre l'Islande et la Scandinavie. Entre ces dernières et l'anticyclone, c'est donc la douceur qui devrait l'emporter du Portugal à une large moitié ouest de la France jusqu'en Scandinavie, en passant par les îles Britanniques, l'Islande et la mer Baltique. Beaucoup d'eau en perspective sur le Portugal, le Royaume-Uni et Irlande. Pluie et neige tomberaient abondamment côté scandinave. Du Maghreb à l'Europe Centrale jusqu'en Russie, les conditions s'annoncent au contraire bien sèches.

En France :


Ecart thermique probable : +1,2 degrés - Précipitations : déficitaire - Ensoleillement : excédentaire

L'hiver pourrait faire un pause... Le premier mois de l'année 2017 s'annonce en effet assez contrasté en France, entre douceur sur une large moitié ouest, températures de saison dans l'est et fraîcheur voire froid en... Corse ! Les gelées s'annoncent assez fréquentes dans le sud et l'est, assez rares en revanche sur le quart nord-ouest. Ce mois doux est toutefois susceptible de cacher une semaine hivernale, sous un froid sec assez intense. Les précipitations s'annoncent assez faiblardes, en particulier sur la moitié sud, davantage de saison sur un petit tiers nord. Quant à l'ensoleillement, il s'annonce globalement généreux, notamment sur les montagnes.