En MoselleDeux cas de fièvre charbonneuse détectés sur des bovins

| AFP

Deux cas de fièvre charbonneuse ont été constatés sur des bovins à Langatte (Moselle), a-t-on appris vendredi auprès de la préfecture, qui invite les éleveurs des zones à risques à vacciner leurs troupeaux.

L'élevage, situé dans le sud-est du département, « a été mis en observation dans l'attente notamment de la vaccination obligatoire des animaux d'élevage », indique la préfecture dans un communiqué. Les deux bovins contaminés par la fièvre charbonneuse ont été nourris « avec du fourrage provenant de zones à risque », précise-t-elle. « Cet épisode rappelle la nécessité pour les éleveurs des zones concernées historiquement par des cas de charbon, de vacciner les animaux avant la mise à l'herbe ainsi que les bêtes auxquelles est destiné du fourrage récolté sur des parcelles avec un historique lié à cette maladie », est-il conseillé.

En 2016, un épisode de fièvre charbonneuse avait concerné huit foyers durant l'été et une campagne de vaccination avait été entreprise sur 15 communes. « La fièvre charbonneuse est une maladie due à la bactérie Bacillus anthracis (qui) contamine principalement les animaux, mais peut également atteindre l'homme », ajoute la préfecture. Cette maladie, qui « affecte surtout les ruminants » même si « la plupart des mammifères y sont sensibles », se transmet par « l'ingestion des spores de la bactérie », est-il expliqué. « La transmission du charbon entre animaux est très rare ». L'homme est contaminé par le « contact ou l'ingestion d'animaux infectés » et « la transmission du charbon d'une personne à une autre est très peu probable », est-il précisé. « Les derniers cas humains en France remontent à 2008 », selon la préfecture.


Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article

Soyez le premier à commenter cet article