Mortalité des agneaux16 % en moyenne avec peu de marges de progrès

| par | Terre-net Média

D'après les résultats de l'enquête nationale des réseaux d'élevage ovins viande, le taux de mortalité des agneaux atteint 16 % en moyenne, mais avec d'importants écart d'un élevage à l'autre.

élevage ovin
De nombreux éleveur n’enregistrent pas de façon exhaustive
les agneaux morts, notamment les avortons et les morts nés. (© Terre-net Média)

En élevage ovin, le nombre d’agneaux produits par brebis et le taux de mortalité des agneaux, impactent directement le revenu des éleveurs. Pour en comprendre les causes, l’Institut de l’élevage publie une enquête menée par les réseaux d’élevage ovins viande sur le ressenti des éleveurs ainsi que les modalités de conduite et de gestion sanitaire des troupeaux. L'épidémie du virus de Schmallenberg n'explique pas tout. Elle ne fait qu'aggraver un phénomène qui a toujours inquiété les éleveurs. 

16 % de mortalité avec d’importantes variations

Sujet de préoccupation pour 90 % des éleveurs, la mortalité des agneaux est considérée comme un réel handicap économique pour un tiers des éleveurs. Sur les 353 éleveurs enquêtés dans l’hexagone, près de 3 % d’entre eux ne notent pas les avortons et 20 % les morts après sevrage. Parmi les 170 élevages où les enregistrements semblent exhaustifs, le taux de mortalité median se situe à 16 % pour l’année 2009. Un quart de ces élevages ont un taux inférieur à 10,5 % et un quart affichent un taux de mortalité supérieur à 18,7 %. Plus de la moitié des éleveurs estiment que ce taux de mortalité reste plutôt stable d’une année sur l’autre. Néanmoins, « malgré l’importance des écarts de taux de mortalité des agneaux entre élevages, près de trois quart des éleveurs interrogés jugent leur marge de progrès faible, voire inexistante », mentionne l’enquête.

Causes de mortalité
Principales causes de mortalités. Cliquez sur le graphique pour l'agrandir.

Les causes de mortalité évoluent avec l’âge des agneaux et sont nombreuses. En moyenne, chaque éleveur cite onze causes différentes. (© DR)

Des éleveurs pourtant attentif durant l’agnelage

Les avortements et les agneaux mort-nés représentent plus de 37 % du total des agneaux morts et 53 % meurent entre la naissance et le sevrage. Si la conduite des brebis gestantes semble bien gérée (séparation des agnelles des multipares, échographie, réallotement des brebis non gravides,…), « la conduite durant l’agnelage n’est pas toujours optimale », observe le réseau d’élevages. La moitié des éleveurs réalise des agnelages en petits lots de 50 brebis ou moins et un quart ont des lots physiques de mise bas dépassant les 100 brebis, ce qui rend la surveillance des agnelages plus difficiles. « Les éleveurs sont très présents pendant le pic d’agnelage et savent quand intervenir », fait remarquer l’enquête. Ils sont 83 % à déclarer ne pas laisser les brebis plus de trois heures sans surveillance, y compris la nuit. D’après le ressenti des éleveurs, cette charge de travail importante ne semble pas être ressentie comme un handicap, car les trois quart des éleveurs ne se sentent rarement ou jamais dépassés par la charge de travail durant les agnelages, pourtant vus comme très exigeants.

Le manque d’hygiène et de vaccination mis en cause ?

Quasiment tous les éleveurs utilisent des cases d’agnelage. 42 % les utilisent systématiquement, 20% uniquement pour les portées multiples et 59 % systématiquement pour les agnelles. « Si les bonnes pratiques sanitaires sont connues, elles ne sont ne sont pas toujours appliquées. C’est notamment le cas pour le choix des brebis à réformer, l’aide à l’agnelage, la surveillance de la prise du colostrum à la tétée et certaines pratiques d’hygiène (vides sanitaires parfois trop courts, hygiène du matériel d’allaitement artificiel, de bouclage ou de caudectomie,…) ». De manière générale, les éleveurs se forment afin de mieux gérer l’aspect sanitaire du troupeau. De même, ils n’hésitent pas à demander conseil auprès de leur vétérinaire, techniciens ou auprès d’autres éleveurs.

Vaccins agneaux
Vaccination des agneaux. Cliquez sur le graphique pour l'agrandir.

Un éleveur sur cinq ne fait aucune vaccination. Dans la majorité des cas, seules une ou deux maladies sont ciblées (entérotoxémies, chlamydiose...)
(© DR)

 

Pour en savoir plus, cliquez sur Idele

Télécharger l'enquête sur la mortalité des agneaux

 

N.B : Source : Institut de l'élevage / Idele Enquête nationale des réseaux d'élevage ovins viande : « mortalité des agneaux : ressenti des éleveurs et modalités de condute et de gestion sanitaire des troupeaux ».

Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article

Soyez le premier à commenter cet article