LoupsEmmanuel Macron veut remettre « l'éleveur au milieu de la montagne »

| AFP

Emmanuel Macron a plaidé jeudi pour remettre « l'éleveur au milieu de la montagne » en réfléchissant à la « place » du loup « dans des éco-systèmes qui lui pré-existent », lors de ses voeux au monde agricole à Saint-Genès-Champanelle (Puy-de-Dôme).

« Nous avons pris des engagements, nous sommes tous attachés à la biodiversité (...) mais le plan loup, il faut qu'il soit fait et pensé dans les territoires où on le décline », a déclaré le chef de l'Etat.

« Il ne faut pas penser l'agriculture, les éleveurs et leurs troupeaux autour du loup » mais « il faut savoir comment le loup trouve sa place dans des éco-systèmes qui lui pré-existent », a-t-il poursuivi. « Je ne remets pas l'église au milieu du village mais en quelque sorte l'éleveur au milieu de la montagne. Ça va mieux en le disant », a insisté Emmanuel Macron.

Dans cette perspective, Emmanuel Macron a dit vouloir se donner « tous les moyens de précaution » pour « protéger les troupeaux ». Il a aussi revendiqué « assumer un modèle d'agro-pastoralisme (...) qui ne doit pas être fragilisé par un autre objectif ».

Un quatrième plan national sur le loup (2018-2023), dénoncé par les représentants des éleveurs, est soumis depuis le début du mois et jusqu'au 29 janvier à une consultation publique. Il se fixe notamment comme objectif d'assurer la viabilité de l'espèce sur le territoire, en visant 500 loups avant la fin du quinquennat, contre environ 360 actuellement.

Ce plan « sera décliné dans les territoires et il faut que cela se passe avec beaucoup de calme », a déclaré jeudi Emmanuel Macron, alors qu'une soixantaine de personnes a pacifiquement manifesté contre le loup, selon la gendarmerie, en marge de la visite de M. Macron à Saint-Genès-Champanelle. « Ce qu'a dit le Président nous donne satisfaction », a estimé Laurent Pinatel, porte-parole de la Confédération paysanne, qui avait organisé cette manifestation. « Nous avons été entendus et on pense qu'on peut maintenant sortir par le haut de ce problème. On ne demande pas d'exterminer tous les loups, mas ceux qui posent problème. Il y a trop de loups en France et il faut donner priorité a l'éleveur sur le loup », a-t-il encore réagi.


Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article

DÉJÀ 3 RÉACTIONS


ouragan
Il y a 268 jours
Une fois la certitude du nombre de loup minimisé, voyons ce qu'il en est de ces loups:
Les résultats des nouvelles analyses et la discordance qu’elles présentent avec les explications officielles nécessitent un accès à l’information qui nous est illégalement refusé par l’O.N.C.F.S. et qui appelle par conséquent des actions juridictionnelles.

Afin de faire preuve de leur bonne foi, les collectifs d'éleveurs se sont pliés à une procédure. «Les prélèvements sont effectués en double devant un huissier et le maire, puis un prélèvement est donné à l'agent de l'ONCFS», indique Yann Souriau. Une procédure que n'agrée pas l'office, il vient d'ailleurs de refuser un prélèvement. Jointe hier par téléphone à son siège parisien, la structure n'a pas répondu à nos questions sur les résultats d'analyse.

L’analyse génétique nucléaire a révélé un fort pourcentage d’hybridation entre un chien de race berger allemand et un loup d’origine balte, formule que nous avons retrouvée à de nombreuses reprises depuis le début de notre démarche prospective.
http://leloupdanslehautdiois.blogspot.fr/2018/01/loup-les-soupcons-de-la-fable-du-loup.html
Répondre
bon sens
Il y a 268 jours
Choisir entre le loup et les éleveurs
qui entretiendra la montagne, la nature??
petite vidéo très explicite:
https://www.youtube.com/watch?v=GB5yPyNlVjM
Répondre
ouragan
Il y a 268 jours
Toute la politique des loups est remise en cause par le manque de transparence:
De 1992 (2 loups) à 2011 29% de croissance offoicielle pour arriver à 250 loups 4913 victimes dans 13dpts
2012 25 % de croissance et 250 loups  6120 victiùmes dans 16 dpts
2013 20 % de croissance et 250 loups  6161 victimes et 21 dpts
2014 20 % de croissance et 301 loups  8577 victimes et 29 dpts
2015 16 % de croissance et 282 loups 8964 victimes et 29 dpts
2016 16 % de croissance et 300 loups pour plus de 9600 victimes
2017, on parlait de 360 en début d'année et aujourd'hui de 400 !!!!! Nombre d’attaques, de victimes de ZZP, de dpts en hausse, mais nombre de loup stagnant.
Répondre