[Data] Chasse, surfaces détruites, coûtLe panorama complet, département par département, des dégâts de sangliers

| par | Terre-net Média

Un comité de lutte contre les dégâts de gibier est installé par le ministère de l'agriculture jeudi 6 septembre. 700 000 sangliers ont été abattus en 2017-2018. Un record qui témoigne d'une surpopulation alarmante : la France en compterait autour de 4 millions. Les dégâts qu'ils causent sur les cultures agricoles - maïs, prairies, blé surtout - sont de plus en plus importants et coûtent autour de 50 M€, dont 30 M€ d'indemnisations aux agriculteurs. La situation reste très contrastée d'une région à l'autre. Certains départements, notamment du sud de la France et du Grand Est, concentrent les abattages, mais aussi les surfaces et cultures détruites.

Attention, un sanglier peut en cacher des milliers d'autres. Attention ! Un sanglier peut en cacher des milliers d'autres. (©Watier Visuels)

S elon les données de l’ONCFS (Office national de la chasse et de la faune sauvage) et de la FNC (Fédération nationale des chasseurs), le tableau de chasse national pour le sanglier a atteint des niveaux record. Pour la saison cynégétique 2016-2017, les chasseurs ont abattu 693 613 sangliers, soit 50 % de plus qu’il y a 10 ans. C’est aussi 8 fois plus qu’il y a 30 ans ! Cette explosion de prises des chasseurs témoigne sans aucun doute de leur prolifération. Il y aurait environ 4 millions de sangliers en France.

Les départements d’élevage sont particulièrement touchés par cette explosion des populations et des abattages de sangliers. En un an, le nombre de sangliers abattus a augmenté de 50 % dans l’Ain, et de 42 % dans le Finistère.

Dans les départements du Grand Est, les chasseurs ont abattu plus de 10 000 sangliers l'an passé

Nombre de réalisations (abattages) en 2016-2017

Les abattages de sangliers ont fortement augmenté dans le Grand Ouest et le Sud

Evolution des réalisations entre 2006-2007 et 2016-2017

Dégâts de sangliers : des surfaces détruites très hétérogènes d'un département à l'autre

Nombre d'hectares de maïs, prairies et blé, impactés par des dégâts de sangliers en 2016

(Les données ne sont pas disponibles pour les départements suivants : Meurthe-et-Moselle, Moselle, Nord, Loiret, Bas-Rhin, Haut-Rhin, Corse-du-Sud et Haute-Corse, Territoire-de-Belfort)

Jusqu'à 1,22 M€ d'indemnisations dans le département de la Meuse !

Au plan national, les indemnisations des agriculteurs au titre des dégâts de gibiers, et de sangliers en particulier, sont en augmentation. En 2017, le coût des dégâts de gibier s'est élevé à 50 M€ (hors coût de gestion administrative), dont près de 30 M€ d'indemnisations aux agriculteurs, 5 M€ de frais d'expertise, et 15 M€ de dépenses en prévention.

Mais les données départementales 2016 révèlent d'énormes écarts. Ainsi, la Fédération départementale des chasseurs de la Meuse a versé plus de 1,22 M€ d'indemnisations aux agriculteurs en 2016 !

Attention toutefois à l'interprétation de ces données : il n'est pas possible de rapprocher les surfaces détruites et le montant d'indemnisation, d'une part parce que les barèmes d'indemnisation diffèrent légèrement d'un département à l'autre, et surtout, parce que le niveau d'indemnisation dépend de la nature de la culture détruite : maïs, prairies, blé et vignes ne sont pas indemnisés au même tarif.

Montant des indemnisations des agriculteurs au titre des dégâts de sangliers en 2016

(Les données ne sont pas disponibles pour les départements suivants : Meurthe-et-Moselle, Moselle, Nord, Bas-Rhin, Haut-Rhin, Corse-du-Sud et Haute-Corse, Territoire-de-Belfort)


Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article

DÉJÀ 29 RÉACTIONS


Pouicpouic22
Il y a 5 jours
En effet chaf.30 on n'en parle pas assez, il faut le faire savoir , cedt tres grave. bien que ce matin je viens de lire qu'il y avait des cas de sangliers porteur de peste africaine en Belgique, ya une frontière infranchissable entre la France et la Belgique? ???
Et désolé pour votre papa.
Répondre
Chaf.30
Il y a 7 jours
Bonjour a tous,chasseurs acharnés ou bien défendeurs de vos bien, "" PEU IMPORTE ""Je viens de tomber par hasard sur ce site et un message,(dommage qu'il y en à pas plus)concernant les maladies que transmettent ces sales bêtes, tanpis si j'en froisse quelques-uns,m'a interpellé .Celui de steph72 qui parle des maladies que transmettent ces saletés de cochons.Faites circuler ce commentaire :: .😢? . Chasseur depuis son enfance ,mon papa viens de ééééder de son seul plaisir.Peut-etre ,enfin ,je pense,qu'il yàà parmis les chasseurs qui lisent ce message,(sinon c'est grave) savent qu'il y a une saleéé de maladie qui est l'éépatite E.Elle lui a etait fatale,dix jours ont suffit pour l'emporter.Sur ce,bon appetit.
Répondre
Cocass
Il y a 8 jours
tu montres les dents et tu menaces d employer les grands moyens les saigneurs deviennent très prudents ils ne veulent pas perdre le précieux cheptel
Répondre
123
Il y a 8 jours
Limitrophe de la foret de Rennes et des bois alentours,nous subissons depuis plus de 50 ans des ravages qui deviennent si important qu’ils mettent en péril les exploitations voisines de ce massif. Le développement exponentiel de ces suidés est du uniquement à la gestion désastreuse de leur population par un microcosme de gens incompétents qui se gaussent des déboires des paysans
il faut sans retard classer le sanglier espèce nuisible Que les dommages soient estimés par des estimateurs indépendants des structures de chasseurs, de nombreux agriculteurs n’osent plus faire de déclaration victimes des exactions, malversations et abus des estimateurs de lafdc35, ils sont juges et partis !
Apres avoir constaté les destructions, il suffit de se mettre d’accord sur le rendement de la parcelle, après récolte faire la différence entre la quantité résultante du rendement annoncé et la quantité récoltée, Le temps passé par les agriculteurs à surveiller et arpenter leurs parcelles, Le temps supplémentaire passé à chaque passage d’outil ainsi que les secousses que le conducteur reçoit lors du passage dans les trous, les casses et les dégradations que le matériel subi, la remise en état des terres après la récolte, tous ces éléments aujourd’hui passés sous silence doivent être indemnisés Quelle profession accepterait que son travail réalisé dans l’art, soit détruit sans aucune indemnité
Nous ne pouvons continuer à être escroqués pour le plaisir de quelques énergumènes. N’omettons pas leur potentiel à propager diverses maladies. La population de ces suidés se situe en Ille et vilaine entre 6 000 et 8000 individus,Nous n’avons pas vocation à redevenir les serfs de ces nouveaux ˝s(e)aigneurs˝, pour sortir de ce marasme, avant que la révolte éclate ; N’oublions pas que pour le plaisir d’une infime partie de la société, c’est toute la population qui est exposée par la divagation de ces hardes sur les routes
Répondre
georgio
Il y a 9 jours
Le jour ou on remettra les agriculteurs à gérer la nature et pas les bureaucrates, tout ira beaucoup mieux comme nous l'avons connu.
Beaucoup de gens parlent de la nature, c'est déjà bien qu'ils si intéressent, mais elle est très différente d'un studio ou d'un appartement là ou ils vivent.
Dans les statistiques accidents, quand on parle des augmentations de sinistres routiers, les journaleux s'abstiennent bien d'en parler pour faire remonter jusqu'aux politiques.
Répondre
Claude FOULON via Linkedin
Il y a 9 jours
Je ne suis pas chasseur, dans la nature tout est une question de proportion, et comme celle-ci et déséquilibrée. donc vaste debat. Acceptons la chasse, sous contrôle une évidence, dans l'Essonne j'ai vu des chasseurs aménager des structures pour protéger des perdrix !
Répondre
Patou
Il y a 9 jours
Georgio entièrement d accord mais Pour l assureur il faut une clôture ! A part cela je connais très bien ces molosses et je les ai vu partir avec la clôture en ursus et les piquets avec les chiens aux fesses Je les ai vu ouvrir plus de 5chiens aussi c est de la saloperie et les chasseurs ont une forme de jouissanced entendre un ferme !
Répondre
Patou
Il y a 9 jours
A mon avis cela sera compliqué ou alors faut que vos cultures soient clôturées et là vous pouvez prétendre
Répondre
Georgio
Il y a 9 jours
Témoignage à 2 balles de Pouipouic22.
Pour Patou, je suis désolé, sans vouloir vous offenser, mais connaissez vous réellement les sangliers ?
Le clôture, ce qu'ils en ont à faire, vu la puissance des mollosses, ils en auront vite fait de la détruire, moins de temps qu'à la construire....
Répondre
Pouicpouic22
Il y a 9 jours
Je suis agriculteur et suite à des soucis de chasse carrement sur mon site d'élevage avicole j'ai décidé d'interdire la chasse sur mes terres. Par contre si j'ai des dégâts dans mes cultures causés par du gros gibiers est ce encore possible pour moi de prétendre à une indemnité ?
Répondre