Charges

Charges fixes, variables et sociales, des infos pour mieux gérer votre entreprise.

1Octobre
Conjoncture laitière

Robotisation, sécheresse, Brexit, Pac : les points clés du contexte laitier

Sur le marché laitier, « la situation s'améliore », estime Jean-Christophe Roubin malgré la sécheresse qui impacte les stocks fourragers et les trésoreries des éleveurs. Le directeur de l'agriculture au Crédit agricole SA souligne, en 2019, une nette reprise de la robotisation des élevages laitiers dans une conjoncture qui reste incertaine, notamment à cause du Brexit en cours de négociation et de la prochaine réforme de la Pac.

12Aout
Employeurs agricoles

Comment mettre en place les tickets Cesu ?

Le Chèque Emploi Service Universel (Cesu) est utilisé pour rémunérer la plupart des travailleurs à domicile et certains services extérieurs. Il s'adresse aux salariés, mais aussi aux chefs d'entreprise agricole, qu'ils soient ou non employeurs.


17Mai
Paroles de lecteurs

Le boom de l'export français de produits laitiers fait du bruit en élevage

Le boom des exportations françaises de produits laitiers en 30 ans, sujet d'une étude de FranceAgriMer, a eu un grand retentissement auprès des lecteurs de Web-agri. Selon eux, il s'est fait au détriment des exploitations et des éleveurs laitiers dont le nombre a fortement diminué sur la même période. Car si l'export a augmenté, notamment en valeur, le prix du lait et le revenu des producteurs se sont considérablement dégradés.

25Avril
En bovin viande

Coûts, valeur ajoutée et productivité : les trois facteurs clés de la résilience

Crise sanitaire, envolée des prix des matières premières, sécheresse... : les éleveurs de bovins viande font face à de nombreux aléas, d'où l'importance de sécuriser leur système et rendre leurs exploitations moins sensibles aux évènements. Cela passe par la maîtrise des coûts de production, la valorisation des produits avec création de valeur ajoutée et la productivité du travail.

4Février
Coût alimentaire

Concentré de production : un plus qui doit valoir le coût !

Peut-on réduire voire supprimer le concentré de production pour améliorer l'efficacité économique de l'élevage ? La réponse est : oui. Selon les chercheurs de la station de Trévarez, l'efficacité du concentré de production est faible et sa rentabilité est à évaluer au cas par cas en comparant son prix d'achat au prix du lait payé aux producteurs.

21Janvier
Lu sur les réseaux

« Éleveurs, combien payez-vous vos salariés agricoles ? »

Trouver un salarié : un véritable casse-tête pour de nombreux éleveurs. Deuxième problématique : à quel prix ? Sur les réseaux sociaux, dans les groupes d'éleveurs, la main d'½uvre est un sujet qui revient souvent. Les instituts techniques s'y penchent également. Faut-il embaucher ? Si oui, quelle sera la rémunération du salarié ? Comment le fidéliser ? Sur ces questions, chacun a sa petite idée...

18Janvier
Paroles de lecteurs

Les revenus agricoles, l'article le plus commenté de la fin de l'année 2018

L'article annonçant une hausse de 18,3 % du résultat net des agriculteurs l'année dernière, paru le 18 décembre sur Terre-net, obtient le record de réactions de lecteurs de fin 2018. Pas étonnant qu'un tel chiffre ait fait bondir les producteurs vu les difficultés économiques que connaissent bon nombre d'entre eux. Selon la plupart des commentaires en effet, ces données ne reflètent absolument pas la réalité du terrain.

21Décembre
2018
Comptes de l'agriculture 2018

Réagissant à la publication des comptes de l'agriculture 2018, les céréaliers de la FNSEA craignent davantage encore les résultats de l'année prochaine. « La situation n'est pas en passe de s'améliorer, puisque les charges pesant sur la profession risquent d'augmenter drastiquement, à l'instar de la redevance pour pollution diffuse ».

18Décembre
2018
Revenus agricoles 2018

Le résultat net des agriculteurs en hausse de 18,3 %

L'Insee a dévoilé ce mardi 18 décembre 2018 ses prévisions de résultats agricoles pour l'année 2018. Selon l'institut, la valeur ajoutée brute aux coûts des facteurs a augmenté de 6,7 % en un an en termes réels. Compte tenu de la poursuite de la baisse du nombre d'agriculteurs, le résultat net des exploitants agricoles serait en hausse de 18,3 % par rapport à 2017. Selon les chambres d'agriculture, ce chiffre s'explique notamment par un « coup de frein sur les charges et les investissements ». L'APCA estime que « l'essentiel des impacts négatifs de la sécheresse pourrait se manifester en 2019. »