Comparatif des caméras d'élevageLes bovins sous haute surveillance

| par Rédaction Web-agri | Terre-net Média

Arrivées dans les exploitations agricoles depuis 40 ans, les caméras de surveillance ont évolué avec le secteur de l'élevage. Des premiers modèles fixes assurant la surveillance de deux animaux, elles ont su gagner en performance et en mobilité. Ne se limitant pas à détecter d'éventuelles infractions, les caméras deviennent aujourd'hui de vrais outils d'aide à la décision. Intéressant ou pas pour votre élevage ? Combien ça coûte ? Les éléments de réponse de la Rédaction.

Les bottes ou la tablette pour surveiller ses animaux, désormais vous avez le choix. Les bottes ou la tablette pour surveiller ses animaux ? Désormais, vous avez le choix. (©Agri Vidéo System’)

P asser à une surveillance de ses animaux par caméra offre une promesse attirante, la réduction de la pénibilité du travail : plus besoin de se lever la nuit et d’enfiler les bottes pour aller vérifier ses stabulations. Equiper son bâtiment d’élevage en caméra(s) de surveillance ne se fait pas sans une certaine réflexion. De par la diversité des matériels disponibles et leurs prix, il est important de se poser les bonnes questions avant d’acheter.

Avs Sofie  (© Agri Video System’)

Tout d’abord qu’est-ce que je veux surveiller avec ce système : les retours de chaleur, les mises-bas, des anomalies diverses (vache blessée, robot de traite ou autre équipement en panne) ? Par la suite, il faut un système de transmission de données adapté à l’exploitation (avec ou sans câbles). Libre enfin à chacun de choisir son support préféré pour consulter les images : télévision, ordinateur, et dans un contexte de recherche de toujours plus de mobilité, smartphone et tablettes.

2 maître mots : mobilité et simplicité

Concrètement, les éleveurs ont aujourd’hui à leur disposition des modèles allant de la caméra fixe à celle sur tourelle (surveillance sur 360°) et/ou sur rail. Tout dépend de la configuration du bâtiment. Si votre bâtiment est conçu en longueur (plusieurs box), il est conseillé d’opter pour un système sur rail, tandis que si vous n’avez qu’un grand box à surveiller, une caméra sur tourelle sera plus adaptée. Dans le cas des bâtiments anciens, avec des hauteurs de plafond basses, il existe des systèmes de caméra sous dôme.

Dans tous les cas, il est important de bien vérifier que le boîtier de la caméra est bien étanche. Dans le cas contraire, l’humidité pourrait entraîner la formation de condensation sur l’objectif, voire le rendre hors d’usage. Pour les caméras travaillant dans les infrarouges, attention également à prendre en compte la portée : d’une dizaine de mètres pour les modèles d’entrée de gamme, à une centaine pour les plus performants.

Sofie Le modèle d'Agri Video System. (©Agri Video System')  

D’une manière générale, les équipementiers proposent une visite sur l’exploitation avant toute installation pour s’adapter à votre bâtiment. Les marques mettent également l’accent sur la simplicité. Par exemple, le modèle Sofie, produit par Agri Video System’ , dispose d’une mémoire avec des positions enregistrées. Une touche actionnée à distance suffit à régler la caméra et à la positionner précisément.

Selon les équipementiers, ces caméras fonctionnent en continu ou sont activées par des détecteurs ou commandes à distance. 

La consultation des données se faisant en direct. Pour les éleveurs qui utilisent leur équipement également dans un rôle de surveillance de l’exploitation en général (contre les vols par exemple), il est possible de les associer avec un enregistreur. La Rédaction vous conseille alors de choisir une caméra dont l’enregistrement se fait sous stimuli pour limiter la quantité d’images et gagner en efficacité lors du visionnage.

Une fois en place, ce type de matériel requiert peu d’entretien : quelques mises à jour des logiciels utilisés pour le pilotage à distance, et un nettoyage/dépoussiérage annuel de l’objectif. Pour plus de simplicité d’utilisation, certaines caméras sont dotées d’un système de nettoyage qu’il suffit d’enclencher à distance.

Detecvel (©Detecvel)

Un prix d’appel sous les 400 €

Le dernier paramètre important à réfléchir est le mode de transmission des données de la caméra au support de consultation, car aujourd’hui les habitations ne sont plus forcément sur l’exploitation. Deux cas sont à distinguer. Premier cas, le bâtiment d’élevage est équipé d’une box internet, le plus simple est alors de connecter la caméra à cette dernière.

A l’inverse, dans le second cas, on peut opter :

  • pour une transmission câblée jusqu’à l’habitation (100 à 200 m, au-delà le prix est supérieur à celui d’un pont Wifi) ;
  • pour une connexion Wifi (jusqu’à 500 m de portée) ;
  • pour un pont Wifi (1 borne d’émission + 1 borne de réception) qui offre une portée allant jusqu’à 7-10 km dans les conditions optimales, c’est à dire sans relief ni obstacle. En cas d’obstacle, il est possible de passer par des bornes relais (par exemple alimentée par une unité photovoltaïque).

