Articles écrits par Delphine Scohy

Retrouvez sur les réseaux sociaux :

Delphine Scohy sur Google+ Delphine Scohy sur Twitter Delphine Scohy sur Facebook Joindre Delphine Scohy par email

Jeune diplômée ingénieure en agriculture et spécialisée en élevage (diplômée de l'institut polytechnique UniLaSalle Beauvais), Delphine Scohy a rejoint la rédaction de Web-Agri en juillet 2017. Avec une expérience de conseil en élevage et un entourage agricole, Delphine est passionnée par les productions animales, notamment par les bovins laitiers et allaitants.

Les 15 derniers articles écrits par Delphine Scohy

16Octobre
Prim'holstein

Denis Biéri, PHF : « La Holstein conservera sa première place encore longtemps »

« La Prim'holstein a encore de beaux jours devant elle », Denis Biéri en est convaincu. Le directeur de Prim'holstein France l'explique : après avoir acquis une base solide en production, la vache laitière la plus répandue au monde devrait voir ses fonctionnels s'améliorer d'années en années. Au niveau des accouplements, le choix des éleveurs devrait encore s'élargir afin de proposer des vaches qui s'adaptent à tous les systèmes, du plus intensif au plus économe.

15Octobre
Engraissement

Atless évalue le risque de troubles respiratoires des jeunes bovins

Les troubles respiratoires sont un fléau pour les éleveurs de jeunes bovins. Si la vaccination est possible, elle n'est pas toujours efficace et reste couteuse. Dans le cadre du projet Sant'Innov, Ter'élevage et ses partenaires lancent l'outil Atless qui évalue le niveau de risque BPIE des lots d'animaux en centre de tri.

15Octobre
Nutrition des bovins

M. Vagneur, vétérinaire : « apporter des fibres sans déconcentrer la ration »

Désialis présentait au Space 2018 son ouvrage « La fibre dans les rations des vaches laitières ». L'occasion d'interroger Michel Vagneur, vétérinaire et consultant en nutrition animale sur le rationnement. Selon lui : « il faut trouver le bon compromis pour apporter de la fibre et ainsi éviter l'acidose mais sans déconcentrer la ration ».

12Octobre
Salle de traite mobile

Camille Marguet (25) : « Les vaches sont traites 6 mois de l'année au pâturage »

Produire du lait pour la fabrication du Comté demande de respecter un certain cahier des charges dans lequel le pâturage compte beaucoup. C'est le cas de Camille Marguet, éleveur laitier du Doubs qui fait pâturer ses animaux 6 mois de l'année. Si ses champs sont trop éloignés de l'exploitation pour que les vaches aillent se faire traire, Camille a trouvé la solution : c'est la salle de traite qui vient aux vaches ! Équipé d'une salle de traite mobile, l'éleveur fait tourner ses animaux d'une parcelle à l'autre en déplaçant son outil de traite qui est, malgré ce qu'on pourrait croire, confortable, moderne et pas plus cher qu'un tracteur.

11Octobre
Lait de foin

Didier Le Hec, éleveur : « un lait payé 50 % plus cher que le conventionnel »

Issu d'Autriche, le lait de foin arrive en France. En ramenant cette filière dans l'hexagone, les éleveurs laitiers herbagers espèrent décrocher des contrats avec les laiteries et par conséquent une meilleure rémunération de leur production. « Ce n'est pas une opération commerciale, c'est une véritable filière avec un lait issu d'une alimentation composée à 75 % d'herbe et de foin », insiste Didier Le Hec, éleveur et président de l'association.

9Octobre
Vu sur les réseaux

L'heure est au taillage de haies !

L'automne est là, les pics de travail (dont la moisson et les ensilages font partie) sont passés. L'heure est à l'entretien des haies. Sur les réseaux sociaux, les agriculteurs expliquent l'utilité de ces niches à biodiversité et l'importance de les entretenir.