Menu

Conjoncture laitièreLes charges continuent de flamber, chez les producteurs et en aval de la filière

En mars, l'inflation des produits laitiers industriels a atteint des sommets plus atteints depuis 15 ans, tandis que le contexte géopolitique alimente la hausse des charges chez les éleveurs, mais aussi dans le secteur de la collecte, de la transformation et de la distribution.

Cliquez sur l'image pour lancer la vidéo

En mars, les cours des produits laitiers industriels ont continué de flamber, explique Benoît Rouyer dans la conjoncture mensuelle du Cniel : + 1 600 €/t pour la poudre de lait écrémé et + 2 200 €/t pour le beurre en un an.

C’est une « augmentation relative de 60 % » pour les deux produits, évalue l’économiste, qui évoque un « contexte inflationniste inédit depuis 15 ans » qui devrait se renforcer à cause du contexte géopolitique.

Les prix des produits laitiers dans les magasins ont toutefois peu évolué au cours des derniers mois : 0 à + 2 % en un an.

Cette flambée des cours de la poudre et du beurre est liée à « une évolution peu dynamique de la production laitière dans les grands bassins exportateurs mondiaux depuis l’été 2021 ». Le recul observé en France sur 2021, chiffré à – 1,2 %, se poursuit sur les trois premiers mois de 2022.

En parallèle, le prix des charges augmente encore : énergie et lubrifiants, aliments achetés, engrais et amendements… L’indice des prix d’achat des moyens de production agricoles (Ipampa) de l’Idele affiche une hausse de 13 % entre mars 2021 et mars 2022.

Benoît Rouyer note aussi une forte augmentation des charges en aval de la filière : collecteurs, transformateurs et distributeurs sont affectés par la hausse du prix du gaz, du gasoil, mais aussi des emballages : « + 12 % pour le plastique et 18 % pour le carton en un an ».

Pour lui, il faut encore s’attendre à de fortes hausses des charges pour chaque maillon de la filière laitière, sans certitude en face que la revalorisation des produits soit suffisante pour maintenir leur niveau de marge.

Le prix du lait de vache conventionnel a encore augmenté en janvier par rapport à décembre, passant de 362 €/1 000 l à 376 €/1 000 l. C’est 51 € et 16 % de plus qu’en janvier 2021.

Réagir à cet article

Sur le même sujet