Menu

La ferme Vaka Mora en ItalieDe la glace et des fromages pour mieux valoriser le lait

Depuis qu'elle a décidé de transformer sa production laitière, la ferme Vaka Mora en Italie ne cesse de se développer. Accueil de public, production d'énergie, séchoir à foin, et bientôt un spa à la ferme... Ivano Fighera nous présente son exploitation et ses atouts.

En 2013, l'exploitation de la famille Fighera prend un grand tournant : celui de la transformation laitière. Cette ferme située dans la région de Trévise en Italie transforme aujourd'hui 50 % de sa production en glaces, fromages et autres produits laitiers vendus sur l'exploitation.

La ferme Vaka Mora en Italie
En Italie, la ferme Vaka Mora accueille du public au quotidien pour la vente de glaces, fromages et autres produits laitiers. (©Terre-net Média)

Une exploitation tournée vers l'accueil de public

Après avoir bâti une stabulation confortable et bien équipée pour la centaine de laitières que compte l'exploitation, les associés de la ferme Vaka Mora ont aménagé un laboratoire de transformation, un magasin à la ferme et un espace pour accueillir le public. Ainsi, les promeneurs (et surtout gourmands) peuvent visiter l'exploitation à leur guise, consommer des glaces sur place et acheter fromages et charcuteries.

Vaches laitières en stabulation
Les vaches sont dans une stabulation très ouverte, en logettes matelas, avec robots de traite, ventilation et brumisation. (©Terre-net Média)

Des glaces et des fromages pour mieux valoriser le lait

Au quotidien, les trois associés s'occupent principalement des vaches et de la plaine. Trois salariés gèrent alors la transformation laitière et quatre personnes sont sur la vente (sur l'exploitation et dans un autre magasin à quelques kilomètres du corps de ferme).

Ils fabriquent différents types de fromages, des glaces, des yaourts et autres produits typiques italiens (panna cotta, mozarella, ricotta...). Ivano Fighera détaille : « Selon la saison, on transforme 1 000 à 1 500 litres de lait par jour. Cela représente environ la moitié de notre production. On la valorise entre 1,6 et 1,7 €/litre contre 0,4 €/litre en moyenne à la laiterie (bien que cette année ça devrait monter à 0,6 €/litre sur décembre). »

Transformation de lait en glace
La crème glacée est préparée dans le laboratoire à la ferme. Nature, elle est ensuite servie devant les clients avec toutes sortes de coulis. (©Terre-net Média)

La méthanisation pour sécher du foin et produire de l'eau chaude

L'exploitation dispose d'une unité de méthanisation en cogénération d'une puissance de 100 kW électriques. La chaleur est utilisée en production d'eau chaude pour le laboratoire de transformation et le robot de traite. Une grande partie sert aussi au séchage du foin grâce au séchoir en bottes récemment installé permettant de sécher jusqu'à 32 bottes en même temps. 

Séchoir de foin en bottes
L'exploitation a investi 150 000 € pour ce séchoir en bottes récupérant la chaleur du méthaniseur. (©Terre-net Média)

« L'idéal serait d'ajouter à notre exploitation une installation photovoltaïque pour chauffer l'air sous le toit et on serait au top, s'amuse l'éleveur. Mais on ne peut pas tout faire. » Car en effet, Ivano a d'autres projets pour son entreprise...

Et demain un spa à la ferme ?

« Nous avons déjà investi beaucoup d'argent et de forces pour le confort des vaches et leur productivité. L'élevage tourne, tout va bien », se réjouit l'éleveur. « Les projets actuels concernent plutôt l'accueil des clients à la ferme. On pense rénover l'espace qui leur est dédié en y ajoutant un parc de jeux et en proposant l'accueil de campeurs. On réfléchit aussi à installer un spa pour lequel on utiliserait l'eau chaude issue de la méthanisation. » Prendre un bain au milieu des vaches en dégustant une bonne glace, il fallait y penser...

Réagir à cet article

Sur le même sujet