Menu

Marché des tourteauxLes cours continuent de fléchir, entraînés par une demande en retrait

Le prix du tourteau de tournesol a atteint des sommets à la mi-mars. (©AdobeStock)
Le prix du tourteau de tournesol a atteint des sommets à la mi-mars. (©AdobeStock)

Les prix du tourteau sont toujours sur une pente descendante : la demande est en retrait et la situation économique de la Chine à court terme inquiète, tandis que l’offre reste importante.

Le 27 avril, le tourteau de soja départ Montoir sur l’échéance août-octobre s’échangeait à 545 €/t ; il coûte 517 €/t le 4 mai. Pour le tourteau de colza, les prix sont passés de 470 €/t à 415 €/t sur la même période. Quant au tourteau de tournesol Saint-Nazaire rendu, il a perdu 20 €/t en une semaine et avoisine aujourd’hui 340 €/t.

Prix du tourteau de soja 48 % en pellets, Montoir départ, échéance août-octobre
Prix du tourteau de soja 48 % en pellets, Montoir départ, échéance août-octobre. (©Terre-net Média)

Les prix des tourteaux sont toujours élevés, c’est sûr, portés par un marché des huiles sous haute tension depuis le début de la guerre en Ukraine. Mais la tendance à la baisse engagée depuis mi-mars semble bien se confirmer. Les cours ont « rapidement décliné » la semaine du 25 avril « sous la pression du tourteau de soja US », précise Marius Garrigue sur Web-agri.

De fait, la demande chinoise inquiète les marchés mondiaux. Les achats de l’Empire du milieu demeurent soutenus, mais les restrictions sanitaires se renforcent face au Covid et menacent la demande dans les semaines voire les mois qui viennent.

La demande décline aussi côté français ces dernières semaines, au fur et à mesure que les troupeaux rejoignent les pâtures et que la grippe aviaire limite malheureusement les besoins de nombreux élevages de la Bretagne et des Pays de la Loire.

Marius Garrigue relève néanmoins « quelques affaires d’appoint » qui sont « encore traitées sur le rapproché en tourteau de soja et de colza ».

La production de tourteau est soutenue

En face, l’offre mondiale demeure importante. La production de tourteau est actuellement soutenue en raison des marges de trituration élevées, que ce soit aux États-Unis, au Brésil ou en Argentine.

Et la récolte en oléagineux s’annonce globalement bonne pour 2022, malgré les difficultés de semis en Ukraine. Les États-Unis pourraient produire cette année un record de 125 Mt de soja en raison des reports de surfaces du maïs vers le soja. L’USDA s’attend aussi à des productions en forte hausse au Brésil et en Argentine.

L’Union européenne s’attend quant à elle à une production de 18,3 Mt de colza et 11,2 Mt de tournesol, une hausse de respectivement 1,3 Mt et 675 000 t par rapport à 2021. En France, la récolte atteindrait 3,8 Mt pour le colza (+ 544 000 t) et 1,7 Mt pour le tournesol (- 219 000 t).

Réagir à cet article

Sur le même sujet