Lu sur le forum et dans les commentairesDes élevages pertubés par des nuisances électromagnétiques

| par Delphine Scohy et Céline Clément | Terre-net Média

Baisse de production, cellules, coups de pattes en salle de traite... Et si ces perturbations étaient dues aux antennes relais à proximité, aux éoliennes, ou aux panneaux photovoltaïques ? Les lecteurs de Web-agri s'interrogent sur le forum et dans les commentaires de l'article sur les courants parasites, paru la semaine dernière. Mais la géobiologie, qui n'est pas très répandue en France, recèle encore bien des mystères.

paroles de lecteurs courants parasites en elevageLes nuisances liées aux courants parasites, on « s'en passerait bien », juge Steph72. (©Terre-net Média) 

Une discussion sur les courants parasites en élevage vient d'être ouverte sur le forum de Web-agri. Plusieurs participants y ont pris part et il semblerait que pas mal d'exploitations laitières soient confrontées à des perturbations électromagnétiques.

Steph72 lance la conversation : « Depuis que l'antenne relais a été montée, j'ai eu des soucis sur l'élevage (mammites, cellules) atténués par le changement de prise de terre mais depuis que l'on est passé à la 4G, le niveau d'étable a diminué et les vaches piétinent en salle de traite. Je connais d'autres éleveurs confrontés aux mêmes problèmes et certains sont en liquidation. J'ai aussi appris que certains producteurs ont eu des soucis depuis que des éoliennes ont été montées. Bref des nuisances dont on se passerait bien... »

« On ne peut pas régler toutes les difficultés d'un coup de baguette magique »

Plusieurs lecteurs lui ont répondu comme Marisa29 qui lui conseille de faire appel à un géobiologue ou Jacky qui explique : « Cela fait un an que je me prends la tête avec ce mot "géobiologie". Depuis la construction du bâtiment en 2009, pratiquement tout en bois, j'observe un comportement anormal chez les vaches en salle d'attente et de traite (stressées, elle ne veulent pas rentrer, surtout du coté gauche, et elles lèvent les pattes au moment du nettoyage des trayons et de la pose des manchons). En termes de mammitescellules et repro, ce n'est pas terrible. J'ai fait appel à un géobiologue référencé (1000 € au passage) sans aucun résultat, mais il m'a fait prendre conscience de la problématique. J'ai contacté un autre géobiologue (proche de chez moi à moins de 10 km avec qui j'ai travaillé en étroite collaboration. Je suis réceptif au pendule et aux baguettes... Quelques points ont été améliorés : l'abreuvement et le stress des vaches en salle de traite. Par contre, concernant les cellules et la repro, ce n'est pas mieux. La géobiologie est très complexe et notre environnement évolue tous les jours alors il faut être humble dans ce domaine et ne pas prétendre régler toutes les difficultés d'un coup de baguette magique. Récemment, j'ai fait deux jours d'initiation à la géobiologie, organisés par la Chambre d'agriculture et animés par Luc Leroy. C'était super intéressant. Dans ce domaine, j’avance pas à pas. »

Plusieurs messages ci-dessous sont extraits des commentaires de l'article :
Courants parasites − Une prise de terre pour limiter le stress des vaches !

Gérard Ballon via Linkedin : « Au cours de ma longue carrière, je ne compte pas le nombre de cas où j'ai conseillé le passage d'un géobiologue. Et curieusement, la situation s'est très nettement améliorée : réduction du nombre de mammites et de cellules, amélioration de la fertilité des vaches, etc. »

La géobiologie, une solution efficace ? 

Benoît Bebin via Linkedin : « Il est important de prendre conscience du nombre important de nuisances engendrés par des failles, des veines d'eaux souterraines et toute autre pollution générée par l'environnement. Avant de commencer des travaux, même pour agrandir un bâtiment, mieux vaut demander à un géobiologue d'étudier le sous-sol en profondeur et les lieux en général. Les enjeux sont en effet très importants : les performances technico-économiques et la pérennité de l'exploitation en dépendent ! Il ne faut pas non plus oublier les aléas climatiques à répétition : les alternances de sécheresses et d'excès d'eau engendrent des fissures visibles sur nos maisons, nos bâtiments et nos routes. Un conseil : vérifiez régulièrement vos parcelles, elles peuvent parfois être hors service en raison d'un fil de cuivre rompu. Je vous recommande également le livre très intéressant de Jacques La Maya, "médecine de l'habitat", publié en 1983. Les nuisances électromagnétiques se sont amplifiées ces dernières années avec la modernisation des bâtiments d'élevage, qui comportent beaucoup de matériaux conducteurs (tubulaires, racleurs, robots... ). Observez bien vos animaux, leur comportement vous dira tout ou presque... »

