Menu

Cotation physique du lait

Cotations des produits laitiers

Prix du lait moyen payé aux producteurs en France

Prix standard (38/32) tous laits (lait conventionnel + bio-IGPAOP)
France Marché 01/01/2021
348,06€/1000l
0
€/1000l
Prix standard (38/32) lait conventionnel*
France Marché 01/01/2021
327,4€/1000l
-1,8
€/1000l
Prix standard (38/32) lait biologique
France Marché 01/01/2021
477,54€/1000l
-2,16
€/1000l
Prix réel (TPQC) tous laits (lait conventionnel + bio-IGP-AOP)
France Marché 01/01/2021
379,48€/1000l
-2,67
€/1000l
Prix réel (TPQC)) lait conventionnes*
France Marché 01/01/2021
359,1€/1000l
-11,4
€/1000l
Prix réel (TPQC)) lait biologique
France Marché 01/01/2021
501,54€/1000l
-5,89
€/1000l
*Estimation avec hypothèse de non-recoupement entre la collecte AOP/IGP et la collecte biologique
Source : Enquête Mensuelle Laitière SSP-FranceAgriMer
Méthodologie
Le prix AOP/IGP des laiteries non-répondantes à l'enquête est estimé à partir du prix moyen des laiteries répondantes du même regroupement d'aires AOP/IGP. Pour le lait conventionnel, l'estimation du prix national est déduite du prix moyen "tous types de lait", du prix du lait bio et du prix du lait sous AOP/IGP, en faisant l’hypothèse que le recouvrement est nul entre la collecte de lait sous AOP/IGP et la collecte de lait bio. Les volumes de lait déclarés pour une production sous AOP/IGP sont ceux respectant un cahier des charges même s’ils ne font pas l'objet d'une transformation en produit AOP ou IGP.
*Estimation avec hypothèse de non-recoupement entre la collecte AOP/IGP et la collecte biologique
Source : Enquête Mensuelle Laitière SSP-FranceAgriMer
Méthodologie
Le prix AOP/IGP des laiteries non-répondantes à l'enquête est estimé à partir du prix moyen des laiteries répondantes du même regroupement d'aires AOP/IGP. Pour le lait conventionnel, l'estimation du prix national est déduite du prix moyen "tous types de lait", du prix du lait bio et du prix du lait sous AOP/IGP, en faisant l’hypothèse que le recouvrement est nul entre la collecte de lait sous AOP/IGP et la collecte de lait bio. Les volumes de lait déclarés pour une production sous AOP/IGP sont ceux respectant un cahier des charges même s’ils ne font pas l'objet d'une transformation en produit AOP ou IGP.

Beurre industriel standard, 82% de MG

Nouvelle-Zélande Fob 16/03/2021
Qualité : standard
5659€/t
-167
€/t

Beurre industriel standard, 82% de MG

Etats-Unis Départ 05/04/2021
Qualité : standard
1,6$/lb
-0,02
$/lb

Poudre de lait écrémé, 0% de MG

Nouvelle-Zélande Fob 16/03/2021
Qualité : standard
3350€/t
48
€/t

Poudre de lait écrémé, 0% de MG

Etats-Unis Départ 05/04/2021
Qualité : standard
1,14$/lb
0
$/lb

Produits industriels

Beurre standard industriel 82% MG
FranceAgriMer Marché 29/03/2021
3796€/t
12
€/t
Poudre de lait 0% MG, consommation humaine
FranceAgriMer Marché 29/03/2021
2283€/t
60
€/t
Poudre de lait 26% MG
FranceAgriMer Marché 29/03/2021
2837€/t
108
€/t
Poudre de lactosérum, consommation animale
FranceAgriMer Marché 29/03/2021
842€/t
34
€/t

