Peste porcine africaineRenforcement des mesures de protection à la frontière franco-belge

| AFP

Le ministère français de l'agriculture a annoncé lundi l'extension du périmètre de la zone d'observation mise en place pour prévenir l'arrivée de la peste porcine africaine (PPA) aux frontières, tout en assurant que la France était toujours indemne de la maladie.

« La France est à ce jour indemne de peste porcine africaine », selon un communiqué du ministère, qui annonce le renforcement des mesures de protection à la frontière avec la Belgique suite à un avis de l'Agence française de sécurité sanitaire (Anses). Le ministère de l'agriculture a étendu le périmètre de la zone d'observation mise en place dans le cadre des mesures de prévention de la PPA «dans le département des Ardennes le long de la frontière belge », selon le texte.

Une clôture a été érigée dans les départements des Ardennes, de la Meuse et de la Meurthe-et-Moselle, afin de délimiter une zone blanche, dépeuplée de sangliers, et une zone d'observation au regard de la zone infectée en Belgique, rappelle le ministère. « Les travaux de clôture sont désormais terminés, avec un total de 132 km de clôtures qui sont raccordées aux clôtures belges », indique le communiqué.

Par ailleurs, l'arrêté introduit des dérogations à l'interdiction d'activité en forêt autorisant l'exploitation de bois de chauffage pour les particuliers, réservé à un usage domestique. L'apparition d'un foyer mi-novembre dans l'ouest polonais avait déjà inquiété la filière tant en Allemagne qu'en France. Mais la découverte début décembre d'un sanglier porteur de la peste porcine africaine (PPA) à Nowogrod Bobrzanski, à seulement quarante kilomètres de la frontière allemande, a mis les autorités en alerte.

Inoffensive pour les humains, cette maladie virale très contagieuse entraîne des hémorragies qui peuvent être fatales en quelques jours chez les sangliers et porcs domestiques. Aucun vaccin n'a encore fait ses preuves. La maladie fait aujourd'hui des ravages en Chine et a entraîné une forte hausse des importations de porc, venant notamment des élevages français.


Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags :


A lire également

   Rechercher plus d'article

Soyez le premier à commenter cet article