Fink : « Attention à privilégier les géobiologues qui travaillent avec leur ressenti et non leur portefeuille ! C'est comme les magnétiseurs, beaucoup vont passer sur ta ferme : ils trouveront tous un truc et te promettront que tous tes ennuis vont disparaître en empochant leur petite enveloppe. Et finalement, rien ne changera ou pas grand-chose. Le mien est passionné et ne cherche pas à faire du business. »

Man : « J'ai fait intervenir quelqu'un sur la ferme hier et on se donne un délai d'un mois pour obtenir des résultats. »

Steph72 : « Ce n'est pas simple. Il m'a fallu trois géobiologues pour atténuer les nuisances et tout n'est pas encore résolu puisque l'antenne, qui est à moins de 300 m des bâtiments, est passée en 4G. Depuis que la puissance a augmenté, le lait, lui, a diminué. »

Man : « Mais comment fait-on pour être bien conseillé ? J'ai fait intervenir un géobiologue, mais les soucis sont restés les mêmes. »

Prise de terre, éoliennes, antennes, lignes hautes tensions...

Jacky ajoute : « Autre point important : les défauts d'isolement sur votre tableau électrique. Faites le vérifier par votre électricien avec un mégohmmètre et vous risquez d'être surpris. En ce qui me concerne, j'ai un défaut d'isolement sur le tank à lait (dont nous ne sommes pas propriétaire). Il y a donc du courant qui ne va pas où il faut et qui retourne dans le sol (salle d'attente et de traite). Bonjour la galère avec la laiterie ! »

Fink : « D’après l'auteur de l'article sur les courants parasites, les soucis proviennent de sources d’électricité vagabondes. C'est vrai que les engins de démarrage électrique, les chiens de troupeau, etc. perturbent les animaux. (...) »

Mimi49 témoigne : « Une éolienne devrait être prochainement installée à proximité de notre ferme. Après avoir insisté, le développeur engage une étude et nous (l'association) envisageons aussi de le faire. On a beau être pour cette initiative, ce n'est pas pour autant qu'elle doit aboutir à n'importe quel prix. C'est ainsi que les projets controversés peuvent devenir acceptables. Et ce n'est qu'en prenant des précautions que l'on avancera sur ces problématiques trop longtemps sous-estimées. »

Là dessus, Steph72 conclut : « Que ce soit des éoliennes, des antennes relais et des lignes à très haute tension, s'il y avait plus d'études d'impact, il n'y aurait pas autant de problèmes dans les élevages. On met des éoliennes sur des failles sans se soucier des conséquences. C'est pareil pour les antennes placées à moins de 400 m des habitations et des étables... Les fabricants se foutent de la santé des personnes et encore plus de celle des animaux. Et ils parlent de mettre la 5G ! »

Vous soupçonnez vous aussi des problèmes de courants parasites sur vos élevages ? Venez échanger avec ces éleveurs sur le forum de Web-agri !

Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article

DÉJÀ 4 RÉACTIONS


Next-up
Il y a 13 jours
Autres jugements :
http://videos.next-up.org/France3/TgiTulleCondamneRteThtTroublesSanitairesAnimaux/14112008.html
http://www.next-up.org/pdf/AfpThtEffetsCemAnimauxLaJusticeCondamneRTE14112008.pdf

Éleveurs et courants vagabonds
http://videos.next-up.org/France2/THT_Sante_et_courants_vagabonds/07_01_2013.html
Répondre
gérard
Il y a 17 jours
Les effets biologiques observés dépendent de la fréquence et de la puissance du champ électromagnétique : pour les champs de haute fréquence (radars, antennes de la télécommunication) ou des courants induits dans le corps qui perturbe le système nerveux ou cardiaque dans le cas des champs électromagnétiques de basse fréquence (équipements et appareillages électriques, lignes à haute tension) : "La prévention des risques des champs électromagnétiques" : http://www.officiel-prevention.com/protections-collectives-organisation-ergonomie/rayonnements/detail_dossier_CHSCT.php?rub=38&ssrub=126&dossid=338
Répondre
Next-up
Il y a 22 jours
Il existe de nombreux jugements, souvent avec Appels sur le sujet, en voici un totalement inusité concernant un éleveur qui démontre une prise de conscience des problèmes par RTE :
http://www.next-up.org/pdf/Jugement_Cour_Administrative_Appel_Lyon_RTE_Contre_Eleveurs_Porcin_22_03_2007.pdf
Répondre
Next-up
Il y a 22 jours
Un reportage sur le sujet :
https://videos2.next-up.org/Elevage_couplage_HF_BF.html
Répondre