Collecte laitière mensuelle - lait biologique

FranceAgriMer Marché 01/01/2021
95mille litres
0
mille litres

Collecte laitière nationale hebdomadaire

FranceAgriMer Marché 22/03/2021
478millions de litres
2
millions de litres

Collecte laitière nationale mensuelle

FranceAgriMer Marché 31/01/2021
2051millions de litres
-16
millions de litres

Prix du lait par régions, lait biologique

FranceAgriMer Marché 01/01/2021
Régions : Auvergne-Limousin
470,71€/1000l
-2,6
€/1000l
FranceAgriMer Marché 01/01/2021
Régions : Centre
458,8€/1000l
-4,3
€/1000l
FranceAgriMer Marché 01/01/2021
Régions : Charente-Poitou
470,11€/1000l
1,3
€/1000l
FranceAgriMer Marché 01/01/2021
Régions : Grand Est
502,55€/1000l
-0,4
€/1000l
FranceAgriMer Marché 01/01/2021
Régions : Grand Ouest
471,53€/1000l
-0,2
€/1000l
FranceAgriMer Marché 01/01/2021
Régions : Nord-Picardie
474,74€/1000l
-1,6
€/1000l
FranceAgriMer Marché 01/01/2021
Régions : Normandie
470,61€/1000l
0,5
€/1000l
FranceAgriMer Marché 01/01/2021
Régions : Sud-Est
476,54€/1000l
-0,5
€/1000l
FranceAgriMer Marché 01/01/2021
Régions : Sud-Ouest
470,84€/1000l
-2,7
€/1000l

Prix du lait par régions, lait standard

FranceAgriMer Marché 01/01/2021
Régions : Grand Est
340,9€/1000l
1
€/1000l
FranceAgriMer Marché 01/01/2021
Régions : Hauts-de-France
322,77€/1000l
-3,8
€/1000l
FranceAgriMer Marché 01/01/2021
Régions : Auvergne-Rhône-Alpes
381,21€/1000l
-0,2
€/1000l
FranceAgriMer Marché 01/01/2021
Régions : Bourgogne-Franche-Comté
452,37€/1000l
-1,7
€/1000l
FranceAgriMer Marché 01/01/2021
Régions : Bretagne
332,21€/1000l
0
€/1000l
FranceAgriMer Marché 01/01/2021
Régions : Centre-Val de Loire
344,56€/1000l
0,3
€/1000l
FranceAgriMer Marché 01/01/2021
Régions : Ile de France
359,13€/1000l
-1,6
€/1000l
FranceAgriMer Marché 01/01/2021
Régions : Nouvelle-Aquitaine
335,3€/1000l
1,3
€/1000l
FranceAgriMer Marché 01/01/2021
Régions : Occitanie
344,2€/1000l
-0,4
€/1000l
FranceAgriMer Marché 01/01/2021
Régions : Normandie
334,65€/1000l
-1,2
€/1000l
FranceAgriMer Marché 01/01/2021
Régions : Pays de Loire
342,43€/1000l
0,6
€/1000l
FranceAgriMer Marché 01/01/2021
Régions : Provence-Alpes-Côte d'Azur
356,74€/1000l
0,9
€/1000l

Analyse hebdomadaire des produits laitiers

Contenu réservé aux abonnés Pro

Accédez à tout Web-agri sans engagement pendant 7 jours

L'analyse du 07/04/2021 est réservée aux abonnés Pro. Toutefois nous vous proposons l'analyse du 24/03/2021.

Bonne demande sur la poudre

Une bonne demande sur la poudre et le beurre permettent une inflation des prix, tandis que la collecte laitière reste ralentie. Les restrictions sanitaires pénalisent en revanche les tarifs de la crème.

La demande sur la crème a finalement perdu un peu de vigueur ces derniers jours. Les restrictions sanitaires qui perdurent, voire se durcissent, dans l’ensemble de l’Europe de l’Ouest continuent en effet de plomber l’ensemble de la restauration hors foyer après une année 2020 déjà bien morose. La demande sur la poudre de lait écrémée est en revanche toujours aussi intense, or les usine tournent déjà à plein régime et disposent de carnets de commandé déjà bien remplis pour les semaines à venir.

Un regain de la concurrence américaine à l’international depuis la mi-mars est toutefois à relever. Les intérêts acheteurs en lactosérum (qualité humaine et animale), ainsi qu’en beurre (standard et concentré) sont également très présents et motivent de nouvelle hausse des prix. Dans le même temps, la collecte laitière peine toujours à optimiser son pic saisonnier en France. Selon FranceAgriMer, lors de la semaine du 8 mars dernier, la production française accusait encore un retrait de 1,6 % par rapport à l’an dernier.

Sur le même sujet