En cas de zone blanche, des sociétés comme Detecvel vont jusqu’à proposer une connexion par satellite. Précisons enfin qu’il est aussi possible d’intégrer la fibre optique lors de la conception du bâtiment (2,70 €/m).

Principe de fonctionnement d’un pont Wifi. Principe de fonctionnement d’un pont Wifi. (©Agri Vidéo System’)

En fonction du mode de transmission des données, il est possible de visionner les images sur sa télévision (connexion par câble ou sans fil), sur son PC (connexion par Wifi, Adsl, fibre optique, satellite) ou sur son smartphone/tablette (connexion par Wifi, Adsl, 3G). Dans ce dernier cas (3G) il faut alors faire attention au forfait téléphonique choisi et à votre consommation de Data (risque de consommation hors forfait ou de blocage en cas de forfait bloqué). La consommation de data dépend bien entendu de la qualité des images reçues. En moyenne, un forfait de 2 Go/mois vous permettra de visionner 20 min tous les soirs.

Camérail Le modèle Camérail. (©Optima) Alors faut-il sauter le pas ? Du côté de la facture, comptez de 390 € HT (hors pose) pour une caméra infrarouge fixe d’entrée de gamme, à plus de 10.000 € HT pour une solution complète multi-caméras et pilotable à distance. Comme tous les équipements de confort, mesurer la rentabilité de ces accessoires est difficile. Libre à chacun de mettre un prix en face de son confort. Selon les spécialistes du marché, au global, 15 % des élevages français seraient aujourd’hui équipés de caméras. Les élevages bovins allaitants étant beaucoup plus équipés que les élevages laitiers. Une situation qui s’explique notamment par la différence de prix des veaux, entre les deux filières, et de leur importance dans le résultat de l’exploitation.

Produit Sofie CowCam Optima Tourelle Detecvel
Marque Agri Video System' Luda Elektronik Camérail Detecvel
Installation du support de surveillance

(par constructeur)

- 1 caméra

- 1 éclairage Led asservi

- tourelle ou rail (avec possibilité d’évoluer de l’un vers l’autre)

(kit à monter soi-même)

- 1 caméra fixe Wireless

(par constructeur)

- 1 caméra pivotante

- 2 phares asservis

- 1 rail

- 1 moteur électrique pour le déplacement (4 vitesses)

(par constructeur)

- 1 caméra

- 1 rail

- 1 tourelle avec phare (lumière blanche) ou IR
Zoom

Vision diurne : jusqu’à 100 m (capable de lire une boucle de vache à 30 m)

Vision nocturne : jusqu’à 60 m en couleurs
Vision nocturne : 3 à 5 m en noir et blanc.

Vision diurne : jusqu’à 100 m

Vision nocturne : jusqu’à 100 m en couleurs
Vision diurne : jusqu’à 1.000 m
Vision nocturne : de 40 à 60 m en couleurs (selon l’angle de l’éclairage)
Angle de surveillance

Rotation sur 360°

Inclinaison sur 180°
Angle de vision : 90°

Rotation sur 360°

Inclinaison sur 120°

Rotation sur 360°

Inclinaison sur 120°
Transmission des données

* Par câble

* Wifi

* Adsl

* Fibre optique

Par antennes du bâtiment à l’habitation (800 m de portée).

Extension de signal à l’intérieur de la maison via le boîter VideoLink

* Par câble

* Wifi

* Adsl

*Par câble

*Wifi

*Adsl

*Fibre optique

*Par satellite (parabole)
Support d’observation

* TV

* PC

* Smartphone (selon type transmission)

* Moniteur Lcd sans fil de 2,5’’

* PC/TV connecté au VideoLink

* TV

* PC

* Smartphone (selon type transmission)

* TV

* PC

* Smartphone (selon type transmission)

Prix (hors pose)

A partir de 4.230 € HT pour un pack complet avec connexion Adsl A partir de 499 € HT Jusqu’à 7.500 € HT selon la longueur du rail (de 4.000 à 6.500 € HT pour un modèle sans rail) De 3.000 à 4.500 € HT selon les équipements, pour un pack tourelle Adsl.
Lien utile www.agri-video-system.com ludaelektronik.com www.camerail.com www.detecvel-tertrais.com
Pour en savoir plus, découvrez le témoignage d'un éleveur utilisant une caméra :  Jean-Nicolas Thiébaut : « Un gain de confort indiscutable »

Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article

DÉJÀ 1 RÉACTION


avnet
Il y a 1157 jours
Il existe d'autres solutions que ces systèmes de rail qui doivent embarquer des projecteurs et tout un appareillage enclin à des disfonctionnements qui nécessitent l'intervention de dépanneurs, qui viennent.. ou qui ne viennent pas.. Les caméra IP ont des capacités infrarouge bien plus élevées ( 200m pour certaines) et possèdent des zooms bien plus performants qui dans bien des situations pallie au fait qu'elles soient fixe ( rotation 360° et 180°), de plus il est facile maintenant avec un simple module d'interface relais, de commander à distance l'éclairage du bâtiment. Pour en savoir plus vous pouvez visiter agricam.fr ;)
Répondre