Météo agricole : quel temps pour les mois à venir ?

MAI 2020 :



En Europe :



Les conditions anticycloniques devraient rester en retrait sur l’océan et sur le Turquie, laissant des conditions météo souvent assez humides sur l’Europe. Un temps souvent dépressionnaire l’emporterait des îles Britanniques à la Scandinavie jusqu’au nord-ouest de la Russie où nuages et pluie prendraient l’avantage une bonne partie du mois, avec des températures faiblardes en sus de la Norvège et de l’Islande à l’Ecosse jusqu’à l’Irlande. Au milieu de ces différentes influences, une tendance humide et orageuse est attendue de la France à l’Italie jusqu’au nord de l’Afrique.


En France :


Ecarts : Température : +0,4 degré - Précipitations : de saison à faibles - Ensoleillement : de saison


Des hautes pressions à l’ouest de la péninsule Ibérique devraient assez largement protéger la France. Le temps s’annonce plutôt calme et assez sec au cours de ce mois de mai, souvent bien ensoleillé. Côté thermomètre, la douceur devrait dominer sur les trois-quarts du pays, épargnant sans doute les régions proches de la Manche jusqu’aux Pays de la Loire avec des pics de chaleur parfois importants.


JUIN 2020 :



En Europe :



Les hautes pressions domineraient du Portugal au nord de l’Italie jusqu’à la Mer Caspienne, alors qu’un minimum dépressionnaire récurrent apportait pluies et orages de la Tunisie au sud de l’Italie jusqu’en Grèce et à l’ouest de la Turquie. A l’inverse, un système dépressionnaire souvent présent en Mer du Nord apportait un temps humide à pluvieux du nord des îles Britanniques à la Scandinavie. Côté thermomètre, un excédent thermique en envisagé sur les bords de la Méditerranée et des Balkans aux portes de la Finlande. Peu de déficit en dehors du nord de la Russie et du nord de l’océan Atlantique.


En France :


Ecarts : Température : +0,3 degré - Précipitations : de saison - Ensoleillement : de saison


Entre hautes pressions au sud et dépressions au nord, la France devrait connaître une alternance de périodes calmes, ensoleillées et assez chaudes, avec des périodes plus pluvieuses et humides. Les précipitations seraient plutôt de saison, déficitaires près de la Méditerranée, mais excédentaires de la Bretagne au Nord. Côté thermomètre, un excédent est envisagé sur les régions méditerranéennes alors qu’une certaine fraîcheur s’imposerait sur les régions proches de la Manche et de la mer du Nord. Même distribution logique de l’ensoleillement d’un déficit au nord vers un excédent au sud.


JUILLET 2020 :



En Europe :



L’anticyclone des Açores devrait se situer chez lui, loin de sa position habituelle à cette période de l’année, laissant des basses pressions s’installer entre l’Islande et l’Ecosse. En conséquence, un temps frais et humide devrait s’imposer des îles Britanniques jusqu’au Danemark et à la Norvège. Des hautes pressions s’imposeraient en revanche de la Méditerranée à l’est de l’Europe, y apportant un temps sec, chaud et ensoleillé. Une tendance orageuse assez marquée concernerait les pays depuis l’Autriche à la Finlande sous des températures plus contrastées.


En France :


Ecarts : Température : 0,0 degré - Précipitations : de saison, faibles au sud, excédentaires au nord de la Loire - Ensoleillement : assez faible au nord, de saison à excédentaire ailleurs


La proximité des basses pressions écossaises devraient apporter un temps relativement humide au nord de la Loire une bonne partie du mois de juillet, notamment sur les Hauts-de-France. Les conditions estivales se cantonneraient surtout aux régions méridionales, plus particulièrement de la Côte d’Azur à la Corse avec un temps un peu plus chaud que la normale. Un mois de juillet globalement de saison, pouvant paraître un peu « frais » par rapport aux précédents étés régulièrement chauds.


AOUT 2020 :



En Europe :



Un système anticyclonique devrait largement s’imposer entre la Méditerranée occidentale et le sud de l’Allemagne, apportant un temps sec et chaud de l’Afrique du Nord à l’Angleterre et au Benelux en dehors de quelques salves orageuses parfois virulentes. Les dépressions circuleraient plutôt entre l’Islande, le nord de la Russie et la mer Caspienne, apportant des pluies et orages. Une poche de fraicheur devrait intéresser le nord-ouest russe et la moitié est de la Scandinavie.


En France :


Ecarts : Température : +1,2 degrés - Précipitations : sec, orages assez rares mais violents - Ensoleillement : important


Un « véritable mois d’été », chaud, sec et ensoleillé, chaleur plus modérée qu’envisagé précédemment. Les pluies s’annoncent assez rares et faibles en dehors de salves orageuses parfois violentes localement. Un fort ensoleillement est envisagé en toutes régions.


SEPTEMBRE 2020 :



En Europe :



Un anticyclone devrait dominer sur la France s’étalant vers le sud de la Scandinavie, protégeant une large partie ouest de l’Europe, un peu moins les îles Britanniques où quelques perturbations parviendraient à circuler. Des basses pressions relatives seraient au programme au nord de la mer Noire, apportant quelques pluies des Balkans à la Russie. Côté thermomètre, la douceur devrait intéresser le Maroc, la péninsule Ibérique, mais aussi l’Islande. Au contraire, une relative fraîcheur concernerait le nord de la Scandinavie et une large moitié est de la Méditerranée jusqu’aux Balkans.


En France :


Ecarts : Température : +0,5 degré - Précipitations : sec - Ensoleillement : important


Ce mois de septembre s’annonce très anticyclonique, sec, ensoleillé mais sous des températures proches des moyennes de saison. Les nuits s’annoncent toutefois assez fraîches, compensées par une certaine chaleur diurne. Peu de pluie en vue sur le pays et un très bon ensoleillement en toutes régions.


Source : MeteoNews