[Data] Chasse, surfaces détruites, coûtLe panorama complet, département par département, des dégâts de sangliers

| par | Terre-net Média

Un comité de lutte contre les dégâts de gibier est installé par le ministère de l'agriculture jeudi 6 septembre. 700 000 sangliers ont été abattus en 2017-2018. Un record qui témoigne d'une surpopulation alarmante : la France en compterait autour de 4 millions. Les dégâts qu'ils causent sur les cultures agricoles - maïs, prairies, blé surtout - sont de plus en plus importants et coûtent autour de 50 M€, dont 30 M€ d'indemnisations aux agriculteurs. La situation reste très contrastée d'une région à l'autre. Certains départements, notamment du sud de la France et du Grand Est, concentrent les abattages, mais aussi les surfaces et cultures détruites.

Attention, un sanglier peut en cacher des milliers d'autres. Attention ! Un sanglier peut en cacher des milliers d'autres. (©Watier Visuels)

S elon les données de l’ONCFS (Office national de la chasse et de la faune sauvage) et de la FNC (Fédération nationale des chasseurs), le tableau de chasse national pour le sanglier a atteint des niveaux record. Pour la saison cynégétique 2016-2017, les chasseurs ont abattu 693 613 sangliers, soit 50 % de plus qu’il y a 10 ans. C’est aussi 8 fois plus qu’il y a 30 ans ! Cette explosion de prises des chasseurs témoigne sans aucun doute de leur prolifération. Il y aurait environ 4 millions de sangliers en France.

Les départements d’élevage sont particulièrement touchés par cette explosion des populations et des abattages de sangliers. En un an, le nombre de sangliers abattus a augmenté de 50 % dans l’Ain, et de 42 % dans le Finistère.

Dans les départements du Grand Est, les chasseurs ont abattu plus de 10 000 sangliers l'an passé

Nombre de réalisations (abattages) en 2016-2017

Les abattages de sangliers ont fortement augmenté dans le Grand Ouest et le Sud

Evolution des réalisations entre 2006-2007 et 2016-2017

Dégâts de sangliers : des surfaces détruites très hétérogènes d'un département à l'autre

Nombre d'hectares de maïs, prairies et blé, impactés par des dégâts de sangliers en 2016

(Les données ne sont pas disponibles pour les départements suivants : Meurthe-et-Moselle, Moselle, Nord, Loiret, Bas-Rhin, Haut-Rhin, Corse-du-Sud et Haute-Corse, Territoire-de-Belfort)

Jusqu'à 1,22 M€ d'indemnisations dans le département de la Meuse !

Au plan national, les indemnisations des agriculteurs au titre des dégâts de gibiers, et de sangliers en particulier, sont en augmentation. En 2017, le coût des dégâts de gibier s'est élevé à 50 M€ (hors coût de gestion administrative), dont près de 30 M€ d'indemnisations aux agriculteurs, 5 M€ de frais d'expertise, et 15 M€ de dépenses en prévention.

Mais les données départementales 2016 révèlent d'énormes écarts. Ainsi, la Fédération départementale des chasseurs de la Meuse a versé plus de 1,22 M€ d'indemnisations aux agriculteurs en 2016 !

Attention toutefois à l'interprétation de ces données : il n'est pas possible de rapprocher les surfaces détruites et le montant d'indemnisation, d'une part parce que les barèmes d'indemnisation diffèrent légèrement d'un département à l'autre, et surtout, parce que le niveau d'indemnisation dépend de la nature de la culture détruite : maïs, prairies, blé et vignes ne sont pas indemnisés au même tarif.

Montant des indemnisations des agriculteurs au titre des dégâts de sangliers en 2016

(Les données ne sont pas disponibles pour les départements suivants : Meurthe-et-Moselle, Moselle, Nord, Bas-Rhin, Haut-Rhin, Corse-du-Sud et Haute-Corse, Territoire-de-Belfort)


Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article

DÉJÀ 41 RÉACTIONS


Patou
Il y a 43 jours
Quel endroit du 24?svp car moi aussi je pratique l agro écologie et faut pas hurler mais quand même des fois c est lourd !
Répondre
tevbef
Il y a 2 jours
Ne désespèrez pas, ça va venir, quand les sangliers auront tout détruit autour de vous ! Patience .
Répondre
jean-pierre 24
Il y a 47 jours
C'est génial ces fameuses personnes à qui se plaine du sanglier. Sans aucune connaissance du sujet alors qu'il se dise rurales et cultivateur. Mais excusez-moi. Je suis propriétaire en Dordogne j'ai des exploitations en agroécologie 70 hectares de polyculture et autours j'ai du bois 120 hectares de bois et je n'ai cassis pas de dégâts (environ 1,5 % de mes terres cultivées). Bref temps que la plèbe dans son dénit du plus absurde ne se remet pas en question sur ces pratiques. Ils continueront de tuer toute forme de vie pour le bien-être de leurs cultures malades.
Répondre
Toto
Il y a 43 jours
Et autant de dégâts dans les élevages de porc : des dizaines de milliers de cochons à abattre pour raisons sanitaires et quelques centaines d'éleveurs en faillite
Répondre
Rp
Il y a 54 jours
En effet la ppa arrive, pas de vaccin pas de traitement, au moins 50% de mortalité. La nature réagit aux sur-densités temporaires. Bientôt la fin des degats....
Répondre
Pouicpouic22
Il y a 65 jours
En effet chaf.30 on n'en parle pas assez, il faut le faire savoir , cedt tres grave. bien que ce matin je viens de lire qu'il y avait des cas de sangliers porteur de peste africaine en Belgique, ya une frontière infranchissable entre la France et la Belgique? ???
Et désolé pour votre papa.
Répondre
Chaf.30
Il y a 67 jours
Bonjour a tous,chasseurs acharnés ou bien défendeurs de vos bien, "" PEU IMPORTE ""Je viens de tomber par hasard sur ce site et un message,(dommage qu'il y en à pas plus)concernant les maladies que transmettent ces sales bêtes, tanpis si j'en froisse quelques-uns,m'a interpellé .Celui de steph72 qui parle des maladies que transmettent ces saletés de cochons.Faites circuler ce commentaire :: .😢? . Chasseur depuis son enfance ,mon papa viens de ééééder de son seul plaisir.Peut-etre ,enfin ,je pense,qu'il yàà parmis les chasseurs qui lisent ce message,(sinon c'est grave) savent qu'il y a une saleéé de maladie qui est l'éépatite E.Elle lui a etait fatale,dix jours ont suffit pour l'emporter.Sur ce,bon appetit.
Répondre
Cocass
Il y a 55 jours
L oncfs c est comme le Cniel chez les laitiers : beaucoup d études de bla-bla de discours et pas beaucoup de résultat !on leur signale du braconnage sur des cervidés à grande échelle avec vente ils ne font rien, on leur signale un lynx tu passes pour un con par contre pour allumer un papi qui a mis sa voiture à 100m du poste ils sont ttes bon Donc leur études ,leurs théories mdr désolé ils se comportent plus comme des percepteurs d argent que comme des Technitiens et je dis que quand on trouve un garde manger avec plusieurs tonnes de maïs et des viscères de volailles ça attire les sangliers de partout Eh oui j ai découvert cela connu apparemment de tout les chasseurs et ma foi l oncfs a juste sermonné l idiot en question donc les grandes théories.....
Répondre
Dr Frederic
Il y a 56 jours
Suite de l'article

Le deuxième axe cible essentiellement la distribution spatiale de cette espèce. Il s’agit d’identifier et de caractériser les mécanismes de l’utilisation de l’espace et la répartition des animaux dans le paysage.
Les éléments structurants des domaines vitaux qui permettent aux sangliers d’échapper à la chasse : zone peu ou pas chassée, zone périurbaine, terrain militaire sensible, noeud d’autoroute, sont recherchés.
L’impact de la chasse elle-même sur la réaction des animaux et les modifications d’utilisation de leurs habitats est de mieux en mieux cerné. Pour mieux répondre aux contraintes et aux risques liés à de trop grandes concentrations d’animaux (dégât agricole, collision, problème sanitaire, impact en termes de biodiversité) il est impératif de comprendre les mécanismes contribuant à modifier l’occupation de l’espace par cette espèce « sociale » pour, in fi ne, pouvoir en appréhender les conséquences dans le fonctionnement des écosystèmes.

Répondre
Dr Frederic
Il y a 56 jours
Mes théories dites-vous ! Ces "théories" proviennent de professionnels du secteur (ONCFS, CNRS...). Et qui se batte tous les jours pour trouver des solutions à vos problèmes, et celle des futures générations ! Le problème des sangliers et beaucoup plus complexe que vous ne pouviez l'imaginer. Alors je vous prie un peu de respect pour ceux qui essaye tant bien qu'mal de vous aider !
Répondre